Suivez-nous

Accueil > S’informer > Dossiers > Au Pakistan, les Kalash, un peuple vivant ! > Repères et chronologie historique du (...)

Au Pakistan, les Kalash, un peuple vivant !

Repères et chronologie historique du Pakistan

, par CIIP , SAVOYE Philippe

Carte du Pakistan

Nom officiel : République islamique du Pakistan (Pakistan, signifie « pays des purs »)

Forme de l’État  : République islamique fédérale

Président : Mamnoon Hussain (depuis 2013)

Capitale : Islamabad

Superficie : 796.096 km² (36ème) – Pays frontaliers : Afghanistan, Chine, Inde et Iran.

Principales villes : Karachi, Lahore (16 et 8 millions d’habitants) en 2017

Densité : 261 habitants/km² (2017)

Population : 207 774 520 en 2017 (5ème pays au monde) – croissance annuelle : 2,40 %, la population devrait doubler d’ici 2050. Structuration : 0 – 14 ans : 33 % - 15 – 24 ans : 22 % - 25 – 54 ans : 36 % - 55 ans et plus : 9 %

Division administrative : 4 provinces (Baloutchistan, Khyber Pakhtunkhwa, Pendjab et Sind) et 4 territoires (territoire fédéral d’Islamabad, régions tribales fédéralement administrées -interdites aux étrangers-, Azad Cachemire et Gilgit –Baltistan)

Langues : ourdou et anglais temporairement. (Article 251 de la constitution : "la langue anglaise pourra être utilisée à des fins officielles jusqu’à ce que les dispositions nécessaires aient été prises pour qu’elle soit remplacée par l’ourdou. »)

Religions : sunnites (75%), chiites (20%), hindouistes 1,5 %, chrétiens 1,5 %

Principaux groupes ethniques  : Pendjabis 45 %, Pathanes 15 %, Sindhis 14 %, Saraiki 8 %, Muhadjirs 8 %, Balouches 4 %

Monnaie : roupie pakistanaise
PIB : 283 660 milliards $ (2016), croissance 5,74 % (2016), 45èmepuissance économique mondiale.
PIB par habitant : 1 468 $ (2016)
IDH : 0,550, 155ème/188 (2015)
Espérance de vie : 66 ans (2015)
Taux d’alphabétisation (+ de 15 ans) : 73,7 % (femmes 54,5 % - hommes 92,9 %) en 2015 ; 44 % en 1998
Indice de corruption : 32 (sur une échelle de 0 à 100) (117ème pays sur 180) en 2017
Activité économique par secteur : l’agriculture absorbe 45 % de la main-d’œuvre et contribue à 25 % du PIB. Le secteur industriel fournit 21 % du PIB et le secteur tertiaire 54 % du PIB et 35 % de la population active.
Aide Publique au Développement (% du PIB) : 1,6 %
Population sous le seuil de pauvreté national  : 30 % (2013), en extrême pauvreté : 26,5 % (2013)
Taux brut de scolarisation dans le primaire (2014) : 93 % (filles 83 %, garçons 101 %)
Taux de survie en dernière année du primaire (moyenne 2008/2012) : 52,2 %
Enregistrement des naissances (2012) : 26,5 % (urbain 32 % - rural 24 %)
Crimes d’honneur (2013) : 869 femmes tuées (Commission pakistanaise des droits de l’Homme).

Devise nationale : Foi, unité, discipline (Iman, Ittehad, Nazm)
Drapeau : la partie verte représente l’islam, la partie blanche les minorités religieuses. Le croissant et l’étoile situés au centre symbolisent respectivement le progrès et la lumière (le savoir)

Eléments chronologiques

Le Bengale devient une entité politique sous les rois bouddhistes Pala qui règnent du VIIIe au XIe siècle.

1757 : le Bengale passe sous domination britannique.

1940 : la ligue musulmane de l’Inde britannique officialise la théorie des deux nations (une pour les hindous, l’autre pour les musulmans) et adopte une résolution de création d’un État indépendant musulman (le futur Pakistan)

14 août 1947  : indépendance de l’Inde et partition en deux États : le Pakistan à majorité musulmane (qui comprend le Pakistan oriental (Bangladesh) et le Pakistan occidental (Pakistan actuel)) et l’Inde à majorité hindoue. Parmi les 562 États princiers, ceux à majorité musulmane intègrent le Pakistan (Sind, Baloutchistan...). Autour de la frontière, environ 6 millions de musulmans rejoignent le Pakistan et 8 millions d’hindous et sikhs rejoignent l’Inde.
Mohammed Ali Jinnah « le Père de la Nation » devient le premier gouverneur général du pays.

1956 : proclamation de la République islamique du Pakistan.

1969 : pleine intégration de l’État princier de Chitral au Pakistan (région montagneuse, dominée par le Tirich Mir, le plus haut sommet de l’Hindu-Kush avec 7.708 m)

1971 : sécession du Pakistan oriental qui devient le Bangladesh (selon les sources, entre 50 000 et 500 000 personnes auraient été massacrées). Suite à la déroute des troupes pakistanaises, Zulfiqar Ali Bhutto instaure un régime civil, abolit la loi martiale et fait adopter une constitution encore en vigueur aujourd’hui : un système parlementaire où le premier ministre, élu par l’Assemblée, détient le pouvoir ; le Président de la République a un rôle honorifique.

1977 : coup d’État du général Muhammad Zia-ul-Haq qui développe une vaste démarche d’islamisation (études islamiques et coraniques obligatoires, lois discriminatoires à l’égard des femmes, loi du blasphème, etc.)

1988 : Benazir Bhutto devient Premier ministre : première femme élue démocratiquement à la tête d’un pays à majorité musulmane.

1998 : le Pakistan devient officiellement la septième puissance nucléaire mondiale.

1999 : après la guerre indo-pakistanaise pour le contrôle de Kargil, perdue par le Pakistan, coup d’État militaire du général Pervez Mushharraf qui militarise l’exécutif, met à mal l’indépendance de la justice et se rapproche des États-Unis.

2007 : de retour au pays après un exil de neuf ans, Benazir Bhutto est assassinée.

2013 : pour la première fois, un gouvernement civil démocratiquement élu succède au précédent arrivé à son terme ; la Ligue musulmane du Pakistan est le parti au pouvoir.
Depuis l’indépendance en 1947, l’armée est à l’origine de trois coups d’État (1958, 1977 et 1999).

2017 : Le Premier ministre Nawaz Sharif est démis de ses fonctions suite à une affaire de corruption.

2018 : 15 juillet  : attentat suicide revendiqué par le groupe État islamique contre un meeting électoral au Baloutchistan (149 morts). Depuis 2001, les actes terroristes auraient coûté la vie à plus de 50 000 Pakistanais. La relation entre les différents groupes islamistes basés au Pakistan et les autorités est fréquemment qualifiée « d’ambiguë ».
25 juillet : les élections législatives sont remportées par le Mouvement du Pakistan pour la justice, avec, à sa tête, l’ancien champion de cricket Imran Khan qui devient Premier Ministre.

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles