Suivez-nous

Accueil > Éduquer > Analyses et ressources pédagogiques > Le jeu du pas en avant - version (...)

Le jeu du pas en avant - version carcérale

Entretien avec le Genepi

, par GENEPI

Le jeu du « Pas en Avant » est une animation, créée par le CCFD - Terre Solidaire, pour donner à voir les inégalités existantes sur une thématique donnée (accès aux droits, agriculture, égalité hommes/femmes, climat...).

L’association étudiante Le Genepi, dont les militant-e-s animent des ateliers socio-culturels ou donnent des cours auprès des personnes détenues, s’en est saisie pour aborder la question de la prison.

A quoi sert ce jeu ?

Le pas en avant sert à sensibiliser les personnes novices sur les questions prison-justice.

Il permet de faire prendre conscience,de manière « ludique », qu’il y a une réelle inégalité des hommes et des femmes face à la justice, à l’enfermement et à l’accès aux droits humains dans et en dehors des murs.

Le pas en avant permet ainsi d’aborder les thématiques du déterminisme social, des privilèges de classe, de genre ou de race.

Plus vastement, il permet d’aborder les conditions de détention et constitue en cela un excellent support pour témoigner de la réalité carcérale.

Comment ça marche ?

Chaque participant.e va recevoir une carte « rôle ». Les participant.e.s devront s’imprégner de cette carte et se mettre dans la peau de celui ou celle que la carte notifie.

Exemples de cartes « rôle » :

  • Vous êtes une personne incarcérée homosexuelle
  • Vous êtes bénévole au Genepi
  • Vous êtes une personne transgenre incarcérée
  • Vous êtes PDG

Une fois que chaque participant.e a reçu sa carte « rôle », l’animateur.ice demandera aux participant.e.s de se placer côte à côte le long de la ligne de départ.

Une liste de situations ou d’événements va être énoncée. Les participant.e.s seront en mesure d’avancer à chaque fois qu’il.elle.s pourront répondre « oui » à l’affirmation donnée.

Exemples d’affirmations :

  • Vous avez un logement décent avec l’électricité et l’eau potable.
  • Vous n’avez jamais été inquiété.e de ne pas pouvoir manger à votre faim.
  • Vous pouvez tomber amoureux.se de la personne de votre choix.

Une fois que toutes les affirmations sont lues, l’animateur-ice demande aux participant.e.s de prendre note de leur position finale et de noter celle des autres.

Comment se conclut le jeu ?

Un débriefing debout s’engage, en laissant chacun.e à sa place, chacun.e dévoile aux autres le personnage qu’il.elle devait incarner.

Une discussion s’engage alors, avec pour but de s’interroger sur le profil des personnes qui sont devant et sur celles qui sont derrière, mais aussi et surtout sur le pourquoi certain.e.s ont avancé pendant que d’autres n’ont pas bougé.

Le jeu du pas en avant permet ainsi de mettre en lumière le poids des grandes variables sociologiques (l’origine socio-ethnique, le genre, l’âge, le capital économique, le capital culturel, l’assise familiale, etc.) dans la détermination des trajectoires face à la justice et/ou la prison.

Et, en définitive, de souligner l’erreur fondamentale du postulat carcéral (punir et réformer des comportements individuels) qui prétend traiter des maux dont l’origine est à rechercher non pas dans les individus délictuels mais dans l’organisation de notre société (organisation du travail, école, politiques migratoires, patriarcat, etc.).

Commentaires

A télécharger : les cartes « rôle », les affirmations et le déroulé de l’animation :

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles