Tous les articles et traductions

, par FANON-MENDES FRANCE Mireille, Groupe ONU d’Attac, RUIZ DIAZ BALBUENA Hugo

L’ONU : réforme ou restructuration ?

Document de travail, mai 2005, 6p., RTF

L’ensemble du système onusien subit actuellement une crise de légitimité et de légalité des actes de ses organes et de leur crédibilité (Conseil de sécurité), de légitimation et de légalisation des guerres d’agression et des prises de position des responsables en faveur de la mondialisation libérale. Les grands absents sont les peuples qui subissent directement les effets sociaux catastrophiques de la mondialisation, principalement parce que les Nations unies ont démissionné de leur obligation de garantir le développement économique et social. Et les grands gagnants semblent être les transnationales.

, par FANON-MENDES FRANCE Mireille, Groupe ONU d’Attac, RUIZ DIAZ BALBUENA Hugo

Les Institutions financières et commerciales internationales : réforme ou restructuration ?

Document de travail, mai 2005, 6p., RTF

Pour instaurer la sécurité et la coopération économique dans le monde de l’après-guerre, la solution proposée lors de la Conférence monétaire et financière des Nations Unies tenue à Bretton Woods consistait à créer un ensemble d’institutions intergouvernementales qui auraient pour mission de surveiller les négociations et la coordination multilatérales de politiques susceptibles de parer à toutes les menaces qui paraissaient compromettre la survie du nouveau système commercial et financier multilatéral.
La conception de ces institutions reposait sur le caractère inséparable des objectifs nationaux et internationaux. Mais ces efforts déployés pour mettre en place un ensemble cohérent et coordonné d’institutions internationales pour promouvoir le plein emploi, libre-échange équitable et le développement n’ont jamais été achevé. Il appelle aujourd’hui à une réforme radicale.

, par FANON-MENDES FRANCE Mireille, Groupe ONU d’Attac, RUIZ DIAZ BALBUENA Hugo

Le Mur et les obligations des Etats parties à la IVe Convention de Genève

Document de travail, décembre 2004, 7p., RTF

Le 7 juin 1967, les forces israéliennes ont annoncé que pour d’impérieuses raisons de sécurité et de maintien de l’ordre public, elles occupaient et avaient pris le contrôle de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza. Depuis lors, le peuple palestinien vit sous occupation, ce qui revient à dire que l’Etat d’Israël, en tant que puissance occupante, se trouve dans l’obligation d’appliquer la IVe Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre. Ce qu’il ne fait pas.

, par FANON-MENDES FRANCE Mireille, Groupe ONU d’Attac

Droits des peuples, droits humains face au nouvel ordre mondial : le cas de la Palestine

Document de travail, novembre 2004, 9p., RTF

Socle de toute mobilisation citoyenne, l’article premier des deux Pactes internationaux de 1966 affirme que « tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel ». Si les droits fondamentaux ne sont plus respectés dans certains lieux et dans d’autres fortement remis en cause, les raisons sont à chercher dans la globalisation économique qui entraîne, de fait, une réorganisation des relations internationales au profit du nouvel ordre mondial. Mais cela doit il se faire au détriment du droit international et en contradiction avec la déclaration concernant l’instauration d’un nouvel ordre économique international ?

, by GRAIN

USAID: Making the world hungry for GM crops

April 2005, Liberation Afrique, 24 pp

This briefing examine how the US government uses USAID to actively promote GM agriculture, as part of a multi-pronged strategy to advance US interests with GM crops. This is effected by the use of bilateral and multilateral free trade agreements, high-level diplomatic pressure, and of course lobbying and funding by biotech networks.

, par Focus on the global south

La fin d’une illusion : la réforme de l’OMC, la société civile mondiale et la route vers Hong Kong

Focus on the Global South, 31 mai 2005, traduit par Gilbert Sanseau, Bertrand Declercq, Florence Piquemal

L’"Accord Cadre de Juillet" est le dernier clou enfoncé dans le cercueil de l’illusion que l’OMC puisse être réformée, que ce soit pas à pas ou de façon plus générale, dans le sens des intérêts des pays en développement. Plus que jamais, l’accord et ses conséquences prouvent que l’OMC est une cage en acier qui piège les pays en développement dans un jeu de négociations systématiquement truqué en faveur des grandes puissances commerciales du Nord.

, par ZIEGLER Jean

L’Empire de la honte

Paris, Fayard, 2005

L’empire de la honte ? « Ce pourrait être, disait J. Ziegler dans une récente interview, cette emprise généralisée du sentiment de honte provoqué par l’inhumanité de l’ordre du monde. En fait, il désigne l’empire des entreprises transcontinentales privées, dirigées par les cosmocrates. Les 500 plus puissantes d’entre elles ont contrôlé l’an passé 52 % du produit mondial brut, c’est-à-dire de toutes les richesses produites sur la planète. » C’est un empire de la rareté organisée, de la guerre permanente, de la démocratie dégradée, de la nature saccagée, du droit agonisant, auquel Jean Ziegler oppose les idéaux de la révolution française et la philosophie des Lumières.

, par Vacarme , MASSIAH Gustave

Entretien avec Gus Massiah (Cedetim et mobilisations anti-impérialistes)

Vacarme, juin 2001, entretien réalisé par Stany Grelet et Isabelle Saint-Saëns

L’histoire du Cedetim, né entre 1965 et 1967 de la convergence de plusieurs groupes anti-colonialistes, rejoint celle des luttes contre les impérialismes menées tout au long de la seconde moitié du XXe siècle et qui perdure aujourd’hui encore. Des premières mobilisations pour l’Algérie et le Vietnam aux Forums sociaux mondiaux en passant par la lutte des foyers Sonacotra, cette histoire, ici racontée par l’un des fondateurs du Cedetim, est aussi celle des ratages de la décolonisation et des initiatives citoyennes pour un autre monde.

, par AITEC , MASSIAH Gustave

Argumentaire pour l’annulation de la dette

30 novembre 1998

Ce texte est une proposition d’argumentaire rédigé en novembre 1998 pour le lancement de la campagne française « Pour l’an 2000, annulons la dette ! » Il reprend les principaux arguments des partisans de l’annulation de la dette, comme les conditions discutables dans lesquelles ont été contractés ces dettes et leurs conséquences désastreuses d’une part sur les conditions de vie des couches les plus fragiles de la population et de l’autre sur les systèmes bancaires et certains secteurs commerciaux.

, par MASSIAH Gustave

Les migrants acteurs des sociétés et du monde

Réseau IPAM (Initiatives pour un autre monde), novembre 2003

Les flux migratoires sont au cœur du développement et du système mondial. Les questions des migrants et des étrangers sont des révélateurs de nos sociétés et des analyseurs du monde que nous voulons construire. Il faut rappeler le rôle historique des flux migratoires, et des migrants en tant qu’acteurs (...)

, par MASSIAH Gustave

La réforme de l’ONU et le mouvement altermondialiste

CETIM, août 2004

Les Nations Unies sont à la croisée des chemins. Elles n’ont pas vraiment démérité, elles n’ont pas du tout convaincu. Elles sont l’objet d’une immense attente, celle d’une institution qui assurerait la régulation d’un système international de plus en plus ressenti comme inique et dangereux, d’une défense possible des droits des faibles par rapport aux forts. Elles suscitent une immense déception, celle qui naît de l’illusion du droit par rapport à la réalité du pouvoir, de la velléité de solutions équitables ramenée en fin de compte au rôle d’une chambre d’enregistrement au service des puissances occidentales et des puissantes entreprises internationales. L’enjeu est considérable. Il s’agit de la construction d’un système international et d’instances politiques qui répondent à la globalisation des échanges économiques et à la primauté du marché mondial.

Texte publié par le CETIM (Centre Europe-Tiers Monde)

, par MASSIAH Gustave

Le G8 : Un mode de gouvernance oligarchique et illégitime

Rinoceros, août 2004

Le G8 est une tentative, engagée il y a trente ans, pour imposer une nouvelle « gouvernance mondiale » contrôlée directement par les chefs d’État et de gouvernement des pays les plus riches et les plus puissants de la planète. Cette manifestation d’un pouvoir oligarchique impliquait la marginalisation des Nations Unies.

Une première version de ce texte a été publiée par Le Monde Diplomatique en mai 2003 sous le titre : « Le G8, un club de riches très contesté » (http://www.monde-diplomatique.fr/20...).

, par CRÉPIN Xavier , MASSIAH Gustave

La société civile : pour une approche plus large de l’APD

Dossier « Peuplement et sortie de crise : enjeux majeurs de l’aide publique au développement », 5p.

« Il était essentiel que la société civile s’exprime sur les problèmes de développement. Un premier message indique que l’accessibilité des territoires et des services pour tous constitue un véritable enjeu pour asseoir le développement socioéconomique et la sécurité face à la montée des risques. Cela (...)

, par MASSIAH Gustave

Migration, coopération et développement

Association Internationale de Techniciens, Experts et Chercheurs (AITEC), février 1998

« La volonté de lier immigration, coopération et développement est, a priori, d’un grand intérêt. Elle ne dispense pas d’une réflexion sur la nature des politiques de développement, d’immigration et de coopération. »

Pour éclairer le débat et fonder des propositions, Gustave Massiah se propose d’aborder trois questions : Le développement permet-il de réduire les flux migratoires ? A quelles conditions une politique de coopération peut-elle aider au développement local et à la démocratisation ? Comment inscrire la relation entre flux migratoires et développement dans une politique de l’immigration ?

, par WALLERSTEIN Immanuel

La mondialisation n’est pas nouvelle

édition électronique, 2002

Un article s’intéressant principalement à deux questions majeures :
Quelles sont les caractéristiques spécifiques des Trente Glorieuses ?
Comment comprendre les trois éléments mis en avant par la plupart d’observateurs comme constitutifs de la mondialisation : les flux internationaux de capitaux et (...)

, par Basta !

14.000 personnes sont mortes aux frontières de l’Europe

Par Eros Sana

De la manifestation contre l’Agence européenne Frontex, symbole de la militarisation de la lutte contre les migrations, à l’adoption d’une Charte mondiale, sur l’Ile de Gorée, les migrants ont fait entendre leurs voix au Forum social de Dakar. Inlassablement, ils ont rappelé l’insoutenable réalité : (...)

, par Down to earth

20 ans après...et où en est-on ?

Par Sunita Narain

Ce texte a initialement été publié en anglais et il a été traduit par Alessandra Stanimirov, traductrice bénévole pour rinoceros.
C’est au Brésil, dans la joyeuse ville de Rio de Janeiro, que les dirigeants du monde entier se réuniront en juin 2012 à l’occasion des 20 ans de la CNUED, aussi connue sous (...)

, by Down to earth

20 years to…where?

By Sunita Narain

Next year, in June, world leaders will get together in the joyful city of Rio de Janeiro, Brazil, to mark 20 years of UNCED—the Earth Summit (see Down to Earth, May 15, 1992).
Unbelievably, it will be 40 years since the Stockholm conference, when the question of the environment first caught (...)

21 horas. Una semana laboral más corta para prosperar en el siglo XXI

Por la News Economic Foundation (NEF) y EcoPolítica, Editorial Icaria, 120 páginas, 8€.
Las economías de consumo ricas y altamente com­petitivas prometen satisfacción para todo el mundo, pero en realidad tienden a propor­cionar lo contrario. El sistema nos lleva a con­­­­sumir más allá de nuestras (...)