Suivez-nous

Accueil > S’informer > Articles et traductions > Des groupes financiers prennent (...)

Des groupes financiers prennent toujours les terres agricoles

Souleymane Faye - Dakar, 15 nov 2010

, par IPS

Des entreprises étrangères et des hommes d’affaires nationaux achètent de plus en plus de terres arables en Afrique pour produire du biocarburant ou s’adonner à la spéculation foncière, au détriment des paysans menacés de devenir des ouvriers agricoles.

"Oui, il y a un mouvement important de tentatives d’achat de terres en Afrique... Il faut éviter que les meilleures terres arables soient utilisées pour le biocarburant contre la production alimentaire", déclare Mohamed Béavogui, directeur de la Division Afrique de l’ouest et du centre du Fonds international de développement agricole (FIDA), en marge d’un atelier de cette organisation, du 8 au 12 novembre à Dakar, la capitale sénégalaise.

Le FIDA affirme financer 50 projets en Afrique de l’ouest et du centre, avec un portefeuille d’investissement de 1,3 milliard de dollars destinés à la gestion des ressources naturelles et à l’appui au développement rural par le soutien aux petites exploitations.

"Les multinationales achètent des terres en Afrique surtout pour cultiver du biocarburant. C’est le biocarburant qui est à la base de l’accaparement des terres", déclare à IPS, Woré Gana Seck, une agro-environnementaliste sénégalaise. Lire

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles