A qui profite la récolte ? La politique de certification des semences biologiques

, par GRAIN

La démarche profonde de l’agriculture biologique est une démarche où le souci de l’environnement et de la santé sont centraux, et où les agriculteurs reçoivent un juste prix pour leurs efforts. Mais l’agriculture biologique est aussi en train de devenir une affaire de gros sous – avec les outils du marketing, comme la certification, qui prend de plus en plus de place et de poids. Plus de 30 millions d’hectares de terres certifiées en agriculture biologique dans le monde produisent déjà des denrées alimentaires pour un marché mondial d’une valeur de 30 milliards d’euros.

De plus, ce marché croit très rapidement, beaucoup plus rapidement que le marché mondial des produits alimentaires conventionnels. Le principal marché pour les produits certifiés biologiques se trouve dans le Nord, mais la production biologique pour l’exportation augmente régulièrement dans le Sud, tout comme les nouvelles stratégies sur le terrain pour développer les systèmes alimentaires et agricoles biologiques, dont la plupart rejette l’approche mercantile de la certification.

Les grosses entreprises multinationales qui dominent le commerce des produits alimentaires et des marchés de détail ont changé d’avis sur les produits biologiques quand les marchés pour les produits biologiques ont grossi ces dix dernières années. Ils ne les considèrent plus comme une menace à combattre mais comme un marché en pleine croissance à conquérir. lire