Tchad : un peuple éprouvé qui cherche à s’émanciper

Bibliographie sur le Tchad

, par CIIP

Complicité de la France avec les dictateurs criminels en Afrique Centrale : Tchad, Cameroun
TOBNER, Odile - In : LES POSSIBLES, printemps 2019 (01/05/2019), N°20, P. 88-89
Article du dossier "Lien entre l’évolution des rapports internationaux et la démocratie". Notes.
L’Afrique centrale semble destinée à croupir indéfiniment sous la férule des dictatures françafricaines. Pour les citoyens du Tchad et surtout du Cameroun, c’est l’enfoncement dans la désespérance de situations figées dans le pire, verrouillées par la force, où aucune expression populaire n’arrive à se faire jour.
https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-20-printemps-2019/dossier-lien-entre-l-evolution-des-rapports-internationaux-et-la-democratie/article/complicite-de-la-france-avec-les-dictateurs-criminels-en-afrique-centrale-tchad

La biométrie électorale au Tchad : controverses technopolitiques et imaginaires de la modernité
DEBOS, Marielle - In : POLITIQUE AFRICAINE, avril 2019 (01/04/2019), N°152, P. 101-120
L’article analyse les logiques politiques, économiques et sociales du processus d’enregistrement des électeurs au Tchad pour la présidentielle de 2016. Un imaginaire de la biométrie oppose la rationalité et la neutralité supposées de la technologie à la perversion de la politique. Si la biométrie a été construite comme une nécessité pour résoudre la crise politique, elle a été repolitisée et c’est autour des différents usages de la technologie que sont reformées les oppositions politiques.

Fiscalité marginale sur mesure : L’économie politique du natron au Borkou, Tchad
BRACHET, Julien SCHEELE, Judith - In : POLITIQUE AFRICAINE, mars 2019 (01/03/2019), N°151, P ; 39-59
A Faya, préfecture du Borkou où se trouve l’une des deux principales mines de natron commercialisé dans le pays, ce minerai constitue une ressource essentielle. L’exportation du natron est taxée conjointement par un chef de canton et un représentant du gouvernement. La manière dont s’est historiquement construite cette entente fiscale instable montre que chefferie et État ont besoin l’un de l’autre pour affirmer une forme de souveraineté dans cette région. La fiscalité du natron est révélatrice du fonctionnement de l’État tchadien en général et de l’articulation entre les sphères politiques locales et nationales.

Tchad, un peuple en quête de droits et de libertés
CIIP Grenoble (Centre d’information inter-peuples), - GRENOBLE : CENTRE D’INFORMATION INTER PEUPLES (CIIP), 2018/11, 32 P.
Ex-colonie française, le Tchad est aujourd’hui sous la houlette de Idriss Déby, dictateur promu monarque qui se maintient au pouvoir depuis 1990 avec la complicité de la France et comme outil d’asservissement le Franc CFA. Une éducation scolaire faible et inégalitaire, des menaces sur l’agriculture et l’alimentation... la population - société civile, journalistes, etc.- relève la tête au prix d’une répression féroce. Ce dossier se veut une introduction aux problématiques tchadiennes.

Rente pétrolière et disparité des revenus au Tchad
GADOM, Djal-Gadom FONDO, Sikod - In : MONDES EN DEVELOPPEMENT, 2018/3 (01/10/2018), N°183, P. 71-90
Cet article analyse l’influence des ressources pétrolières sur les inégalités au Tchad entre 2003, date de début de l’exploitation pétrolière et 2011. Les résultats des analyses menées indiquent un creusement des inégalités au niveau national, avec un coefficient de Gini (mesure le niveau d’inégalité de la répartition d’une variable dans la population) ayant augmenté de 17% sur la période. La décomposition de l’indice de Gini en sous-groupes effectuée montre que les inégalités interrégionales ont augmenté. En outre, les résultats économétriques suggèrent qu’une augmentation de 1% des revenus pétroliers contribue à augmenter les inégalités de 0,09%. Cette augmentation des inégalités est d’autant plus importante que la répartition des revenus pétroliers coïncide avec des considérations d’ordre politique.

La cité culturelle tchadienne au miroir de la lutte anti-terroriste ou les enjeux de pouvoir d’une labellisation religieuse subversive
RACINE, Clémentine MAHAMAT, Mustapha Ali - In : POLITIQUE AFRICAINE, août 2018 (01/08/2018), N°149, P. 21-42
Cet article pose la question de l’articulation d’un discours sur la lutte antiterroriste avec d’autres formes de rationalités propres aux configurations du pouvoir religieux tchadien. Les élites islamiques utilisent le discours international associant religiosité et extrémisme violent pour stigmatiser toute vision religieuse non conventionnelle. Cette confusion entre religion intensive et radicalité politique contribue à une recomposition de la société tchadienne.

Budgets en chute, répression en hausse : Le coût humain des mesures d’austérité au Tchad
Amnesty International, - LONDRES (ROYAUME UNI) : AMNESTY INTERNATIONAL PUBLICATIONS (AIP), 2018/07, 84 P.
Depuis 2015 au moins, l’agitation sociale provoquée par les mesures d’austérité sévères imposées par le gouvernement tchadien et ses créanciers internationaux fait l’objet d’une répression implacable. Ce rapport, fondé sur de nombreux entretiens réalisés au Tchad entre novembre 2017 et mai 2018, ainsi que sur une analyse politique et budgétaire détaillée, décrit les effets dévastateurs sur la population, en particulier sur les plus fragiles, des coupes budgétaires souvent arbitraires pratiquées dans des secteurs sociaux essentiels, comme l’éducation et la santé. Il se conclut par une série de recommandations adressées aux autorités tchadiennes et à la communauté internationale.
https://www.amnesty.org/download/Documents/AFR2082032018FRENCH.PDF

La farce démocratique tchadienne
PETIT, Claire - In : BILLETS D’AFRIQUE, juin 2018 (01/06/2018), N°278, P. 9-10
4 mai 2018, jour de la promulgation des modifications de la Constitution tchadienne. Celles-ci prévoient de nombreux mécanismes de renforcement du pouvoir (durée du mandat présidentiel, mainmise par la Présidence sur la cour des comptes, le Conseil constitutionnel et la Haute cour de justice, renforcement des autorités traditionnelles, suppression de la fonction de premier ministre). Des modifications adoptées par une parodie de démocratie et consacrant un régime présidentiel intégral : un système de gouvernance dictatorial entériné par l’autocrate tchadien Idriss Déby avec le soutien indéfectible de la France

Crise et développement : La région du Lac Tchad à l’épreuve de Boko Haram
MAGRIN, Géraud, Coordinateur ; PEROUSE DE MONTCLOS, Marc-Antoine, Coordinateur -PARIS : AGENCE FRANÇAISE DE DEVELOPPEMENT (AFD), 2018/04. - 294 P.
À partir de 2009, l’insécurité liée à l’insurrection du groupe Boko Haram et à sa répression s’est diffusée depuis le cœur du Borno nigérian vers tout le nord-est du pays puis vers les zones frontalières des pays voisins, Cameroun, Niger et Tchad. La crise a affecté progressivement toute la région du lac Tchad, un des grands espaces transfrontaliers de l’Afrique sahélienne, à la charnière de l’Afrique des savanes et du désert, de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale et orientale.
https://www.afd.fr/sites/afd/files/2018-04-04-52-06/crise-developpement-lac-tchad-boko-haram.pdf

Tchad : baisse du prix du pétrole, hausse de la rente diplomatique et militaire
GARY, Elea - In : BILLETS D’AFRIQUE, mars 2018 (01/03/2018), N°275, P. 6-7
A l’intérieur du pays, la crise économique devient une impasse, le régime se durcit et la population se meurt à petit feu. A l’extérieur, le Tchad demeure l’allié incontournable de la lutte contre le terrorisme, notamment pour la France.

Chronique d’un siège (2) : Boko Haram dans ses sanctuaires des monts Mandara et du lac Tchad (2017)
SEIGNOBOS, Christian - In : AFRIQUE CONTEMPORAINE, 2018-1 (10/01/2019), N°265, P. 99-116
Faisant suite à une précédente chronique parue dans Afrique Contemporaine en 2016, cette analyse porte sur les évènements de 2017 et interroge l’ancrage social des différentes factions de Boko Haram et de leurs chefs. On sait peu de choses de leur autorité sur des groupes mouvants de combattants qui se livrent à de multiples trafics sur la frontière camerounaise. Les données proviennent d’acteurs locaux, d’étudiants et de chercheurs, surtout nigériens et camerounais. La première partie de l’article rappelle l’évolution et le fonctionnement de Boko Haram avant son repliement sur ses sanctuaires des montagnes au Cameroun et dans le lac Tchad. La seconde partie fait le point sur la situation en 2017. Contrairement aux assertions des gouvernements, les bandes appelées Boko Haram sont toujours actives. Elles rencontrent le soutien de populations locales, lorsqu’il s’agit de lutter contre des migrants venant occuper les terres.

