Suivez-nous

Accueil > S’informer > Articles et traductions > L’expertise citoyenne, une démarche (...)

L’expertise citoyenne, une démarche démocratique

Observatoire du stress à France-Télécom

, par MASSIAH Gustave

L’Observatoire, comme l’expertise citoyenne, s’inscrit dans le mouvement de l’expertise auprès des institutions représentatives du personnel.

Depuis les origines du mouvement ouvrier, des universitaires, des journalistes et des chercheurs ont choisi de travailler avec les organisations qui s’en revendiquaient, particulièrement avec les syndicats. Au delà de la diversité des itinéraires individuels et des engagements personnels, un milieu d’experts s’est formé et s’est professionnalisé à partir des années soixante.

Une première institutionnalisation apparaît dans la loi de 1946 qui donne le droit à un Comité d’entreprise de se faire assister d’un expert pour l’examen des comptes. En 1947, un décret institue les Comités d’Hygiène et de Sécurité, les CHS (l’Inspection du Travail existe depuis 1892). A partir de 1967, le mouvement social accompagne la modernisation et l’industrialisation accélérée. La contestation idéologique de 1968 secoue la petite bourgeoisie intellectuelle et un mouvement important de jeunes comptables et économistes. A la préoccupation des salaires, s’ajoute celle des conditions de travail. L’expertise comptable s’élargit à l’expertise économique et à la formation. Le rôle de l’expert va d’un support à la contestation radicale à l ‘élaboration de contre-propositions, voire en 1973, à partir de LIP, à l’autogestion.

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles