Reprendre le contrôle de nos données personnelles

Une initiative sur le numérique

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Chaque mois, à travers une thématique, l’agenda de la solidarité internationale propose de revenir sur deux initiatives portées par des associations, ONG, citoyen.ne.s, etc. et qui ont porté leur fruit. L’objectif est de comprendre les grands enjeux des problématiques internationales, montrer le pouvoir des mobilisations et donner des envies d’engagement, de manière positive.
Nous vous offrons donc, tout au long de l’année, des extraits de notre agenda. En janvier, la lumière est mise sur le numérique.

Affiche du film Nothing to hide, de Marc Meillassoux et Miheala Gladovic, 2017

« L’informatique doit être au service de chaque citoyen. [...] Elle ne doit porter atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’Homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques », article premier de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.
Aujourd’hui, une très large part de nos vies est numérisée. Nos écrits, nos communications et échanges sont transformés en «  bits  », afin de pouvoir être interprétés et exploités par les ordinateurs, mais aussi stockés sur des mémoires informatiques et transmis via les réseaux. Ces techniques offrent d’énormes capacités de communication, mais elles ont leur revers. Elles rendent possibles les intrusions dans notre vie privée (usurpation d’identité, cyberharcèlement, surveillance...). S’il importe de limiter nos traces et de protéger nos informations confidentielles, cela reste insuffisant pour en garantir la confidentialité. Heureusement, des méthodes permettent de protéger nos données et nos communications en les rendant incompréhensibles, sauf pour les correspondants à qui nous aurons confié une clé. L’idée générale est de «  brouiller  » le contenu de nos données par des méthodes mathématiques, cela s’appelle la cryptographie ou chiffrement !

En pratique, que pouvez-vous faire ? Un grand nombre de logiciels permettent de chiffrer vos données et communications pour les protéger : chiffrez votre disque dur, protégez vos documents, vos courriels, réalisez vos visioconférences en toute confidentialité, et bien sûr chiffrez vos appels et SMS !

Mais, depuis quelque temps, le droit au chiffrement, outil indispensable à la protection des libertés à l’ère numérique, est remis en cause, au nom de la lutte contre le terrorisme, par certaines volontés politiques. Depuis 2014, sous la houlette de la Ligue des Droits de l’homme et du CECIL (Centre d’Études sur la Citoyenneté, l’Informatisation et les Libertés), l’Observatoire des Libertés et du Numérique (OLN) s’attache à protéger les citoyens contre l’exploitation de leurs données personnelles. L’OLN et ses membres sensibilisent et aident à investir des outils de chiffrement : ateliers, formations, fiches pratiques… Vous aussi, reprenez le contrôle de vos données !

Pour en savoir plus : https://www.lececil.org/oln

Voir le film Nothing to hide

Nouveautés

Formations

Ressources documentaires

Campagnes

À lire sur les sites des membres

Agenda

Tout l'agenda