Barkhane : chronique d’un naufrage annoncé
GRANVAUD, Raphaël - In : BILLETS D’AFRIQUE, juin 2017 (01/06/2017), N°268, P. 5-6
Les déclarations martiales du président français Emmanuel Macron ne suffiront pas à masquer l’échec annoncé de la "guerre contre le terrorisme" de la France en Afrique. Depuis le lancement de l’opération Barkhane en août 2014, les militaires français multiplient les opérations de "grande ampleur" à l’encontre des "groupes armés terroristes" (GAT) qui sévissent dans la zone sahélo­-sa­harienne. Mais les groupes djihadistes restent omniprésents et jouissent d’une réelle implantation.
http://survie.org/billets-d-afrique/2017/268-juin-2017/article/barkhane-chronique-d-un-naufrage-5247

Coopération militaire et policière en Françafrique
BORREL, Thomas, - MONTREUIL : SURVIE, 2017/11, 48 P.
Ce rapport éclaire et dénonce la continuité du soutien que les autorités françaises apportent à certaines des pires dictatures du continent africain et ce, en dépit de réformes et d’évolutions institutionnelles. La répression féroce des opposants et des mouvements citoyens au Cameroun et au Togo en 2017 en sont deux exemples. Le rapport insiste en outre sur le grave manque de transparence qui entoure cette coopération militaire et policière. Il alerte également sur la montée en puissance d’opérateurs privés sur fonds publics (européens, collectivités locales, réserve parlementaire) et sur la recherche de nouvelles sources de financements telles que des fondations d’entreprises. Les revendications de l’association Survie, présentées en conclusion, portent notamment sur la transparence et sur la suspension immédiate de toute coopération militaire et policière avec des appareils répressifs qui commettent de graves violations des droits humains.
https://survie.org/IMG/pdf/survie_rapport_cooperation-militaire-et-policiere_nov2017.pdf

L’autre pays des "guerres sans fin"
DEBOS, Marielle - In : LES TEMPS MODERNES, avril-juillet 2017 (01/04/2017), N° 693-694, P. 221-266
L’armée française est présente de façon continue depuis plus d’un demi-siècle au Tchad, et ce, sans que les interventions militaires ne soient débattues dans le champ politique français. Même si les campagnes militaires ont été associées à des politiques de coopération et à des programmes de développement et d’urgence humanitaire, la guerre a eu et a une place centrale dans les relations franco-tchadiennes : l’histoire de la France écrite non pas de Paris mais de N’Djamena est celle d’un État qui s’est manifesté par la violence de la conquête, les répressions menées par l’administration coloniale, des interventions militaires successives dans la période postcoloniale et son soutien aux appareils militaires et répressifs locaux. Cet article se concentre sur les dimensions militaires et sécuritaires de la présence française au Tchad postcolonial, souligne les décalages entre le récit national en France et son rôle réel dans son ancienne colonie et montre comment on est passé du Tchad néo-colonial où la France intervient massivement et directement dans le conflit, à un soutien plus discret, mais décisif, sous Hissène Habré et Idriss Déby.

Tchad : la virtualité comme nouveau ressort de la résistance sociale
REMADJI, Hoinathy - In : ALTERNATIVES SUD, 4e trimestre 2016 (01/12/2016), VOL. 23-2016/4, P. 149-153
Face à un espace public muselé par les manœuvres répressives et clientélistes du pouvoir tchadien, un mouvement critique s’épanouit sur les réseaux sociaux, qui débouche sur des mobilisations concrètes. Une réalité qui ébranle les autorités même si pour l’instant elle reste limitée aux grandes villes et aux citoyen·nes lettré·es. Mais l’expansion croissante du téléphone mobile laisse espérer une prégnance croissante de ce moyen de mobilisation.

Allié de la France, condamné par l’Afrique
THULLIEZ, Henri, HUMAN RIGHTS WATCH (HRW) - NEW YORK (ETATS UNIS) : HUMAN RIGHTS WATCH (HRW), 2016/06, 1 fichier pdf, 150 p.
Le 30 mai 2016, au cours d’un procès historique, Hissène Habré, l’ancien président du Tchad (1982-1990), a été condamné à la prison à perpétuité pour crimes contre l’humanité, torture, crimes de guerre et viols par les "Chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions sénégalaises". Avec ce procès, c’est la première fois que les juridictions d’un État ont jugé l’ancien président d’un autre État pour des violations massives des droits humains. C’est aussi la première fois que les juridictions nationales d’un pays d’Afrique, appuyées par l’Union africaine et la communauté internationale, ont organisé un procès d’une telle envergure. Ce rapport expose la relation de longue date, complexe mais étroite, liant la France et Hissène Habré, entamée avant qu’il ne prenne le pouvoir. Cette relation s’est maintenue jusqu’à la fin de son régime alors même qu’il commettait des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et des actes systématiques de torture. Ces exactions ont été largement documentées à l’époque par la presse internationale et les associations comme Amnesty international.
https://www.hrw.org/sites/default/files/report_pdf/francehabre0616frweb.pdf

Des pasteurs transhumants entre alliances et conflits au Tchad
ZAKINET, Dangbet - In : AFRIQUE CONTEMPORAINE, 2015/3 (09/07/2015), N° 255, P. 127-144
Les questions d’agropastoralisme et de sécurité sont au cœur de l’actualité dans l’espace sahélo-saharien. Au Tchad, comme dans les autres pays agropastoraux, les rapports entre agriculteurs et éleveurs transhumants sont tendus à cause de la diminution des ressources. Cette étude de la transhumance de deux groupes de pasteurs arabophones du Tchad central montre que les transhumants les plus mobiles (les Salamat Sifera) sont ceux qui ont le moins de conflits avec les cultivateurs sédentaires.

De Habré à Déby, constance du soutien français
GARY, Elea - In : BILLETS D’AFRIQUE ET D’AILLEURS, septembre 2015 (01/09/2015), N°249, N.P.
En encadré "Habré à Dakar".
D’un régime à l’autre, de Habré à Déby, la France entretient des relations fortes avec le Tchad depuis l’indépendance. Aide, coopération et appui militaires, la France ne cesse de cautionner un régime violent, quelles qu’en soient les conséquences pour la population de ce pays devenu l’un des piliers de la Françafrique.
http://survie.org/billets-d-afrique/2015/249-septembre-2015/article/de-habre-a-deby-constance-du-5018

Hollande l’Africain
BOISBOUVIER, Christophe, - PARIS : LA DECOUVERTE, 2015/10, 335 P.
L’auteur, journaliste à Radio France Internationale, analyse l’évolution de l’intérêt que porte François Hollande au continent africain depuis son accession au poste de Président de la république française et permet de comprendre la politique africaine de l’Élysée.

Le développement du lac Tchad : situations actuelles et futurs possibles
LEMOALLE, Jacques, MAGRIN, Géraud - BONDY : INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT (IRD), 2014, 216 P.
Le lac Tchad et son avenir sont au cœur des préoccupations politiques régionales et internationales. Cet espace vital, à la charnière de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale a longtemps fasciné les géographes et les explorateurs. Aujourd’hui, il suscite beaucoup d’inquiétude quant à son environnement, l’eau, le climat et le développement régional. Le lac Tchad va-t-il s’assécher ? Quelles seraient alors les conséquences pour les 13 millions de personnes qui en dépendent sur un rayon de 300 km ? La Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) a commandé à l’IRD une expertise collégiale dont ce livre rend compte.

La plaine des morts : Le Tchad de Hissène Habré, 1982-1990
BERCAULT, Olivier, BRODY, Reed - NEW YORK (ETATS UNIS) : HUMAN RIGHTS WATCH (HRW), 2013/12, 738 P.
La "Plaine des morts" est le nom d’un immense charnier aux abords de N’Djaména. Une carte, liste des sigles, chronologie, lexique, notes de bas de page.
Le régime à parti unique de Hissène Habré a été marqué par des atrocités commises à grande échelle, en particulier par des vagues d’épuration ethnique, des arrestations massives et un usage systématique de la torture. Cet ouvrage, fruit de treize années d’enquête, rassemble les témoignages des victimes rescapées, d’experts et de personnes travaillant pour l’administration, et les archives de la Direction de la Documentation et de la Sécurité (DDS), la police politique du régime, qui révèlent que 1208 personnes ont été exécutées ou sont décédées en détention et que 12 321 ont été victimes de violations des droits humains. Il rend compte de l’ampleur des souffrances de ces huit années de répression, retrace l’histoire de la répression et s’attèle à déconstruire les rouages d’un système autoritaire.
https://www.hrw.org/sites/default/files/reports/chad1013frwebwcover_0.pdf

Tchad
FOURMONT, Guillaume - In : CARTO, juillet-août 2013 (22/07/2013), N°18, P.32
Le président tchadien a montré l’importance stratégique de son pays en participant à l’opération "Serval" au Mali. Cet activisme régional cache de nombreux intérêts économiques, notamment en s’assurant l’exportation de ses ressources pétrolières vers le Cameroun. En 2012, le Tchad figurait parmi les pays les plus corrompus de la planète.

Articles en ligne :

Bombardements : que fait l’armée française au Tchad ?
DEBOS Marielle, 8 février 2019
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article47971

Tchad : Face au FMI et au dictateur Déby, résistances populaires !
RIVIÉ Milan, 5 mars 2018
http://www.cadtm.org/Tchad-Face-au-FMI-et-au-dictateur

Nouveautés

Formations

Ressources documentaires

Campagnes

À lire sur les sites des membres

Agenda

Tout l'agenda