L’Afrique des Grands Lacs sort-elle de la tourmente ?

Chronologie sur les pays de l’Afrique des Grands Lacs

, par Forum Réfugiés-Cosi

Les racines d’un conflit

1906 (RDC) : le Congo est annexé par l’Etat belge
1911  : Fixation de la frontière entre le Rwanda et le Congo belge
1960 (RDC) 30 juin proclamation de l’indépendance du pays. Patrice Lumumba, chef du gouvernement (révoqué 2 mois plus tard et assassiné en janvier 1961)
1962  : juil. Proclamation de l’indépendance du Burundi et du Rwanda
1965 (RDC) 24 nov. : prise du pouvoir par le général Joseph-Désiré Mobutu
1966 (OUG) : coup d’Etat de Milton Obote
1972 (BUR) : massacre interethniques
1973 (RWA) : coup d’Etat militaire de Juvénal Habyarimana
1976 (OUG) : Amin Dada, président à vie (sera renversé en 1978)
1986 (OUG) : prise du pouvoir par Yoweri Museveni aidé par des exilés Tutsi rwandais qui formeront le FPR (Front Patriotique Rwandais) en 1987.

La crise des Grands Lacs 1990-2000

1990 (RWA) 1er oct. : attaque militaire du FPR pour le retour des réfugiés Tutsi.
1993 (BUR) 21-29 oct. : assassinat du président Ndadaye
1994 6 avril : attentat contre l’avion du président rwandais Habyarimana et son homologue burundais Ntaryamira, début du génocide rwandais.
1994 (RWA) juil. : victoire du FPR qui s’installe au pouvoir.
1995 (RDC) 21 juin : tensions ethniques dans l’est entre autochtones et réfugiés rwandais
1996 (BUR) 25 juil. : coup d’Etat militaire, le Major Buyoya s’installe au pouvoir
1996 (RDC) oct. : création de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération (AFDL) du Congo-Zaïre emmené par L-D Kabila et soutenu par le Rwanda et l’Ouganda
1997 (RDC) 17 mai : Kinshasa tombe, Mobutu s’enfuit et L-D Kabila se proclame président de la RDC
1998 (RDC) 28 juil. : Kabila met fin à la présence des militaires rwandais au sein des forces armées congolaises. 2 août : Nouvelle rébellion au Kivu contre le régime L-D Kabila animée par le Rwanda et l’Ouganda. Le Zimbabwe, la Namibie et l’Angola se rangent du côté de L-D Kabila.
2000 (RDC) 5-10 juin : 3ème guerre de Kisangani où s’affrontent Rwandais et Ougandais

Vers la paix et la mise en place d’un processus démocratique ? 2001-2011

2001 (OUG) : Elections présidentielles remportées par Museveni
2001 (RDC) 16 janv. : assassinat de L-D Kabila, son fils Joseph lui succède.

2002 (RDC-RWA) 30 juil. : accord de Pretoria où le Rwanda s’engage à retirer ses troupes de la RDC.
2002 (RDC-OUG) 5 août : accord de Luanda sur le retrait des troupes ougandaises de RDC.

2003 (RDC) : avril J. Kabila prête serment sur la Constitution comme président assisté de quatre vice-présidents. Juin-sept. : déploiement à Bunia de la force européenne Artémis.
2003 (RWA) : approbation par référendum de la nouvelle Constitution. Août-sept : les élections présidentielles et législatives sont remportées par le FPR (l’opposition n’a pu s’exprimer.)
2003 (OUG) Le président Yoweri Museveni se prononce pour le multipartisme.

2004 (RDC) : mutinerie d’officiers factieux pro-rwandais à Bukavu, émeutes à Kinshasa
2004 (RWA). Septembre : durcissement du régime Kagame
2004 (OUG) Nov. : accord de cessez-le-feu entre gouv. ougandais et la LRA.

2005 (RDC) Déc. : la Constitution de la III° République est approuvée par référendum.
2005 (RWA) 31 mars : les FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda, groupe rebelle hutu actif au Rwanda et en RDC) annoncent à Rome leur engagement à cesser la lutte armée depuis le Congo pour la transformer en combat politique.
2005 (OUG) Fév 2005 : Reprise des violences de la LRA contre des civils. 29 juil. : un référendum populaire aux chiffres fantaisistes réautorise le multipartisme.
2005 (BUR) mai-juil. : Elections communales, législatives, sénatoriales et présidentielles remportées dans tous ces scrutins par le parti CNDD-FDD. 26 août : Pierre Nkurunziza ancien chef rebelle est élu Président.

2006 (RDC) aux élections présidentielles (1er tour) et législatives, Kabila et son parti arrivent en tête devant Bemba.
2006 (RWA) janv : réforme administrative, mesure contestée et déstabilisante pour la population. Fév-mars : élections locales et municipales entachées de nombreuses irrégularités.
2006 (OUG) Janv. : arrivée de 20 000 réfugiés de la RDC fuyant les combats dans l’Est congolais. Fév : réélection contestée de Museveni pour un troisième mandat avec 59.3 % des voix. Août : Un cessez-le-feu est signé en août 2006 entre le gouvernement ougandais et la LRA : la LRA se doit de retirer ses troupes de RDC et du Sud-Soudan.
2006 (BUR) fév : dans un rapport d’HRW le gouvernement est accusé de violations des droits de l’homme. Juin : cessez-le-feu signé avec le dernier groupe rebelle encore actif les FNL.

2007 (OUG) mai signature entre la LRA et le gouvernement ougandais de la deuxième étape des accords de paix
2007 (RWA) juin abolition de la peine de mort
2007 (RDC-RWA) août-sept reprise des combats dans le Nord-Kivu du général dissident Nkunda contre l’armée régulière congolaise. Attaque des FDLR (rebelles hutus rwandais ayant participé au génocide de 1994 stationnés en RDC pour échapper à la justice rwandaise) contre les FARDC (Forces Armées de RDC, armée régulière congolaise). Sept : rencontre entre le ministre des Affaires Etrangères rwandais et le président Kabila, les deux pays s’engagent à désarmer les rebelles hutus rwandais présents dans l’est de la RDC.
2007 (RDC-OUG) août-sept : tensions autour du lac Albert, frontière entre la RDC et l’Ouganda suite à la découverte de pétrole par la société canadienne Heritage (deux militaires congolais et un soldat ougandais tués en septembre). Sept : rencontre entre Joseph Kabila et Y. Museveni, demande d’une implication totale de la MONUC dans l’est de la RDC, frontière avec l’Ouganda.

2008 (RDC) janv : la conférence sur la paix à Goma débouche sur un « acte d’engagement » en vue d’une cessation des hostilités aux Kivus, les FDLR et le Rwanda n’ont pas participé aux négociations.
2008 (BUR) juil-sept : les organisations internationales (ICG, ONU) et la société civile s’inquiètent de la recrudescence des violations des droits de l’homme : le mandat du rapporteur de l’ONU pour les droits de l’homme n’a pas été renouvelé.
2008 (RDC-OUG) 14 déc : lancement de l’opération Eclair et Tonnerre par l’armée ougandaise contre les bases de la LRA situées en RDC, les forces ougandaises sont appuyées par les forces congolaises signe d’un rapprochement entre les deux pays, l’opération qui devait durer une semaine durera trois mois avec un succès mitigé. Elle sera marquée par les « massacres de Noël », perpétrés par la LRA. Selon Human Rights Watch, plus de 600 civils y trouvèrent la mort et plus de 160 enfants furent enlevés entre le 24 décembre 2008 et le 13 janvier 2009.
2008 (RWA) : le FPR confirme son hégémonie en remportant sans appel les élections législatives avec 79 % des suffrages). Forte croissance économique (10 %), mais les inégalités entre villes et campagnes subsistent.

2009 (BUR) : préparation difficile du processus électoral, crainte d’une dérive autoritaire du régime
2009 (OUG) fév : remaniement ministériel en vue du scrutin présidentiel de 2011. Plusieurs manifestations de l’opposition sont bloquées par la police. Sept. : Fragilisation du pouvoir : émeutes violentes à Kampala des partisans du Kabaka Ronald Muwenda Mutebi II, souverain traditionnel des Baganda, l’une des principales tribus ougandaises, implantée dans le sud du pays et majoritaire dans la capitale (environ 500 interpellations et 14 arrestations)
2009 (RDC-RWA) janv : cessation des hostilités entre le gouv. Congolais et le CNDP, arrestation de Laurent Nkunda au Rwanda, la question de son transfert n’est pas réglée à ce jour. Fév : lancement de l’opération conjointe « Umoja Wetu » au Kivu visant à anéantir les FDLR ainsi que l’opération Kimya I et Kimia II avec l’appui de la MONUC. Août : poursuite du rapprochement rwando-congolais rencontre Kabila-Kagame à Goma. Oct : les ONG nationales et internationales dénoncent en masse le fiasco de l’opération Kimia II.
2009 (RDC) oct-nov : affrontements entre communautés dans la région de Dongo (Equateur). La situation sera stabilisée en fév. 2010. La RDC a subi de plein fouet les conséquences de la crise financière internationale qui a marqué un frein aux investissements dans le secteur minier.
2009 (RWA) : nov Intégré au sein du Commonweath, le Rwanda rétablit également ses relations diplomatiques avec la France.
2009-2010 (OUG-RDC) : poursuite des attaques de la LRA au nord-est de la RDC, en Centrafrique et au Sud-Soudan contre les populations civiles.

2010 (BUR) élections présidentielles (28 juin), communales (24 mai), législatives (23 juillet). Le pays connaît un climat de peur et de violence entre partisans du CNDD-FDD et ceux de l’opposition. Au cours des élections communales, les partis d’opposition dénoncent une fraude massive et se retirent du processus électoral. Ils offrent ainsi une majorité écrasante au CNDD-FDD de Nkurunziza, réélu à la présidence de la république en août.
2010 (RDC) fév : lancement d’Amani Leo avec la MONUC, dernière opération de stabilisation de l’Est Mai : la MONUC devient MONUSCO et voit son mandat prolongé jusqu’au 30 juin 2011. Juin : à la veille des cérémonies du cinquantenaire de l’indépendance du pays, assassinat de Floribert Chebeya défenseur des droits de l’homme de renommée internationale cette nouvelle fragilise les autorités. Juin/juil : décision du FMI en faveur de l’allégement de la dette congolaise. Août : la CEI rend public le calendrier électoral 2010-2013 (présidentielles et législatives : nov 2011-fev 2012, provinciales juin-juil 2010, locales repoussées à 2013)
2010 (RDC-RWA) oct : malgré de fortes pressions rwandaises, publication officielle du rapport Mapping. Ce rapport révèle entre autres que des éléments armés du FPR rwandais pourraient être poursuivis de génocide pour le massacre des réfugiés hutu en RDC pendant la période 1996-2003
2010 (RWA) : fév : visite de Nicolas Sarkozy à Kigali. Fév-mars : explosions de grenade à Kigali, attentats non revendiqués. Des tentatives de déstabilisation au sein du parti présidentiel sont évoquées. Le commandement de l’armée et les renseignements militaires sont remodelés. Avril : arrestation de Victoire Ingabire, principale opposante à Paul Kagame pour la présidentielle prévue en août. Août : réélection de Paul Kagame, les opposants ont été réduits au silence.

2011 (BUR) durcissement du régime de Nkurunziza, le harcèlement des membres de l’opposition s’intensifie, les FNL reprennent la lutte armée, l’insécurité reprend dans le pays. Le gouvernement rejette tout dialogue avec l’opposition Avril : adoption d’une nouvelle loi sur les partis politiques durcissant leurs conditions d’agrément et donnant un droit de regard au gouvernement sur leur fonctionnement.
2011 (OUG) fév : réélection de Museveni à la présidentielle, le résultat est rejeté par son principal rival qui dénonce des fraudes massives
2011 (RDC) Janv : adoption de la proposition de révision constitutionnelle (notamment révision de l’art. 71 qui instaure une élection présidentielle à un seul tour avec une majorité simple) Fev (27) : des assaillants attaquent à Kinshasa la résidence du Président Joseph Kabila et un camp de l’armée. Mars : Après plusieurs mois de blocage institutionnel, mise en place de la CENI, qui prévoit un réaménagement du calendrier électoral.Avril/Mai : parution du nouveau calendrier électoral, présidentielles et législatives nationales fixées au 28 novembre. L’opposition fustige l’inconstitutionnalité du calendrier.
2011 (OUG) : fév : réélection de Y. Museveni. Un résultat rejeté par son principal rival, Kizza Besigye, qui dénonce des fraudes massives Mai : les manifestations contre la vie chère sont sévèrement réprimées. D’autres manifestations expriment un soutien à l’opposant Kizza Besigyie suite à son retour au pays (arrêté fin avril , blessé au cours de cette arrestation il s’était rendu au Kenya pour s’y faire soigner).