Tous les articles et traductions

, par CADTM

Afrique subsaharienne : Une dette inquiétante, des révoltes importantes

Plusieurs rapports récemment publiés par la Banque mondiale et le FMI attestent d’une situation de plus en plus compliquée pour bon nombre de pays d’Afrique subsaharienne, situation confirmée notamment lors des « Réunions de printemps » d’avril 2018.
Parmi les éléments les plus inquiétant, le doublement (...)

, par SVAMPA Maristella

Venezuela : violente crise de régime

Le Venezuela suscite un sentiment ambivalent de proximité et de distance. Le sentiment de proximité se réfère à ce qui se passe dans les tréfonds de la société : l’ampleur dévastatrice de la crise sociale et humanitaire ; l’effort énorme quotidien des Vénézuéliens pour survivre, y compris le désir de certains de croire que tout n’est pas perdu et qu’il est toujours possible de réorienter le processus dans un sens démocratique et émancipateur...

, par NOGUES, Philippe

Le devoir de vigilance des multinationales

Mercredi 18 avril 2018, 5 ans après le drame de l’écroulement du Rana Plaza, à Dacca au Bangladesh, qui avait fait au moins 1100 morts... Conférence débat avec Philippe Noguès, député du Morbihan ayant contribué à la gestation de la loi sur le devoir de vigilance des multinationales, à l’UBS (Université (...)

, par ESE

RANA PLAZA, 5 ans après : l’heure du bilan

Le 24 avril 2013 s’effondrait à Savar, dans la banlieue de Dacca, au Bangladesh, le Rana Plaza, un immeuble de 8 étages abritant 6 usines textiles, causant la mort de 1 138 ouvrier-e-s, en blessant plus de 2 000 parmi les 5 000 au moins qui y étaient employés. C’est à ce jour le plus grave accident (...)

, par ritimo

Informer sur les multinationales n’est pas un crime !

Retour sur l’atelier Ritimo organisé lors du Forum social mondial de Salvador (mars 2018)

Ritimo, Fondation France Libertés et le collectif #OnNeSeTairaPas ont proposé un atelier pour débattre de cette question essentielle : "peut-on encore informer sur les multinationales ?", lors du Forum social mondial de Salvador, le mois dernier. Retour en vidéos...

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Au Salvador, les femmes conduisent la lutte contre les projets extractivistes

Une initiative sur les luttes des femmes

Sept ans… C’est la durée qu’il aura fallu aux communautés salvadoriennes pour faire expulser de leur territoire l’entreprise australo-canadienne Oceana Gold (via sa filiale Pac Rim) et son projet d’extraction d’or, El Dorado. Ce projet faisait courir un énorme risque de contamination au fleuve Lempa, (...)

Multinationales et procès bâillons : On Ne Se Taira Pas

Les « poursuites bâillons », qui cherchent à faire taire le débat public, se multiplient et concernent des organisations de la société civile, des juristes et des journalistes qui témoignent de ces attaques intentées par les multinationales. Une conférence-débat en cinq vidéos.

, par GRESEA

A qui profite l’exploitation du charbon colombien ?

El Cerrejon, mine du nord de la Colombie, est le plus gros producteur de charbon d’Amérique Latine et veut produire annuellement 40 millions de tonnes pour les vendre à des centrales électriques européennes.
Ce commerce transatlantique fait l’objet d’une recherche du Gresea, qui a consisté en un (...)

, par COPAGEN

Le coton Bt et nous : La vérité de nos champs !

Synthèse des résultats d’une recherche paysanne sur les impacts socio-économiques du coton Bt au Burkina Faso qui démontre que le coton OGM de Monsanto a appauvri les paysans et davantage fragilisé l’économie rurale.
Le Burkina Faso est le seul pays de l’Afrique de l’Ouest à avoir adopté les OGM pour (...)

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Deux idées reçues sur le travail

Ce mois-ci, on parle travail, emploi et développement : il paraît qu’accroître la flexibilité du travail permet de créer de l’emploi, vraiment ? Autre idée reçue : les multinationales participent au développement des pays du Sud en créant des emplois... Mais améliorent-elles pour autant les conditions de vie dans les pays du Sud ?

, par Global Witness

Rapport de Global Witness sur les défenseurs de l’environnement

Le record a été battu en 2016 avec 200 personnes tuées pour avoir tenté de protéger leurs terres, forêts et rivières contre des industries destructrices.
Il n’a jamais été aussi dangereux de s’opposer à des entreprises qui s’accaparent des terres et détruisent l’environnement. Notre nouveau rapport, (...)