Accueil > S’informer > Dossiers > Birmanie : à qui profite le gaz ? > Bibliographie sur la Birmanie (...)

Dossier Birmanie : à qui profite le gaz ?

Bibliographie sur la Birmanie (documents sur les hydrocarbures)

, par CRISLA

Ouvrages et dossiers liés aux hydrocarbures et à la responsabilité sociale des entreprises

Total(e) impunité : Les dessous d’une multinationale au dessus de tout soupçons
[texte imprimé] / DEMONT-PIEROT, Jean-Philippe, Auteur. - PARIS : RESPUBLICA, 2010. - 261 P.
En annexe, entretien avec le président de Info-Birmanie et biographies des dirigeants de Total. . - ISBN 978-2-358-10016-8.
Résumé : Ce pamphlet dénonce d’abord comment Total soutient la junte birmane et exploite la population par le contrat signé en 1992 pour le gaz de Yadana et le pipe-line vers la Thaïlande. Il aborde ensuite d’autres dossiers : Irak, Erika, AZF, Kazakhstan, Nigéria, Canada... Il critique le système fiscal qui exonère Total en France, le peu d’implication de la société dans les énergies renouvelables malgré la nécessité de la transition énergétique pour en finir avec un système où la souffrance des uns assure la prospérité des autres.

S’implanter dans les pays en développement : Huit entreprises face à leurs responsabilités sociales et environnementale
CFIE - PARIS : CENTRE FRANCAIS D’INFORMATION SUR LES ENTREPRISES, 2002, 109 P.
Dans le cadre de leurs implantations à l’étranger, les entreprises prennent en compte les paramètres économiques mais rarement leurs responsabilités sociales, environnementales et humaines. A partir des études de cas de huit entreprises françaises implantées à l’étranger (ACCOR en Tunisie, Carrefour en Chine, Renault en Roumanie, Suez en Argentine, TotalElfFina en Birmanie, Saint Gobain au Brésil, Aventis à Madagascar et Vivendi en Afrique du Sud), l’ouvrage présente l’entreprise (historique, stratégie, politiques, chiffre d’affaires...) et le pays dans lequel l’entreprise s’est implantée (situation sociale, politique, société civile...). Pour chaque cas, cette étude dresse un bilan des résultats de l’activité sur le pays, au niveau social, environnemental et humain.

Birmanie TOTALitaire
CLEMENTS, Alain - PARIS : L’ESPRIT FRAPPEUR, 2000, 120 P.
Ce livre est un cri de protestation contre une politique obscène qui conduit la France à soutenir une dictature sanglante. Total impliqué dans l’exploitation du travail forcé des paysans birmans aussi bien que dans le blanchiment d’argent depuis 1994, est le principal soutien du régime. Cet ouvrage reprend le texte d’Alain Cléments, qui fut l’un des premiers à dénoncer la terreur birmane, en soutien à l’opposition démocratique incarnée par le prix Nobel de Paix Aung San Suu Kyi. Une contribution du journaliste Francis Christophe récapitule ses travaux d’investigation menés depuis des années pour mettre à jour la narco-dictature et ses alliés en France. Infos-Birmanie, une organisation qui fédère les efforts de tous ceux qui veulent en finir avec cette face obscure de la politique étrangère de la France, est présentée à la fin du livre.

Articles liés aux hydrocarbures et à la responsabilité sociale des entreprises

La Birmanie, business énergétique et guerre larvée
Philippe Rekacewicz, novembre 2009
http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/birmaniereperes

La Chine en Birmanie : Course aux hydrocarbures
KEROUAC, Camille in OUTRE TERRE N° 21 (01/01/2009). - P. 268-271
Note générale : Article du dossier "Pékin 2008 Le monde en jaune : A qui est le Tibet ?".
Carte des infrastructures et hydrocarbures en Birmanie. Voir aussi dans le même dossier "Pékin et l’épine birmane : la relation entre la Chine et la Birmanie à l’épreuve" de (p. 259-265).
Résumé : A la charnière entre les mondes indien, chinois et sud-est asiatique, la Birmanie est le théâtre d’une compétition énergétique indo-chinoise de par ses réserves en hydrocarbures. L’implication économique de la Chine grandit. Mais au-delà des liens commerciaux, la présence en territoire birman permet à la Chine d’accroître son emprise sur l’Asie du Sud-Est continentale et sur l’océan Indien.

Total "ONG" de développement inhumanitaire
CARLIER, Donat ; VANLOQUEREN, Gaetan - DEFIS SUD, n°72, 2006/03, P. 39-41
Le pétrolier Total pour installer un gazoduc, n’a pas hésité à "collaborer" avec la junte birmane, un des régimes militaires les plus sanglants au monde. L’entreprise verse de confortables pots de vin aux militaires et essaie de cacher les exactions (travail forcé, emprisonnements) auxquelles elle participe par sa seule présence. Un plan de communication destiné à redorer l’image de Total n’a pas réussi, malgré le soutien inattendu du Bernard Kouchner.

Le collier de perles
PERELMAN, Rémi - FUTURIBLES, n°309, 2005/06, P. 21-27
Du fait de besoins croissants en matières premières et en énergie, la Chine prend pied de plus en plus dans des pays stratégiques pour la sécurité de ses voies d’approvisionnement en particulier en Birmanie et au Pakistan. Cela se traduit par l’installation de bases militaires navales. La Chine se trouve en concurrence avec les Etats-Unis très présents dans la région pour les mêmes raisons.

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous