Accueil > S’informer > Dossiers > Le Kosovo, un Etat sans Etat

Dossier Introduction

Le Kosovo, un Etat sans Etat

Territoire emblématique des conflits identitaires et historiques

, par Forum Réfugiés-Cosi

Le Kosovo a déclaré son indépendance le 17 février 2008, après une décennie sous mandat international. Les réactions internationales furent diverses. Certains l’ont félicité , en assurant que cela venait clore le processus de désintégration de l’ex-Yougoslavie et la reconstruction du nouvel espace. D’autres y ont vu une provocation et un nouveau facteur de déstabilisation de la région.

JPEG - 78.4 ko
Monument Newborn à Pristina, symbole de la liberté du Kosovo. Photo : Marco Fieber, le 24 septembre 2013

En 2015, la Russie et la Chine ne la reconnaissent toujours pas, tout comme cinq pays de l’Union européenne, dont l’Espagne. Pour ces derniers, l’indépendance du Kosovo est illégale au regard de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies qui assurait l’intégrité territoriale de la République fédérale de la Yougoslavie dont la Serbie est héritière. Ces États sont aussi inquiets du précédent que pourrait représenter cette indépendance : le Kosovo n’était pas une république fédérée au sein de l’ex-Yougoslavie, contrairement aux régions qui sont maintenant des États indépendants. Il ne s’agissait que d’une « simple » région autonome ; de ce fait, de nombreuses autres régions autonomes à travers le monde pourraient prétendre à l’indépendance.

Sept ans après son indépendance, le Kosovo est en proie à des difficultés immenses. Depuis l’été 2014, un important mouvement d’exil vide le pays de ses habitants, un exil qui a pris une ampleur inquiétante entre décembre et janvier 2015 [1] : face aux difficultés économiques, au manque de perspectives et au désespoir du fait d’une classe politique corrompue et incompétente, les Kosovars ont été des milliers à fuir chaque semaine pour rejoindre l’Europe occidentale. 38 430 personnes ont déposé une demande d’asile dans l’un des États membres depuis le 1er janvier 20151, tandis que beaucoup d’autres ont introduit une autre demande de titre de séjour : au total, 10% de la population qui aurait quitté le pays en l’espace de quelques mois selon les estimations. Une situation dramatique pour le pays, alors même que la communauté internationale est présente depuis la fin de la guerre pour accompagner la construction de l’État avec la mise en place de plusieurs dispositifs :

  • La mission EULEX est une mission de l’Union européenne qui a pour mandat de promouvoir l’État de droit au Kosovo et d’accompagner les autorités kosovares dans leurs missions de justice, de police et de douanes.
  • La KFOR est une force multinationale de l’OTAN chargée de la sécurité, elle agit sur le mandat du Conseil de sécurité depuis 1999. Elle a pour mission d’assurer un environnement sûr et sécurisé et de garantir la liberté de mouvement.
  • La MINUK, mission d’administration intérimaire des Nations unies, est chargée, depuis 1999, de la promotion de la sécurité, de la stabilité et du respect des droits de l’Homme.

À ces difficultés s’ajoutent des relations tendues avec la Serbie, car les Serbes considèrent toujours que le Kosovo leur revient. Le Kosovo est, en effet, « un cas typique de confrontation de légitimité historique entre deux peuples » : Albanais d’un côté, Serbes de l’autre. Chacun campe sur ses positions : en se considérant comme les descendants des Illyriens, les Albanais se revendiquent comme le peuple autochtone de la région, héritier de l’actuelle Albanie et des territoires du Kosovo. Les Serbes, quant à eux, estiment que le Kosovo est le berceau de la religion serbe orthodoxe.

Aujourd’hui, ces dissensions historiques pèsent sur le petit et jeune État, qui fait face à de nombreux obstacles, défis économiques et sociaux, et qui échoue à endiguer la corruption et la criminalité organisée.

Notes

[1Eurostat, direction générale de la Commission européenne chargée de l’information statistique à l’échelle communautaire.

Infos complémentaires

Provenance ritimo

Type de document dossier

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous