Suivez-nous

Accueil > S’informer > Articles et traductions > Mémoire de la presse alternative au (...)

Mémoire de la presse alternative au Brésil : un devoir de mémoire comme acte politique

, par Opera Mundi

Alors que le Brésil vient d’élire à sa tête le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro, il est intéressant de se tourner vers la série de reportage dédiée à la Mémoire de la presse alternative du Brésil qui retrace la lutte politique de la presse au cours de la dictature militaire de 1964 à 1989.

Ainsi ce sont 14 journaux alternatifs qui sont mis en lumière et au travers desquels, c’est l’acte de résistance de la liberté contre la censure et l’oppression qui se déclinent par le biais de ces publications éditoriales. Des journaux qui, pour certains, n’auront connu qu’une seule publication éditoriale, tel que le journal étudiant "Amanhã" et qui montrent combien les étudiant·e·s étaient engagé·e·s, comme bien souvent dans les actes de résistances.

Afin d’appréhender toute la richesse journalistique de cette époque , Opera Mundi est partie à la rencontre de grands noms du journalisme brésilien parmi lesquels Audálio Dantas, Raimundo Pereira, Elifas Andreato, Carlos Azevedo, Amelinha Teles, Neusa Maria Pereira. Dans cette série de reportages journalistiques, c’est donc une plongée dans l’histoire contemporaine du Brésil et un travail de mémoire d’engagements politiques du monde journalistique alternatif qui est proposée aux lecteur·rice·s.

Lire l’article en portugais sur le site de Opera Mundi

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles

Agenda

Tout l'agenda