Accueil > S’engager > Partir pour s’engager et aider > Partir en chantier de jeunes

Partir en chantier de jeunes

Qu’est-ce qu’un chantier de jeunes ?

Les chantiers de jeunes sont des séjours courts (moins de six mois) organisés en France ou à l’étranger par une structure. Ils permettent à des jeunes de différents pays et continents de vivre une expérience de développement local (reconstruction, cours d’alphabétisation, création d’un sentier de découverte...) en groupe, tout en découvrant d’autres cultures.

La plupart des chantiers s’adressent aux moins de 30 ans. Des séjours pour des personnes plus âgées sont parfois possibles.

Les structures proposant des chantiers de jeunes laissent à la charge des participants les frais de transport et parfois d’organisation. Il est également souvent demandé une adhésion à l’association organisatrice.

Les chantiers de jeunes sont répertoriés comme des "Volontariat d’initiation et d’échange", dans la nouvelle classification de France Volontaire, association qui contribue au développement des différentes formes d’engagement volontaire et solidaire à l’international.

Choisir une structure organisatrice de chantier

Certaines associations sont reconnues, dans le milieu de la solidarité internationale, pour leur expérience et le bon fonctionnement de leurs séjours. Elles proposent notamment une formation au départ. La liste de la plupart de ces organisations est disponible ci-dessous.

On assiste actuellement à un véritable foisonnement de propositions d’associations d’envoi, en particulier par le biais d’Internet. Malheureusement, toutes ne sont pas fiables. Certaines associations profitent de la demande et souvent de la crédulité des candidats au départ pour proposer des séjours peu sérieux, sans aucun rapport avec une quelconque motivation liée à la solidarité internationale. Il n’est pas facile de les repérer. Il est donc important de bien se renseigner sur l’association et sur le projet avant de s’engager.

Les premiers contacts

Il existe des structures pour vous aider à mettre en place ce type d’expérience.

Les centres RITIMO
Le rôle des centres RITIMO est d’aider toute personne souhaitant s’engager en faveur de la solidarité internationale. Sont mis à disposition dans ces centres : conseils, documentation, ressources...
Voir la liste des membre du RITIMO

Le CIDJ
Le réseau d’information jeunesse met à disposition de la documentation concernant les possibilités de départ à l’étranger (job, solidarité internationale, etc.). Il est également possible de bénéficier de l’appui d’un conseiller.
www.cidj.com/...

Pour approfondir : quelques sites incontournables

Clong-volontariat
Le Comité de Liaison des ONG de Volontariat travaille sur les questions liées au Volontariat de Solidarité Internationale. Sur son site, sont disponibles toutes les informations concernant ce volontariat, en particulier les associations proposant ce statut.
www.clong-volontariat.org/...

Plateforme France Volontaires
La plateforme des volontariats internationaux d’échanges et de solidarité oriente les candidats vers les structures d’envois. Son site recence toutes les informations sur le statut du volontariat. France volontaire recrute également des volontaires au départ.
www.france-volontaires.org

Réseau espaces volontariats
Ce portail d’information des espaces volontariat dans le monde est proposé par France Volontaire. Il est mis à disposition de toute personne qui souhaite vivre une expérience à l’international. Il propose des information utiles à la préparation du séjour et à l’installation. On y trouve notamment de nombreux textes concernant le volontariat, des témoignages de volontaires, des informations par pays et les coordonnées des responsables des Espaces volontariats dans différents pays.
www.reseau-espaces-volontariats.org

A lire pour approfondir

Le point sur les chantiers de jeunes
Florence Delong, Marly-Le-Roy : INJEP, 2003/02, 71 p
Destiné aussi bien aux décideurs qu’aux jeunes, ce dossier propose de faire le point sur les chantiers de jeunes : qu’est-ce qu’un chantier de jeunes ? Comment y participer ? Comment organiser un chantier ? Quelles sont les organisations actives dans ce domaine ?

Les chantiers de jeunes bénévoles
Paris, CIDJ, Les Cahiers Information Jeunesse, 2000. 9 pages.
Informations concernant les organismes proposant des chantiers pour les jeunes bénévoles. Sont précisés notamment les adresses des organismes, la période d’ouverture des chantiers, les régions ou pays où ils se déroulent, les types d’intervention, etc...

Les principales associations françaises proposant des chantiers

Cotravaux
Collectif d’une douzaine d’associations de chantiers de jeunes.
www.cotravaux.org

Compagnons bâtisseurs
Contribuer à la résolution des problèmes sociaux liés à l’habitat. Interventions par des chantiers, des animations, d’insertion et de formation.
www.compagnonsbatisseurs-grandsud.org

Concordia
Association organisant des chantiers de jeunes en France et à l’étranger.
www.concordia-association.org

Jeunesse et reconstruction
Association d’échanges internationaux.
www.volontariat.org

SCI
Le Service Civil International travaille à la promotion de la paix depuis 1936, par la mise en place de chantiers de volontariat international en France et à l’étranger, dans plus de 90 pays. Ce sont des projets variés, portant aussi bien sur l’écologie, la préservation du patrimoine, l’aide aux personnes fragilisées...
Le but de ces chantiers est de favoriser les échanges et la rencontre interculturelle.
www.sci-france.org

Solidarités jeunesses
Proposition de chantiers et volontariat à long terme, ainsi que des formations.
www.solidaritesjeunesses.org

UNAREC
L’Union Nationale des Associations Régionales Etudes et Chantiers réunit des associations composant le mouvement Etudes et Chantiers. Ces associations développent des projets de volontariat, en France et à l’étranger, ainsi que des projets de lutte contre les exclusions fondés sur des valeurs de partage, de solidarité et de respect des différences.
www.unarec.org

ASMAE
L’association Soeur Emmanuelle propose à 180 bénévoles par an de partir en camps chantiers, pendant la période de l’été, Noël et Pâques au Burkina, en Egypte, en Inde, au Liban, aux Philippines et à Madagascar.
www.asmae.fr

La Guilde du Raid
L’association propose des missions courtes variées (soutien scolaire, chantiers, environnement,etc.) durant l’été.
www.la-guilde.org

Témoignages

Luna, participante à un Chantier au Maroc avec l’association Concordia

"L’esprit de groupe a été très fort, les activités bien planifiées, peut être trop parfois, pour ceux qui auraient souhaité avoir plus de temps libre. Tous les soirs on chantait et dansait jusqu’à tard dans la nuit avec les volontaires locaux, en majorité Berbères. Plusieurs d’entre eux travaillaient avec nous le matin puis participaient aux activités : ce contact avec la population a été précieux et nous a intégré dans la dynamique du village. On a été invités à un mariage local, on a fait des excursions dans les montagnes, on a été boire le thé chez la famille du garde forestier du village. Le temps a été très intense et est passé très vite. Le contact avec les volontaires marocains a été très intense aussi, très axé sur la fête et peut être ce qui a manqué le plus étaient les discussions, le temps informel et aussi les débats sur l’interculturel. Bien que j’ais eu des échanges individuels avec les volontaires, le groupe n’a jamais ressenti le besoin de discuter et de débattre sur des questions que les étrangers se posent souvent : statut des femmes dans le monde arabe, Islam, démocratie au Maroc, événements internationaux etc. D’ailleurs ce point est l’un des regrets des responsables après avoir discuté avec eux.
Concernant le travail, il s’agissait d’un projet cohérent qui a bien avancé et qui a réellement motivé les volontaires. Les problèmes habituels (manque de pèles et de pioches, retard du matériel, maçon absent) ont été limités, et pour résoudre le problème du nombre (volontaires trop nombreux sur le chantier, certains travaillent et pas d’autres), on a décidé après discussion de se partager en 2 groupes, 1 le matin et 1 l’après midi, pour pouvoir avancer plus vite. L’emplacement destiné au jardin pour enfants a été nettoyé, un mur en pierres locales a été construit, le grillage, les bancs et le gazon étant prévus pour l’automne. C’était une grande satisfaction de voir à la fin du chantier le travail accompli. Les 2 premières semaines, le groupe était divisé en 3 parties, un groupe allait ramasser du sable à la carrière, le 2ème marchait 4 Km pour aller chercher des pierres dans la montagne, qui ensuite étaient transportées par camion jusqu’au village, et le 3ème groupe travaillait à la construction du mur au jardin même. La dernière semaine tout le groupe s’est concentré sur le mur, et des volontaires locaux étaient toujours avec nous. Ce chantier a été très riche de tous les points de vue. Je conseille aux volontaires français d’être ouverts, d’aller vers les Marocains et de ne rester pas entre eux, d’accueillir aussi le fait que les Marocains entre eux parlent leur langue et qu’ils ne peuvent tout traduire, je conseille d’observer, de capter le langage des gestes, de sourire et d’accepter toute forme de communication, aussi basique soit-elle."
Extrait du site www.concordia-association.org

Caroline, participante à un chantier de l’association " les compagnons bâtisseurs"

"L’expérience d’un chantier permet d’avoir une ouverture d’esprit sur tout ! C’est une façon super de mélanger travail et loisirs mais c’est surtout une remise en question sur la vie en général ! Ailleurs n’est pas mieux ni pire. La vie est la même, ce qui change est à l’intérieur de nous. Avoir des buts et les réaliser fait toute la différence."
Extrait du site www.compagnonsbatisseurs-grandsud.org

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous