Tous les articles et traductions

, par ZIEGLER Jean

L’Empire de la honte

Paris, Fayard, 2005

L’empire de la honte ? « Ce pourrait être, disait J. Ziegler dans une récente interview, cette emprise généralisée du sentiment de honte provoqué par l’inhumanité de l’ordre du monde. En fait, il désigne l’empire des entreprises transcontinentales privées, dirigées par les cosmocrates. Les 500 plus puissantes d’entre elles ont contrôlé l’an passé 52 % du produit mondial brut, c’est-à-dire de toutes les richesses produites sur la planète. » C’est un empire de la rareté organisée, de la guerre permanente, de la démocratie dégradée, de la nature saccagée, du droit agonisant, auquel Jean Ziegler oppose les idéaux de la révolution française et la philosophie des Lumières.

, par Vacarme , MASSIAH Gustave

Entretien avec Gus Massiah (Cedetim et mobilisations anti-impérialistes)

Vacarme, juin 2001, entretien réalisé par Stany Grelet et Isabelle Saint-Saëns

L’histoire du Cedetim, né entre 1965 et 1967 de la convergence de plusieurs groupes anti-colonialistes, rejoint celle des luttes contre les impérialismes menées tout au long de la seconde moitié du XXe siècle et qui perdure aujourd’hui encore. Des premières mobilisations pour l’Algérie et le Vietnam aux Forums sociaux mondiaux en passant par la lutte des foyers Sonacotra, cette histoire, ici racontée par l’un des fondateurs du Cedetim, est aussi celle des ratages de la décolonisation et des initiatives citoyennes pour un autre monde.

, par AITEC , MASSIAH Gustave

Argumentaire pour l’annulation de la dette

30 novembre 1998

Ce texte est une proposition d’argumentaire rédigé en novembre 1998 pour le lancement de la campagne française « Pour l’an 2000, annulons la dette ! » Il reprend les principaux arguments des partisans de l’annulation de la dette, comme les conditions discutables dans lesquelles ont été contractés ces dettes et leurs conséquences désastreuses d’une part sur les conditions de vie des couches les plus fragiles de la population et de l’autre sur les systèmes bancaires et certains secteurs commerciaux.

, par MASSIAH Gustave

Les migrants acteurs des sociétés et du monde

Réseau IPAM (Initiatives pour un autre monde), novembre 2003

Les flux migratoires sont au cœur du développement et du système mondial. Les questions des migrants et des étrangers sont des révélateurs de nos sociétés et des analyseurs du monde que nous voulons construire. Il faut rappeler le rôle historique des flux migratoires, et des migrants en tant qu’acteurs (...)

, par MASSIAH Gustave

La réforme de l’ONU et le mouvement altermondialiste

CETIM, août 2004

Les Nations Unies sont à la croisée des chemins. Elles n’ont pas vraiment démérité, elles n’ont pas du tout convaincu. Elles sont l’objet d’une immense attente, celle d’une institution qui assurerait la régulation d’un système international de plus en plus ressenti comme inique et dangereux, d’une défense possible des droits des faibles par rapport aux forts. Elles suscitent une immense déception, celle qui naît de l’illusion du droit par rapport à la réalité du pouvoir, de la velléité de solutions équitables ramenée en fin de compte au rôle d’une chambre d’enregistrement au service des puissances occidentales et des puissantes entreprises internationales. L’enjeu est considérable. Il s’agit de la construction d’un système international et d’instances politiques qui répondent à la globalisation des échanges économiques et à la primauté du marché mondial.

Texte publié par le CETIM (Centre Europe-Tiers Monde)

, par MASSIAH Gustave

Le G8 : Un mode de gouvernance oligarchique et illégitime

Rinoceros, août 2004

Le G8 est une tentative, engagée il y a trente ans, pour imposer une nouvelle « gouvernance mondiale » contrôlée directement par les chefs d’État et de gouvernement des pays les plus riches et les plus puissants de la planète. Cette manifestation d’un pouvoir oligarchique impliquait la marginalisation des Nations Unies.

Une première version de ce texte a été publiée par Le Monde Diplomatique en mai 2003 sous le titre : « Le G8, un club de riches très contesté » (http://www.monde-diplomatique.fr/20...).

, par CRÉPIN Xavier , MASSIAH Gustave

La société civile : pour une approche plus large de l’APD

Dossier « Peuplement et sortie de crise : enjeux majeurs de l’aide publique au développement », 5p.

« Il était essentiel que la société civile s’exprime sur les problèmes de développement. Un premier message indique que l’accessibilité des territoires et des services pour tous constitue un véritable enjeu pour asseoir le développement socioéconomique et la sécurité face à la montée des risques. Cela (...)

, par MASSIAH Gustave

Migration, coopération et développement

Association Internationale de Techniciens, Experts et Chercheurs (AITEC), février 1998

« La volonté de lier immigration, coopération et développement est, a priori, d’un grand intérêt. Elle ne dispense pas d’une réflexion sur la nature des politiques de développement, d’immigration et de coopération. »

Pour éclairer le débat et fonder des propositions, Gustave Massiah se propose d’aborder trois questions : Le développement permet-il de réduire les flux migratoires ? A quelles conditions une politique de coopération peut-elle aider au développement local et à la démocratisation ? Comment inscrire la relation entre flux migratoires et développement dans une politique de l’immigration ?

, par WALLERSTEIN Immanuel

La mondialisation n’est pas nouvelle

édition électronique, 2002

Un article s’intéressant principalement à deux questions majeures :
Quelles sont les caractéristiques spécifiques des Trente Glorieuses ?
Comment comprendre les trois éléments mis en avant par la plupart d’observateurs comme constitutifs de la mondialisation : les flux internationaux de capitaux et (...)

, par Privacy International

10 menaces contre les migrant·es et les réfugié·es

Au cours des vingt dernières années, les pratiques de surveillance et politiques migratoires basées sur les données numériques ont engendré des formes de discriminations qui portent atteinte à la dignité des personnes. Cela se passe sans considération ou compréhension réelle des impacts sur les communautés de migrant·es à la frontière et au-delà.

, par Basta !

14.000 personnes sont mortes aux frontières de l’Europe

Par Eros Sana

De la manifestation contre l’Agence européenne Frontex, symbole de la militarisation de la lutte contre les migrations, à l’adoption d’une Charte mondiale, sur l’Ile de Gorée, les migrants ont fait entendre leurs voix au Forum social de Dakar. Inlassablement, ils ont rappelé l’insoutenable réalité : (...)

, par Down to earth

20 ans après...et où en est-on ?

Par Sunita Narain

Ce texte a initialement été publié en anglais et il a été traduit par Alessandra Stanimirov, traductrice bénévole pour rinoceros.
C’est au Brésil, dans la joyeuse ville de Rio de Janeiro, que les dirigeants du monde entier se réuniront en juin 2012 à l’occasion des 20 ans de la CNUED, aussi connue sous (...)

, par MILLET Damien, TOUSSAINT Eric

60 Questions 60 Réponses sur la dette, le FMI et la Banque mondiale

Co-édition Syllepse et CADTM, 2008, 18 €, 388 pages

Six ans après la parution du livre « 50 questions 50 réponses sur la dette, le FMI et la Banque mondiale » qui a été traduit en sept langues (anglais, arabe, coréen, espagnol, italien, japonais, portugais), Damien Millet et Eric Toussaint sortent cette version actualisée et complétée qui décrypte le (...)

1960-2010 : 50 ans d’indépendances africaines

BAGF, 2010, 160 pages, 25 euros

Sommaire : R. Pourtier : Regards géographiques sur cinquante ans d’indépendance A. Dubresson & S. Jaglin : Villes et citadins d’Afrique noire francophone. Le temps des incertitudes V. Lassailly-Jacob : Nouvelles dynamiques migratoires JL. Chaléard : Les réponses de l’agriculture aux défis (...)

, par Fondation Rosa Luxembourg , NIANG Mame-Fatou

2020 : année du printemps racial français

Une génération de Français qui a longtemps fait l’expérience d’une invisibilisation imposée par le mythe universaliste se lève. Les mobilisations du printemps 2020 ont souligné la nécessité de scruter les angles-morts de l’histoire de la France, de questionner les failles de l’idéal républicain afin de produire de l’en-commun, un récit véritablement universaliste qui fasse écho à une pluralité de perspectives.