Tous les articles et traductions

, par Equal Times , MIRZA Farhad

Après les inondations catastrophiques, le Pakistan réclame des « réparations climatiques »

Le Pakistan est l’un des pays les plus vulnérables aux effets du changement climatique, alors qu’il contribue pour moins de 1 % aux émissions mondiales de gaz à effet de serre. Suite aux inondations meurtrières de l’été 2022, de nombreuses voix s’élèvent dans le pays pour réclamer des réparations climatiques et faire ainsi le lien entre crise climatique et colonialisme, capitalisme et patriarcat.

, par A l'Encontre , ANGUS Ian

Les banquiers mentent sur le financement des combustibles fossiles

Malgré leurs promesses de réduction, les plus grandes banques du monde injectent des milliers de milliards dans le pétrole, le gaz et le charbon. Le 13e rapport annuel Banking on Climate Chaos met en évidence la disparité flagrante entre les engagements publics pris par les plus grandes banques du monde en faveur du climat et la réalité du financement de l’industrie des combustibles fossiles.

, par Orient XXI , LEMAIZI Salaheddine

Maroc. À Nador, les morts sont africains, l’argent européen

Des violations systématiques des droits humains ont lieu à l’encontre des migrant·es à Nador, à la frontière entre le Maroc et l’Espagne. Cette politique inhumaine est assumée par l’Union européenne qui finance les différents volets sécuritaires de la politique migratoire marocaine au prétexte de lutter contre le trafic d’êtres humains.

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Des laboratoires d’innovation sociale en faveur de l’égalité

Une initiative sur la lutte contre les discriminations

Au Bénin, et plus largement en Afrique de l’Ouest, le parcours vers l’emploi et l’autonomie est semé d’embûches pour les femmes. En cause ? Un plus faible accès à l’éducation et un manque de légitimité sur un marché du travail encore très marqué par les inégalités. Le programme Compétences pour Demain, mené dans 6 mégalopoles ouest-africaines a décidé de faire de cette problématique, qui touche particulièrement les 15-35 ans, une priorité.

, par Internacional progresista

Le peuple argentin exige justice au FMI. Qui la rendra ?

En 2021 le FMI il a publié une surprenante révision interne de son accord à ce prêt de 2018 à l’Argentine qui reconnaissait des erreurs systématiques dans la conception et la remise du prêt, et qui violait ses propres statuts. Malgré les avertissements répétés de son personnel, le FMI n’a pas accompli son devoir de due-diligence dans la concession du plus grand prêt de son histoire.

, par LEROY Aurélie

Prostitution : quand les pétitions de principe affectent les droits des migrantes

Prostitutions et prostituées sont au cœur d’un débat polarisé qui peine à embrasser la complexité des réalités concrètes. En particulier, les femmes migrantes inscrites dans la prostitution sont tantôt vues comme des travailleuses du sexe, tantôt comme des victimes de la traite, sans, toutefois, qu’aucun dispositif en place ne parvienne à garantir efficacement leurs droits.

, par Agenda de la Solidarité Internationale

L’artisanat indien s’engage pour l’environnement

Une initiative sur l’environnement

L’organisation de commerce équitable Creative Handicrafts soutient et renforce l’autonomie de 700 artisanes indiennes dans un bidonville de Mumbai. Ces dernières années, le changement climatique a affecté de façon croissante leur quotidien : les catastrophes climatiques, comme les inondations, endommagent les infrastructures et notamment leurs ateliers.

, par TORGALKAR Varsha

En Inde, l’économie des petits boulots trahit les travailleuses

En Inde, on estime à 15 millions le nombre de travailleurs de l’économie des petits boulots, dont moins de 10 % seraient des femmes. Les femmes rejoignent surtout l’économie des plates-formes pour la flexibilité qu’elles offrent, car elles doivent s’acquitter de responsabilités domestiques et liées aux soins. Elles sont surtout cantonnées aux secteurs qui sont traditionnellement moins bien rémunérés.

, par Red pepper , Rédaction

Les crypto-monnaies : un point de vue de gauche

Le site red pepper propose un « point de vue de gauche » sur les crypto-monnaies, et plus particulièrement sur l’essor récent du Bitcoin. L’article met en lumière trois conséquences quant à leur récent développement. Quelles sont les réponses de la gauche face à cet essor ?

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Une coalition féministe pour un traité qui encadre les pratiques des multinationales

Une initiative sur le devoir de vigilance

Un an après l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, le Conseil des droits humains des Nations unies s’est prononcé en faveur d’un traité contraignant les entreprises transnationales à respecter les droits humains. La coalition #Feminists4BindingTreaty (« Féministes pour un traité contraignant ») se mobilise pour que le futur traité contribue à réduire les discriminations fondées sur l’identité de genre ou l’orientation sexuelle.

, par Agenda de la Solidarité Internationale

En Turquie, des salarié·es font tomber le masque d’un grand groupe cosmétique

Une initiative sur le devoir de vigilance

Alors que les prix ne cessent d’augmenter en Turquie, les ouvrier·es de l’usine Kosan Kozmetik, qui gagnent en moyenne 230 euros par mois, adhèrent au syndicat Petrol-İş pour négocier une augmentation. En quelques jours, la plupart des personnes syndiquées sont licenciées ou poussées à la démission. Mais les 132 personnes exclues ne se résignent pas à leur sort : les manifestations se poursuivent tous les jours devant l’usine et la solidarité internationale s’organise.

, par Afrique XXI , BLAMANGIN Olivier

Dette. Le jeu dangereux (mais très lucratif) des banques françaises

En une quinzaine d’années, l’endettement extérieur de l’Afrique subsaharienne a presque triplé. Les signaux d’alerte se multiplient, une nouvelle crise de la dette menace. Le risque est d’autant plus élevé qu’une part importante de ces créances est aujourd’hui entre les mains d’investisseurs privés peu scrupuleux, et notamment de plusieurs banques françaises.

, par OpenDemocracy , WALIA Harsha

Pourquoi la justice climatique doit dépasser les frontières

La « solution » de l’élite à la crise climatique consiste à transformer les personnes déplacées en main-d’œuvre migrante exploitable. Nous avons besoin d’une véritable alternative internationaliste. La liberté de rester et la liberté de circuler, c’est-à-dire l’absence de frontières, sont des réparations décoloniales et une redistribution dues depuis longtemps maintenant.