Accueil > S’informer > Dossiers > Dossier climat : Ressources en prévision de la COP 21 en 2015 > Ressources documentaires sur le (...)

Dossier Dossier climat : Ressources en prévision de la COP 21 en 2015

Ressources documentaires sur le climat

, par LA CASE

Des ressources pour comprendre les enjeux de la COP21, en ligne ou disponibles dans les centres Ritimo.

Généralités

Le changement climatique : comprendre ses causes et ses conséquences pour mieux réagir
ADEME - PARIS : ADEME, 2015, 40 P.
Ce guide présente l’état des connaissances sur le changement climatique, il explique les phénomènes et les conséquences. Il propose également des pistes pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter au changement climatique.
http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-changement-climatique.pdf

Climat : 30 questions pour comprendre la conférence de Paris
CANFIN, Pascal STAIME, Peter - PARIS : LES PETITS MATINS, 2015/04, 200 P.
L’ouvrage comporte deux additifs : "Guide pratique pour s’engager pour le climat en 2015" et "Comprendre le jargon des négociations climat". L’objet de l’ouvrage est d’aider le lecteur à suivre la 21ème « conférence des parties » (COP21) Paris-2015.
Après avoir fait le tour des grands enjeux économiques, énergétiques et géopolitique, présenté 12 propositions pour faire de la conférence de Paris un succès et 10 signaux qui montrent que la transition est en marche, les auteurs concluent par le défi à relever : inventer l’économie et les modes de vie post-carbone parce qu’il ne peut être question, socialement, politiquement, économiquement de revenir en 1930. Conclusion illustrée par des exemples extraits des travaux de l’ADEME.

Tout peut changer : Capitalisme et changement climatique
KLEIN, Naomi BOULANGER, Geneviève - ARLES : ACTES SUD, 2015/03, 623 P.
Notes et références, par chapitre, P. 533 à 596. Index, P. 597 à 623. Table des matières.
De sa position de journaliste, l’auteur pousse un cri d’alarme et aussi d’espoir. Elle dénonce d’abord la pression des climatoseptiques et en même temps celle des tenants du libre marché et du lobby de l’extractivisme. Exemples à l’appui, elle plaide pour une gestion publique de l’énergie et pour que les pouvoirs publics puissent planifier et règlementer, quitte à braver les règles de l’OMC. Elle s’élève contre la "pensée magique" selon laquelle la géo-ingénierie pourrait sauver le climat et contre le rapprochement désastreux entre grande entreprise et mouvement environnementaliste via le commerce des "compensations carbone". Son propos s’appuie sur plusieurs cas précis de "milliardaires écolos" : Branson et "Virgin Earth Challenge" par exemple.
Après ces constats pessimistes la deuxième partie du livre met en avant les multiples initiatives de résistance et d’innovation, la "Blocadie", en particulier la convergence entre les mouvements autochtones et les résistants à l’extractivisme au Canada et aux Etats-Unis mais aussi en Grèce ou en Roumanie, et même en Chine ou au Nigéria. Elle croit au recours massif aux énergies renouvelables et localisées, grâce en particulier au désinvestissement du secteur des combustibles fossiles en particulier des collectivités locales. Finalement, elle ne craint pas d’affirmer que le changement climatique est un appel à un réveil civilisationnel et que l’humanité n’est pas désespérément égoïste et cupide.

5ème rapport d’évaluation du GIEC sur les changements climatiques et leurs évolutions futures
GIEC - SUISSE : GIEC, 2014
Le rapport se décline en un résumé pour les décideurs et une synthèse complète. Cette dernière reprend trois volets du rapport :
- Aspects physiques du système climatique,
- Impacts des changements climatiques, vulnérabilité et adaptation,
- Atténuation des changements climatiques.
Ce rapport fait état des impacts des changements climatiques de ces dernières années et exhorte à des changements politiques rapides et courageux pour réorienter la trajectoire. Ce cinquième rapport (2014) regroupe les conclusions de trois groupes de travail.
http://www.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml

L’adaptation au changement climatique
VAN GAMEREN, Valentine WEIKMANS, Romain - PARIS : LA DECOUVERTE, 2014/03, 123 P.
Recherches effectuées avec le soutien financier de la Région wallonne et de l’Université libre de Bruxelles.
L’adaptation émerge aujourd’hui comme une réponse incontournable de la réponse au changement climatique. Cet ouvrage très documenté aborde les aspects physiques du changement climatique et les dimensions sociales du risque climatique. Il relate ensuite l’émergence de la notion d’adaptation dans les relations internationales, avec la création du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) ainsi que les financements qui l’accompagnent. Le rôle des politiques publiques, nationales et infranationales, est également exposé, ainsi que celui d’acteurs privés aussi divers que les assurances, les entreprises, les ménages et... les migrants. Cette synthèse apporte au lecteur un historique, des clés de compréhension et des illustrations éclairantes.

Le changement climatique est un sujet hautement émotionnel
ORESKES, Naomi - In : LA REVUE DURABLE, juin-août-septembre 2014 (01/06/2014), N°52, P. 9-16
Dans "Les marchands de doute", les auteurs ont été stupéfaits de découvrir comment des scientifiques de renon ont joué de leur aura pour minimiser les effets du tabac, l’atteinte à la couche d’ozone, les pluies acides et, bien sûr, le changement climatique, et combien ils ont parti lié avec les lobbys industriels et les idéologues de la suprématie du marché. N. Oreskes s’interroge sur le rôle des scientifiques pour tirer la sonnette d’alarme et pour proposer des solutions. Elle conclut qu’ils doivent mettre en évidence les implications des données qui relèvent de leur expertise sans toutefois sortir de leur champ de compétence (comme James E. Hansen qui a pris position en faveur du nucléaire). Elle remarque que, aux Etats Unis, c’est le cyclone Sandy qui a fait basculer les climatoseptiques...

Changeons le système, pas le climat !
ATTAC - FRANCE : ATTAC, 2014/08, 27 P.
Les dérèglements climatiques, qui ont pour origine l’activité humaine, sont des processus enclenchés de manière irréversible. Ces modifications amènent de nombreux scientifiques à considérer que nous sommes entrés dans une nouvelle ère géologique, qualifiée d’anthropocène. Les sociétés humaines, dont l’histoire courte se trouve aujourd’hui inextricablement liée à l’histoire longue de la planète Terre, font alors face à des difficultés et des défis considérables : c’est leur pérennité même qui est aujourd’hui menacée par un modèle de développement insoutenable. Si nous voulons récupérer notre avenir, nous devons changer le présent changer le système et non le climat !
https://france.attac.org/nos-publications/brochures/article/petit-guide-de-l-anthropocene?id_rub=84&id_mo=132

Climat : il est encore temps (dossier)
In : ALTERNATIVES ECONOMIQUES, décembre 2014 (01/12/2014), N° 341, 6-14 p.
Après l’échec de la mise en œuvre du protocole de Kyoto, que les Etats-Unis ont, entre autre, refusé de ratifier, puis de l’accord non-contraignant de Copenhague, les réunions se multiplient. Et les positionnements s’assouplissent, voire s’accordent. Les grandes et creuses déclarations commencent à laisser place à des engagements sur des actes concrets. C’est pourquoi, avec la prise de conscience nouvelle, les enjeux de Paris 2015 sont cruciaux.
http://www.alternatives-economiques.fr/climat---il-est-encore-temps_fr_pub_1332.html

5ème rapport du GIEC : sur les changements climatiques et leurs évolutions futures
RESEAU ACTION CLIMAT FRANCE - MONTREUIL : RESEAU ACTION CLIMAT, 2013
Synthèse très complète et illustrée des conclusions du 5ème rapport du GIEC, avec de nombreuses infographies. Le GIEC est le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat. Ses rapports synthétisent les travaux publiés de milliers de chercheurs analysant les tendances et prévisions mondiales en matière de changements climatiques.
http://leclimatchange.fr

Changement climatique : tous vulnérables ?
MAGNAN, Alexandre LE TREUT, Hervé - PARIS : RUE D ULM, 2013, 66 P.
C’est surtout au cours des trois ou quatre prochaines décennies que les effets du changement climatique vont se faire sentir. avec des impacts sur les ressources naturelles et les sociétés humaines. Nous sommes tous vulnérables par rapport à ce changement, que nous vivions dans une société industrialisée, émergente ou en voie de développement, et les plus vulnérables ne sont pas nécessairement les plus pauvres d’aujourd’hui. Nous sommes également tous adaptables : il nous faut apprendre à anticiper et à faire preuve de résilience.

Une description plus précise du changement climatique
DELBECQ, Denis - In : LA RECHERCHE, 01/01/2013, N° 471, P. 106-107
Les premières simulations rendues publiques montrent une hausse des températures de 2°C à 5°C d’ici à 2100 qui confirment les prévisions de 2007. Dans le pire des cas, une surchauffe supplémentaire de 6°C à 7°C est prévisible. Il est aussi confirmé l’augmentation des pluies aux latitudes équatoriales et une baisse aux latitudes subtropicales. On doit ajouter que, il y a quelques années, la limitation des ressources en hydrocarbures était admise, cela n’est plus le cas aujourd’hui : le recours grandissant aux gaz et pétroles de schistes vient noircir les prévisions.

