Accueil > S’engager > Monter un projet de solidarité internationale > Agir avec des partenaires

Agir avec des partenaires

Qu’est-ce qu’un partenaire ?

Cette question est fondamental lorsque l’on travaille sur un projet de développement. On utilise, en effet très souvent ce terme. Il est donc utile de revenir sur sa définition.

Pour Ritimo, la définition proposée est la suivante :
"Partenariat : mot très récent, apparu officiellement en 1984, qui est désormais utilisé dans tous les milieux (entreprise, institutionnel, éducatif, associatif…).
Il désigne l’association de différentes personnes ou groupes de personnes qui, tout en maintenant leur autonomie, acceptent de mettre en commun leurs efforts en vue de réaliser un objectif commun.
En matière de solidarité internationale, la notion de partenariat est introduite à partir des années 1990, pour désigner l’échange d’expériences entre les acteurs du Nord et du Sud sur le plan du savoir et du savoir faire. Il suppose des relations égalitaires et réciproques entre les différentes parties."
Le don, une solution, Ritimo, Cap Solidarités, Peuples solidaires - juillet 2011. (voir présentation du guide)

Il existe ainsi différents types de partenaires :
— Les partenaires financiers ;
— Les partenaires techniques ;
— Les partenaires humains ;
La mise en lien avec un partenaire est très important pour la suite du projet.

Apprendre à connaitre ses partenaires

Dans ce chapitre, il est question des partenaires du Sud. Afin de construire une relation durable avec les acteurs du Sud, il est indispensable de prendre en compte les besoins de ceux-ci.
Or, la notion de besoin est indissociable du milieu et de la culture dans lesquels elle prend sa source, et identifier des besoins nécessite une analyse très fine, y compris de la part des personnes concernées.
De plus, un besoin apparent peut en cacher un autre. On peut penser qu’un village a fortement besoin d’un ordinateur et en apporter un, puis réaliser que le village n’a pas accès à l’électricité, que ses habitants ont d’abord besoin d’un revenu et d’un État capable d’assurer l’entretien des infrastructures et la fourniture de l’électricité. C’est là que tout se complique.
La réalisation d’une étude de milieu permet de chercher des informations et d’aller à la rencontre de personnes ressources pour mieux comprendre.

Co-écrire le projet avec les partenaires

Une fois les deux territoires d’échange mieux connus, intervient la phase de rédaction du projet. Lors de cette étape, les deux partenaires doivent pouvoir au mieux rédiger ensemble le dossier de présentation, ou au minimum avoir un échange sur le contenu de ce dossier. Le porteur pourra utiliser les recherches effectuées lors des autres étapes.
Il peut être utile de réaliser un échéancier et la répartition des tâches entre porteurs étrangers et français. A cette phase intervient la recherche de financement.

Les partenaires financiers

L’argent ne fait pas tout et les gros budgets ne sont pas toujours synonymes de bons projets. On peut faire beaucoup avec peu de moyens et beaucoup d’inventivité.
Certes, il faut un minimum de moyens mais cette question ne doit pas se substituer à toutes les autres. S’investir pour la solidarité internationale, c’est donner de son temps… et de son argent.
Il ne faut pas vouloir à tout prix obtenir des financements pour couvrir ses frais de voyage et de séjour : monter un projet de solidarité ne doit pas se confondre avec l’organisation d’un séjour touristique amélioré. Obtenir des subventions ou des aides ne doit pas être une condition impérative pour partir. De plus, la recherche de financement demande beaucoup de temps et d’énergie, qui risquent d’être perdus pour d’autres aspects du projet.
En général, les bailleurs de fonds sont attentifs à ce que le budget comporte une part d’autofinancement ou d’apport personnel.

Soutiens financiers possibles

Dans tout projet de développement, la part d’autofinancement et la participation du partenaire sont les premiers éléments à évaluer. La recherche de partenaires financiers est fonction du secteur, du pays et de la taille du projet. Au niveau local, des conseils régionaux, généraux et communes proposent des dispositifs de soutien (consultez leurs sites).

Agence Française de Développement
L’Agence Française de Développement finance des programmes selon des critères et procédures spécifiques.
www.afd.fr/...

Fondations
Certaines fondations, entreprises ou associations soutiennent les projets de solidarité internationale montés par des jeunes.
www.fondations.org

Ville Vie Vacances - Solidarité Internationale / Jeunesse Solidarité Internationale (VVVSI /JSI)
Ce programme est soutenu par le Ministère des Affaires Etrangères. Il vise à rapprocher des jeunes des pays du Nord et des pays du Sud. Le dispositif Ville, Vie, Vacances /Solidarité internationale (VVV/SI) vise à soutenir la réalisation de chantiers de développement dans les pays du Sud et mis en œuvre par de jeunes vivant en France "en difficulté" ou issus des quartiers difficiles.
Le programme Jeunesse/Solidarité Internationale (JSI) vise à soutenir la rencontre des jeunes du Nord et du Sud par la réalisation de chantiers communs au Sud ou en France.
www.fonjep.org/...

Bourse Zellidja
Bourse à destination des 16-20 ans qui partent seuls pour une première expérience.
www.zellidja.com

Le CROUS
Selon votre région, renseignez-vous auprès de votre CROUS (Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires) et du service relations internationales de votre université. Des échanges étudiants avec des pays du Sud sont possibles, ainsi que des financements de projets.
www.cnous.fr

La Guilde européenne du Raid
La Guilde a mis en place différents dispositifs pour le financement des projets des jeunes : Solidarités Etudiantes, les dotations solidarités Nord-Sud, la bourse de l’aventure.
www.la-guilde.org/

Informations générales sur les financements

CERCOOP
Le Centre de ressources pour la coopération décentralisée s’adressent aux acteurs qui, en Franche-Comté, s’impliquent dans le développement et la solidarité internationale : collectivités territoriales, associations de solidarité internationale, établissements scolaires ou universitaires, organismes consulaires, entreprises,...
www.cercoop.org

IFAID
L’institut de formation et d’appui aux initiatives de développement apportent des informations diverses sur les financements de projets et les formations au départ, aide au montage de projet de solidarité internationale.
www.ifaid.org

RESACOOP
Le réseau rhône-alpin d’appui à la coopération donnent des informations diverses sur les financements de projets et les formations au départ, aide au montage de projet de solidarité internationale.
www.resacoop.org

Pour approfondir

Témoignages de partenaires du CCFD-Terre solidaire
Tiré du guide "Visa pour un voyage" - CCFD-Terre solidaire - 2004
Divers acteurs de l’association CCFD-Terre solidaire s’expriment sur leur vision de ce qu’est un "partenaire".
Témoignages de partenaires

Le partenariat
Le Crid, Centre de recherche et d’information sur le développement, propose dans cet article une définition du partenariat.
www.crid.asso.fr/...

Grille de réalisation d’une étude de milieu (à télécharger en pdf)
Tiré du guide "Comment accompagner les jeunes dans leurs initiatives de solidarité internationale ?" (Cridev, JTM, Réseau IJ Bretagne - 2011)
Cette grille peut être utilisée afin de lancer le travail de connaissance des partenaires internationaux. Elle propose d’analyser la situation géopolitique, les atouts, limites et besoins du territoire d’accueil.
Cette même étude de milieu peut être réalisée sur le territoire de départ, c’est à dire le terrain de naissance du projet (ici).

Grille pour aider à écrire le projet (à télécharger en pdf)
Tiré du guide "Comment accompagner les jeunes dans leurs initiatives de solidarité internationale ?" (Cridev, JTM, Réseau IJ Bretagne - 2011)
Cette grille constitue une base de travail pour écrire le projet avec son partenaire.

Agenda Tous les événements

Sur nos sites Tous les sites

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous