Accueil > S’informer > Dossiers > L’engagement des femmes

Dossier Introduction

L’engagement des femmes

Un levier pour le développement

, par CIIP

Un regard superficiel sur les sociétés pourrait laisser penser que les femmes sont toujours le "deuxième sexe". Or une observation plus attentive montre à l’évidence que toutes les sociétés tournées vers le développement doivent leurs progrès à l’œuvre des femmes.

PNG - 1.2 Mo
Marche mondiale des femmes, Dakar 2011
Photo : Sophie Gergaud

Les femmes investissent tous les domaines avec l’objectif d’être reconnues comme sujets de droit participant à égalité avec les hommes à l’édification d’une société où l’accès à une vie digne serait possible pour tous.

Même dans les sociétés où le statut juridique de la femme est encore inférieur à celui de l’homme, la tradition et la loi s’infléchissent irrésistiblement au fur et à mesure que les femmes conquièrent des libertés fondamentales : l’accès à l’école, au travail salarié... Les femmes savent s’organiser en réseaux à plusieurs niveaux : leur dynamisme dans le domaine économique permet une satisfaction des besoins fondamentaux du groupe, il leur donne force et efficacité pour faire des propositions d’amélioration et avancer vers la reconnaissance de leurs droits.

Cette expérience acquise dans la communauté de base, la participation associative et syndicale des femmes, leur ouvrent dans un processus démocratique, l’accès à des instances de décision à des niveaux de plus en plus élevés où elles peuvent défendre les valeurs qui sont le soubassement d’une société plus juste.

Cette référence à des valeurs de respect des droits de solidarité, de recherche du bien de la communauté humaine est également affirmée par les femmes dans les situations de violence et de guerre. Elles ont beau appartenir au groupe qui est souvent le plus violenté, ce sont elles qui prennent les initiatives pour nouer et maintenir un dialogue entre femmes de camps ennemis, sachant par expérience qu’il leur incombera de réparer les liens rompus par la guerre. C’est pourquoi elles estiment légitime que la place dans les pourparlers de paix qui leur est reconnue par l’ONU soit effective.

Ainsi dans les bouleversements planétaires provoqués par la mondialisation, les femmes sont frappées par des conditions de vie très dures dans des sociétés très inégalitaires. Mais en même temps elles sont de toutes les luttes contre les inégalités, et dans les actions décisives afin de construire pour la génération qu’elles éduquent aujourd’hui une société respectueuse des droits y compris celui de vivre dans un environnement préservé des agressions perpétrées aujourd’hui.

Le poète Aragon n’aurait-il pas vu juste en écrivant ce vers "L’avenir de l’homme, c’est la femme..." ? [Louis Aragon, Le fou d’Elsa].

Sur nos sites Tous les sites

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous