Tous les articles et traductions

, par OpenDemocracy , WALIA Harsha

Pourquoi la justice climatique doit dépasser les frontières

La « solution » de l’élite à la crise climatique consiste à transformer les personnes déplacées en main-d’œuvre migrante exploitable. Nous avons besoin d’une véritable alternative internationaliste. La liberté de rester et la liberté de circuler, c’est-à-dire l’absence de frontières, sont des réparations décoloniales et une redistribution dues depuis longtemps maintenant.

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Nord-Est de la Syrie : un souk porté par des femmes pour une économie coopérative

Une initiative sur les luttes des femmes

Dans le Nord-Est de la Syrie fortement touché par la guerre civile, la lutte contre Daech, les attaques de l’armée turque et les crises économiques et sanitaire, ce marché dédié au travail des femmes vise à renforcer l’autonomie économique de quatorze femmes issues des diverses communautés voisines. Une alternative concrète pour renforcer l’émancipation des femmes, leur solidarité et contribuer à déraciner un système patriarcal encore très ancré.

, par Rebelión , DANHIEUX Toon, VANDEPITTE Marc

Pourquoi n’y a-t-il pas de mouvement anti-vaccin à Cuba ?

La méfiance vis-à-vis des politiques de lutte contre le COVID-19 grandit en Europe. La politique traditionnelle réagit par le paternalisme et la répression : pourtout, ce n’est pas de cette manière que l’on obtient un soutien au sein de la population. Pour cela, il faudrait, au minimum, écouter les craintes et les préoccupations des personnes non vaccinées. La comparaison avec Cuba est intéressante.

, par CDHAL

Mexique : un communiqué dévoile les paradis industriels et les enfers environnementaux dans le pays

Ce communiqué présente les résultats principaux de la “Caravane sur les impacts sociaux et environnementaux des entreprises transnationales et du commerce libre au Mexique” (#ToxiTourMexico) en décembre 2019 avec la participation de près de 50 organisations de personnes affectées au Mexique ainsi que des représentant‧es d’institutions de différents pays américains et européens.

, par Corporate Europe Observatory, Observatoire des multinationales , CANN Vicky, PETITJEAN Olivier, VERHEECKE Lora

Une présidence française de l’UE au service des grandes entreprises

Ce rapport lève le voile sur la préparation de la présidence française de l’Union européenne, qui va commencer en janvier 2022 et durer six mois. Une nouvelle fois, la présidence tournante du Conseil de l’UE risque de se trouver instrumentalisée au profit des intérêts des grandes entreprises, avec la coopération active du gouvernement français.

, par Rédaction

Partir ? Mais pour faire quoi ?

Podcast

Dans ce mini-podcast, ritimo revient sur les motivations parfois complexes, et parfois un peu moins avouables, qui poussent de nombreuses personnes à partir à l’étranger dans le cadre d’un projet de solidarité internationale. Partir, mais pour faire quoi ? Pour acquérir une expérience professionnelle ? Pour découvrir d’autres cultures ?

, par NACLA , BARTEL Rebecca C.

Les églises évangéliques face à la grève nationale en Colombie

Depuis le 28 avril 2021, la Colombie connaît une nouvelle vague de protestation sociale avec le « Paro Nacional » (grève nationale). D’un côté, il y a ceux qui marchent pour un changement dans le pays et ceux qui les soutiennent. De l’autre, il y a les partisans des structures de pouvoir établies ; parmi eux, beaucoup de méga-églises et méga-pasteurs du pays, que l’on appelle les églises néo-pentecôtistes, ou plus simplement évangéliques.

, par Orient XXI , QUERE Antoine

Pêche : La justice européenne à contre-courant sur le Sahara occidental

Le tribunal de l’Union européenne vient d’annuler deux accords entre le Maroc et l’Europe, portant notamment sur les droits de pêche. Le Front Polisario s’en réjouit et l’Algérie salue la « victoire éclatante » du peuple sahraoui. Mais Rabat et Bruxelles s’inquiètent d’une décision qui conteste la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

, par Oilwatch

Déclaration du Rassemblement Mondial de Oilwatch International

"Nous réclamons un Zéro Vrai, pas un Zéro Net"

Les membres du réseau Oilwatch International, des représentant·es des communautés de régions pétrolières, des ONG, des organisations sociales et communautaires (OSC), des universitaires et des médias se sont réunis à Port Harcourt, dans le Rivers State au Nigéria, entre le 19 et le 21 octobre 2021, en (...)

, par Corporate Accountability International

La Grosse Arnaque : Comment les grands pollueurs mettent en avant un agenda “zéro émission nette” pour retarder, tromper et nier l’action climatique

Au lieu de proposer de vraies solutions pour résoudre la crise qu’ils ont sciemment créée, les entreprises et les gouvernements pollueurs proposent des plans “zéro émission nette” qui ne requièrent que peu ou pas de solutions réelles. Ce rapport présente des preuves évidentes que les plans climatiques “zéro émission nette” qu’ils proposent sont inefficaces et qu’ils pourraient même aggraver la crise climatique.

, par CCFD-Terre solidaire

"Compensation carbone : tout sauf neutre !"

Un rapport et une campagne du CCFD-Terre Solidaire pour dénoncer les mécanismes de compensation carbone

Les 3 multinationales TotalEnergies, Nespresso et Air France prétendent agir pour le climat en érigeant la compensation carbone comme levier pour atteindre la neutralité carbone. Or, en plus d’être inefficace, cette fausse solution représente une menace pour les droits humains et la biodiversité.

, par Equal Times , MAHOVE Christopher

Le Zimbabwe met en place une politique nationale pour protéger les travailleurs migrants

Le gouvernement zimbabwéen a pour la première fois adopté une politique nationale en matière de migration de la main-d’œuvre. Le Zimbabwe étant un pays d’origine, de transit et de destination, cette politique veut promouvoir une bonne gouvernance en matière de migrations de main-d’œuvre, pour garantir que tous les travailleurs migrants soient protégés et que la migration profite à la fois aux communautés d’origine et d’accueil.

, par inkyfada , DELPUECH Aïda

Substances actives toxiques importées en Tunisie

En 2018, la Tunisie aurait importé plus de 240 tonnes de pesticides à usage agricole bannis ou bien sévèrement restreints dans l’Union européenne. Ce commerce toxique représenterait plus d’un tiers des revenus des cinq plus grands fabricants de pesticides au monde. À partir d’une base de données établie par les organisations Greenpeace UK et Public Eye, inkyfada fait le point.