Au Bénin, soutenir les femmes et développer leur autonomie

Une initiative sur les droits des femmes

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Chaque mois, à travers une thématique, l’agenda de la solidarité internationale propose de revenir sur deux initiatives portées par des associations, ONG, citoyen.ne.s, etc. et qui ont porté leur fruit. L’objectif est de comprendre les grands enjeux des problématiques internationales, montrer le pouvoir des mobilisations et donner des envies d’engagement, de manière positive.
Nous vous offrons donc, tout au long de l’année, des extraits de notre agenda. En mars, la lumière est mise sur les luttes des femmes.

Crédits : Jérémie Lusseau / France Volontaires

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association SIN-DO lutte avec elles et pour elles, pour développer leur dignité et leur autonomie. SIN-DO (qui signifie « qui émerge de la base »), a été créée il y a plus de 20 ans dans le but de répondre aux besoins des femmes des communautés rurales vivant en situation d’extrême pauvreté. L’association se base sur les grandes capacités de mobilisation des femmes, pour les aider à mieux connaître et s’approprier leurs droits, dans ce pays où elles subissent de nombreuses violences physiques et psychologiques.

Pour mener à bien ce projet, les animatrices de SIN-DO essaiment les campagnes béninoises à la rencontre des femmes, mais aussi des hommes et des chefs de villages, pour changer les mentalités. La promotion des droits des femmes passe notamment par l’accès à des ressources financières. Les femmes, souvent écartées des prises de décisions, peuvent ainsi prendre une part active au développement économique de la famille, à l’éducation des enfants et à la vie citoyenne.

Le développement des ressources financières permet de lutter contre un autre fléau : la traite des enfants, notamment des filles. De plus en plus de familles envoient leurs enfants au Nigéria, moyennant rétribution. Ils et elles y sont exploité.e.s pour des travaux domestiques ou agricoles et subissent maltraitance, viols…

Pour que les familles n’envoient plus leurs enfants ailleurs, il faut leur donner les moyens de les garder ! L’association aide ainsi les femmes à louer ou acheter des terres grâce au microcrédit. Dans la commune de Zogbodomey, dans le Zou, au sud du Bénin, elles ont pu accéder à 42 hectares de terres pour dix ans renouvelables. Elles y cultivent du maïs, de l’arachide, des haricots, élevent des animaux, et pratiquent la pêche.

Grâce à ces nouveaux revenus, c’est une toute nouvelle dynamique qui s’installe pour ces femmes et leurs familles !

Pour aller plus loin : www.ong-sindo.org

Nouveautés

Formations

Ressources documentaires

Campagnes

À lire sur les sites des membres

Agenda

Tout l'agenda