Accueil > S’informer > Dossiers > L’Afrique des Grands Lacs sort-elle de la tourmente ? > Bibliographie sur l’Afrique des (...)

Dossier L’Afrique des Grands Lacs sort-elle de la tourmente ?

Bibliographie sur l’Afrique des grands lacs

, par Forum Réfugiés-Cosi

Ouvrages

Elections et médias en Afrique centrale : voie des urnes , voix de la paix ?
FRERE, Marie-Soleil - PARIS : KARTHALA ; INSTITUT PANOS PARIS, 2009, 358 P.
Dans six pays d’Afrique centrale (Burundi, Rwanda, République du Congo, République démocratique du Congo, Tchad, République Centrafricaine), des élections pluralistes ont été organisées, elles ont marqué l’aboutissement d’un processus de paix après un conflit armé. Juxtaposant les expériences et témoignages de dizaines de journalistes de ces six pays, ce livre montre comment les médias ont tenté de couvrir les différentes phases du processus électoral, de la période de préparation à la proclamation des résultats. Y sont décrits les pressions politiques, problèmes matériels et techniques, contraintes contextuelles mais aussi la solidarité professionnelle des journalistes.

L’Afrique des Grands Lacs : annuaire 2007-2008
MARYSSE, Stefaan (sous la dir. de) ; REYNTJENS, Filip (sous la dir. de) ; VANDEGINSTE, Stef (sous la dir. de) - ANVERS ; PARIS : CENTRE D’ETUDE DE LA REGION DES GRANDS LACS D’AFRIQUE ; L’HARMATTAN, 2008, 511 P.
Cet annuaire offre une grille de lecture globale sur l’évolution de la région des Grands Lacs en 2007 et au premier trimestre 2008. A cela s’ajoute une palette très riche d’analyses allant du politique au social en passant par l’économique. La fin de l’ouvrage présente les organigrammes des institutions et des données macro-économiques.

Gouvernance et environnement en Afrique Centrale : le modèle participatif en question
TERVUEREN : MUSEE ROYAL DE L’AFRIQUE CENTRALE, 2008, 278 P.
On entend par gouvernance environnementale la compréhension des modes de structuration du pouvoir sur les ressources naturelles. Cet ouvrage aborde ce concept de manière pluridisciplinaire et remet en question l’approche participative guère contestée jusqu’à présent. Les auteurs nous montrent que ce soit au Cameroun, au Gabon, en République Centrafricaine, dans les deux Congo ou au Tchad, l’approche participative est arrivée soit trop tôt soit trop tard.

Les Economies de l’Afrique Centrale 2006
CEA BSR AC - PARIS : MAISONNEUVE LAROSE, 2006/11, 251 P.
Le taux de croissance économique des pays d’Afrique Centrale évolue positivement et se maintient à 7.3 en 2005. Si grâce à l’exploitation des ressources naturelles - et notamment du pétrole - des pays tels que l’Angola, la République Centrafricaine ou encore la République Démocratique du Congo se distinguent, leurs économies demeurent fragilisées. En effet, les instabilités climatiques et politiques mettent en péril la pérennité de cette croissance, mettant hors d’usage les infrastructures et ne permettant pas un climat favorable aux investissements privés.

Exilés, réfugiés, déplacés en Afrique centrale et orientale
GUICHAOUA, André (sous la dir. de) - PARIS : KARTHALA, 2004, 1066 P.
Ces différentes contributions analysent les migrations forcées des populations d’Afrique Centrale et Orientale. Ces mouvements de populations ont débuté dans les années 19 60 et se sont amplifiées dans les années 1990 suite aux conflits nationaux et régionaux. Après avoir fait un état des lieux de ces migrations, l’ouvrage examine les dimensions sociales et politiques de ces drames humains.

Les nouveaux prédateurs : Politique des puissances en Afrique centrale
BRAECKMAN, Colette - PARIS : FAYARD, 2003/11, 312 P.
Longtemps, la dictature de Mobutu a été un frein à l’exploitation des richesses du sous-sol zaïrois (pétrole, cobalt, or, diamant, etc..). Kabila, le tombeur de Mobutu, semblait prêt à s’associer avec les pays voisins (Rwanda, Ouganda, Zimbabwe) qui l’avaient aidé à arriver au pouvoir, pour gérer un vaste projet régional d’exploitation de ces richesses. Mais il a renié ses engagements et à partir de 1998, la RDC s’est trouvée prise dans l’engrenage d’une guerre qui a fait trois millions de morts en quatre ans, hécatombe dont on parle fort peu. Après l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, en 2001, le pays s’est, au nom de l’ouverture, soumis aux institutions financières internationales et les puissances occidentales s’emploient à faire régner l’ordre dans la zone du Congo. Mais les ambitions demeurent et les intérêts des populations continuent à passer au second plan. Le destin de cette région tant convoitée est exemplaire d’une configuration désormais planétaire ; et la résistance des peuples du Congo est elle aussi exemplaire.

L’Afrique centrale et les régions transfrontalières : perspectives de reconstruction et d’intégration
POURTIER, Roland - OCDE, 2003/06, 76 P.
Pour proposer des perspectives de reconstruction et de paix pour la République Démocratique du Congo, Roland Pourtier propose deux méthodes de travail, il prône d’une part une approche régionale de la question élargie à l’Afrique Centrale et étudie d’autre part l’environnement géographique, la population sa répartition et ses structures, l’économie formelle/informelle et enfin les infrastructures de transport et les échanges qu’ils facilitent.

Géopolitique de paix en Afrique médiane : Angola, Burundi, République Démocratique du Congo, République du Congo, Ouganda, Rwanda
TSHIYEMBE, Mwayila - PARIS : L’HARMATTAN, 2003, 220 P.
Cet ouvrage analyse les accords de paix conclus en Afrique médiane par la diplomatie, puis en fait une critique acerbe fustigeant des accords inadéquats aux formes de pouvoir autochtone et surtout des solutions qui restent très fragiles. Tshiyembe propose une diplomatie qui prendrait en compte une représentation politique plus proche de l’Etat multinational ou d’une république multiethnique que de l’Etat-Nation.

L’Afrique des Grands Lacs : Deux mille ans d’histoire
CHRETIEN, Jean-Pierre - PARIS : AUBIER, 2000, 411 P.
L’Afrique des Grands Lacs a vu passer des migrations, s’installer des royaumes en équilibre jusqu’en 1860 où la tutelle coloniale européenne a alors mis en péril les traditions séculaires. Occupations, jeux de pouvoir ont jalonné l’histoire de ce territoire jusqu’à la folie du génocide rwandais en 1994. Cette analyse à travers le temps, qui met l’accent sur les ruptures du passé et les fixations de la mémoire permet de réfléchir au sort de cette zone géographique peu épargnée.

L’enjeu congolais, l’Afrique centrale après Mobutu
BRAECKMAN, Colette - PARIS : FAYARD, 1999/06, 429 P.
Cet ouvrage fait le point sur la crise du Congo (ex-Zaïre) dans son environnement politique régional. Il se présente comme chronique en même temps qu’analyse de la situation complexe et mouvante de la région depuis 1994 et met aussi en évidence l’interaction et la contradiction de toutes les forces en présence, nationales, individuelles, ethniques, responsables honnêtes et populations à la dérive, etc... Ainsi s’expliquent les convergences douteuses et les renversements d’alliances, utilisés ou manipulés par les grandes puissances, alliances où Kabila peut aussi bien apparaître comme otage que comme opérateur.Un tiers de l’étude est consacré aux logiques propres aux politiques nationales des voisins (Ouganda, Corne de l’Afrique, Rwanda, Angola, etc...) éclairant l’échec du principe d’intangibilité des frontières (comme en ex-Yougoslavie) sans que l’ONU arrive à intervenir. La solution est laissée aux militaires et à l’humanitaire. Pourtant tout n’est pas perdu car à travers cet imbroglio les Africains sont en train de se prendre en main.

La guerre des grands lacs : Alliances mouvantes et conflits extraterritoriaux en Afrique Centrale
REYNTJENS, Filip - PARIS : L’HARMATTAN, 1999, 256 P.
Depuis 1996, la République Démocratique du Congo est en guerre. La complexité de ce conflit est en partie due au nombre et à la multiplicité de ses acteurs dont les intérêts sont divers. Face à ce drame, l’auteur constate l’impuissance et la passivité de la communauté internationale.

Articles

Des campagnes en Afrique centrale
ENJEUX, n°39, 2009/04, P. 7-65
Ce dossier sur les campagnes en Afrique centrale est en fait centré sur le Cameroun et le Gabon et sur les évolutions constatées au sein des communautés paysannes au cours du XXème siècle. Si la colonisation, l’agro-industrie et les guerres civiles ont apporté leur lot de perturbations dans la vie des sociétés rurales, désorganisant l’accès à la terre, des innovations se font jour ça et là, tendant en particulier à redonner aux cultures vivrières la place qui leur revient.

Afrique centrale : la stabilité en trompe l’oeil
KOUNGOU, Léon - ENJEUX, n°38, 2009/03, P. 41-46
Les Etats fragiles sont vulnérables dans leur fonctionnement interne : leur gouvernance, faite d’illusions, ne règle pas le problème du banditisme transfrontalier, la pesanteur des autorités traditionnelles et la question de la responsabilité des gouvernants. Dans leurs relations avec les Etats voisins, la signature d’accords ne suffit pas non plus à régler les différends frontaliers tels que celui de Bakassi entre le Cameroun et le Nigeria. Et la solidarité sous-régionale n’est encore qu’un voeu pieux.

Les capitales d’Afrique centrale
ENJEUX, n°34-35, 2008/01, P. 7-82
La spécificité des capitales des Etats anciennement colonisés d’Afrique est qu’elles sont, dans une grande majorité, situées sur le littoral. Elles cumulent ainsi deux fonctions essentielles : celle de capitale, centre politique, administratif et culturel de la nation, et celle de métropole portuaire, commandant les activités d’échange économique du pays. Depuis cinq siècles, les capitales africaines, surtout portuaires, n’ont cessé d’être l’interface entre l’outre-mer innovant et l’arrière-pays archaïque ou stagnant. A présent, elles sont quasi toutes connectées à l’ensemble des grands réseaux de communication et articulées à l’économie mondiale.

La réforme du secteur de la sécurité et de la défense en Afrique subsaharienne : vers une institutionnalisation de la gouvernance du secteur sécuritaire
AUGE, Axel - AFRIQUE CONTEMPORAINE, n°218, 2006/06, P. 49-67
L’évolution du concept de sécurité depuis la fin des années 1990 a entraîné des transformations structurelles et organisationnelles des armées du monde entier. Les militaires sont investis de nouvelles missions et remplissent différemment leurs fonctions traditionnelles. Les évolutions géopolitiques conduisent les Etats africains à réformer leur sécurité, dans un contexte de recherche d’une bonne gouvernance. Cet article présente un bilan des réformes en cours dans les pays francophones d’Afrique subsaharienne. Il montre en quoi les réformes sécuritaires, même limitées, deviennent le reflet d’une institutionnalisation de la gouvernance de ces secteurs dans les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

L’éducation entre savoirs et pouvoirs en Afrique centrale
ENJEUX, n°27, 2006/04, P. 7-46
L’éducation, l’enseignement et la recherche sont des domaines qui doivent faire l’objet d’une attention privilégiée de la part des pouvoirs publics mais aussi du secteur privé et de la société civile dans les pays d’Afrique centrale. En effet, ces secteurs d’activité ont trait à la formation des savoirs et savoir-faire, lesquels sont constitutifs du développement des capitaux humains. Dans un monde globalisé évoluant vers une société de savoirs, il importe que des systèmes éducatifs pertinents soient mis en place, associant les industries et ingénieries de la formation et de la connaissance avec celles de l’information et de la communication.

Afrique Centrale
AFRIQUE CONTEMPORAINE, n°215, 2005/03, P. 21-162
Depuis le début de la dernière décennie, la majeure partie de ce qu’il est convenu d’appeler l’Afrique Centrale est entrée dans une période de crise profonde et multiforme, génératrice de conflits et de violences multiples. Pourtant, différents signes (transition politique en RDC, processus électoral au Burundi) mettent en avant une volonté de résolution de conflits et de construction de la paix.

Grands lacs, grands atouts, grands obstacles
DEFIS SUD, n°63, 2004/07, P. 17-41
La région des Grands Lacs reste sous le choc des guerres et massacres qui ont fait un million de morts au Rwanda en 1994, trois millions en RDC depuis 1998. Il faut reconstruire, réconcilier, développer, en particulier l’agriculture afin d’assurer l’autosuffisance alimentaire. Les financements internationaux peuvent être accordés, mais il faut revitaliser la communauté économique des Grands Lacs. Il faut aider les stratégies innovatrices de lutte populaire contre la pauvreté et les articuler avec des stratégies régionales classiques.

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous