Retrouver le goût de la lecture grâce à des livres personnalisés

Une initiative sur l’éducation

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Chaque mois, à travers une thématique, l’agenda de la solidarité internationale propose de revenir sur deux initiatives portées par des associations, citoyen·nes, ONG, etc. pour comprendre les grandes problématiques internationales, montrer le pouvoir des mobilisations et donner des envies d’engagement.
Nous vous offrons donc, tout au long de l’année, des extraits de notre agenda.
En septembre, la lumière est mise sur l’éducation.

Image par Sabrina Eickhoff de Pixabay

« Ce livre-là, il est trop bien  ! » Quand Jeanne, 9 ans, a fait cette déclaration, elle venait d’arriver au bout de son Himalaya : un livre de 100 pages qui lui a été remis et qu’elle n’aurait jamais imaginé terminer. Et pourtant, c’est sans s’en rendre compte qu’elle s’est laissée emporter par ce livre adapté du roman de Rudyard Kipling, une fabuleuse histoire d’initiation qui raconte « comment grandir avec les autres » . « Il lui a fallu trois jours seulement pour terminer le livre ! Elle ne décrochait pas. », s’étonne Bertrand, son éducateur, qui l’accompagne dans un foyer MECS (maison éducative à caractère social).

« Réconcilier les enfants avec la lecture, y compris ceux et celles qui sont en difficulté et renforcer leur confiance en eux et elles », tel était le pari de Christian Darré, quand il a lancé sa maison d’édition La fée des mots avec Catherine Darré-Guimbail, sa compagne orthophoniste. « L’histoire, la typographie, la syntaxe, le vocabulaire, la longueur des chapitres, le rythme… tout est pensé pour faciliter la compréhension et pour que la lecture devienne agréable », explique-t-il. Mais c’est dans la personnalisation du livre que réside la trouvaille : « chaque livre est fabriqué en un exemplaire unique avec le nom et le prénom de l’enfant dans le corps du texte. Chaque enfant devient, pour de vrai, le héros de son roman. »

La première opération a été lancée dans le département du Nord, à l’occasion des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, avec l’appui de l’association Vacances du Cœur. Plusieurs partenaires, dont des organisations membres de Solidarité Laïque (les Francas de Lille, les EEDF de Loon Plage, des établissements gérés par l’Alefpa…) qui travaillent au contact d’enfants en difficulté, ont rejoint le projet. Une quinzaine d’enseignant·es, animateur·rices, éducateur·rices spécialisé·es ont ainsi été formé·es à l’exploitation pédagogique du livre, notamment sur les contenus liés aux droits de l’enfant.