L’événement anthropocène : La terre, l’histoire et nous
BONNEUIL, Christophe FRESSOZ, Jean-Baptiste - PARIS (25, bd. Romain Rolland, 75014) : EDITIONS DU SEUIL, 2013/10, 304 P.
En 2000, Paul Crutzen, chimiste de l’atmosphère et prix Nobel pour ses travaux sur la couche d’ozone, créait le concept d’"Anthropocène", désignant ainsi la nouvelle ère géologique née, selon lui, en 1784, avec le brevet de James Watt sur la machine à vapeur. L’homme en tant qu’espèce serait devenu à partir de la révolution industrielle une force d’ampleur tellurique. La preuve : les traces de notre âge urbain, consumériste, chimique et nucléaire, qui resteront des milliers, voire des millions d’années dans les archives géologiques de la planète. Comment en sommes-nous arrivés là ? Surtout, comment apprendre à vivre l’Anthropocène ? Et selon le mot de la poétesse Jeanine Salesse :"Quelles paroles faut-il semer pour que les jardins du monde redeviennent fertiles" ?

La révolution énergétique, une chance pour sortir de la crise
BAUPIN, Denis - PARIS : LES PETITS MATINS, 2013, 157 P.
La société est en crise depuis le premier choc pétrolier de 1973. Dès cet instant, une cause majeure de vulnérabilité du modèle de développement occidental est mise en évidence : un système énergivore reposant sur des ressources en quantité limitée et poussant à toujours plus de production et de consommation, malgré la croissance démographique. La crise n’est donc pas conjoncturelle, mais structurelle. La profonde mutation de la société nécessaire pour sortir de la crise constitue une formidable opportunité de révolution énergétique, informationnelle et même civilisationnelle, comme l’humanité en a connu plusieurs.

Faire face au changement climatique : analyse
IRIN - ETATS UNIS : IRIN, 2012,
Au cours des cinq dernières années, le terme « résilience » (c’est-à-dire la capacité d’absorber les chocs et de récupérer) est devenu très en vogue dans le milieu humanitaire. Dans les discussions sur l’adaptation au changement climatique, on parle de plus en plus souvent de la « nécessité de renforcer la résilience » des populations, des infrastructures et des gouvernements aux chocs liés à la hausse des températures, à l’élévation du niveau des mers, aux violentes tempêtes et aux inondations.
http://www.irinnews.org/fr/report/94756/analyse-faire-face-au-changement-climatique

Atlas du changement climatique : du global au local, changer les comportements
DENHEZ, Frédéric - PARIS : AUTREMENT, 2009/03, 88 P.
La température moyenne de la Terre augmente. Cet ouvrage montre les conséquences de ce réchauffement sur le long terme et l’émergence d’éléments inédits sur les facteurs influençant le changement climatique. Cet atlas, avec ses nombreux graphiques et cartes, permet de répondre à toutes les questions que se pose le citoyen responsable et de comprendre pourquoi et comment il faut agir, du global au local.

Les guerres du climat : Pourquoi on tue au XXIè siècle
WELZER, Harad LORTHOLARY, Bernard - PARIS : GALLIMARD, 2009, 365 P.
A travers des exemples argumentés du passé, l’auteur réalise une projection du futur de l’humanité. L’homme en continuant de s’ancrer dans le modèle occidental actuel attendra bientôt les limites des ressources naturelles et ce phénomène entraînera des conflits directs ou indirects ayant pour source l’accès aux ressources restantes. Le nombre de déplacement du à des conflits est en progrès et les guerres induites par le changement climatique ne feront qu’augmenter la masse de la population des réfugiés et des déplacés tentant de fuir le manque d’eau et la violence des conflits que le désir d’acquérir les rares ressources restantes entraînera.

Changements climatiques : impasses et perspectives : points de vue du Sud
In : ALTERNATIVES SUD, 01/01/2006 (01/01/2006), VOL. 13, N° 2, 106 P.
Depuis la révolution industrielle et l’invention de la machine à vapeur, la combustion massive de combustibles fossiles a augmenté la concentration atmosphérique en dioxyde de carbone. Ces quantités accumulées au fil des années sont à l’origine du réchauffement du climat. Une évaluation des impacts des changements climatiques a été faite : sur les écosystèmes, les secteurs socio-économiques, la chaîne alimentaire, les ressources en eau et sur la santé humaine. Le sommet de la terre de Rio en 1992 a jeté les bases d’un régime multilatéral concernant les changements climatiques. Dans le protocole de Kyoto en 1997, les objectifs chiffrés de réduction d’émission des gaz à effet de serre ont été adopté. Les impacts, les paradoxes des changements climatiques dans différents pays sont présentés. Les mesures d’adaptation, les politiques mises en place sont abordées. L’articulation entre le climat et le développement est souhaitée.

Changement climatique : comprendre pour agir
RABOURDIN, Sabine - PARIS : DELACHAUX ET NIESTLE, 2005/09, 286 P.
Cet ouvrage présente les données nécessaires à la compréhension de l’influence de nos activités sur le climat et l’environnement. Puis il donne des solutions simples et économiques, aussi bien pour le particulier que pour les collectivités, à mettre en œuvre chez soi, à l’école, dans l’entreprise, etc... Enfin, il ouvre des perspectives d’avenir autour des outils économiques ou politiques, des progrès scientifiques et techniques à venir, des nécessaires changements de mentalité.

Films

La era del buen vivir
DEHASSE, Aline VERHOEVEN, Jeroen - Belgique : QUINOA ASBL, 2011, 1 DVD, 52 mn.
Film proposé par le CFSI pour le festival Alimenterre 2012.
Le film raconte l’histoire de Mayas d’aujourd’hui. Après 500 ans de colonisation et une guerre civile sanglante, ceux-ci font face à la globalisation de la société de consommation, à des difficultés d’accès à la terre, au pillage des ressources naturelles et aux impacts du réchauffement climatique. Mettant en pratique leur définition du développement, bien loin des conceptions imposées par l’Occident, ils construisent leurs propres solutions pour demain.
Ce documentaire met en avant les savoirs et savoir-faire mayas, pour montrer une vision positive des alternatives possibles au système agricole conventionnel.

Pandemonium
BODANSKY, Jorge - BRESIL : Jorge Bodansky, 2010, 1 DVD, 50 mn.
Sélection Festival "Brésils en mouvements" 2011.
A partir d’entretiens réalisés avec des scientifiques brésiliens comme Rogério Cerqueira Leite (Université d’Etat de Campinas) et Carlos Nobre (Centre de prévision du temps et d’études climatiques), ce film aborde la question complexe du réchauffement climatique.

De plein fouet : le climat vu du Sud
DE BELBER, Geert - BELGIQUE : WERELDMEDIATHEEK, 2009, 1 DVD, 53 mn
Documentaire découpé en chapitres (de 3 à 7 minutes)
En bonus, "Dance for the climate", clip vidéo réalisé par Nic Balthazar en collaboration avec la Coalition Climat, tourné le 29 août 2009 sur la plage d’Ostende, en Belgique, avec 10000 participants.
Le changement climatique fait déjà des millions de victimes. Agriculteurs, éleveurs, pêcheurs des pays du Sud, et experts témoignent de saisons qui deviennent folles, de pluies torrentielles et de cyclones dévastateurs, de graves sécheresses et du manque d’eau douce. La pauvreté grandissante pousse beaucoup à partir à la recherche d’endroits encore vivables. Ce qui apparaissait auparavant uniquement comme un problème environnemental se révèle être une catastrophe humanitaire silencieuse. La nécessité de limiter les changements climatiques est évidente, mais cela ne suffira pas : le réchauffement est déjà là et le Sud n’a pas d’autre choix que s’y adapter.

Retour sur terre
LACOURT, Pierre - FRANCE : GALAXIE PRESSE, 2011, 1 DVD, 90 mn.
Dans une station service de Genève, l’auteur et le pompiste dialoguent avec divers spécialistes : géologue, économistes, philosophes et politiciens. Ensuite, il va à la rencontre d’agriculteurs non productivistes. Le propos est donc appuyé sur des exemples concrets.
Le pétrole est à la base de nos modes de vie et, pourtant, on s’approche du pic pétrolier et de la rareté, alors que les niveaux de consommation sont radicalement inégaux sur notre unique planète et que nos sociétés sont de plus en plus gourmandes. C’est une énergie relativement gratuite par rapport au travail humain : comme si nous utilisions chacun 50 esclaves... Le cycle du carbone est bouleversé, entrainant les changements climatiques. Les différents spécialistes interrogés dans ce film s’accordent sur la nécessite de la sobriété et de la décroissance : nous devrons réduire d’un tiers notre consommation d’énergie, produire moins mais mieux et avec plus de main-d’oeuvre. Pour le réalisateur, il convient de s’y préparer au lieu d’y être contraint.

Emissions Radio

Climat
« La Fabrique de l’Histoire » de France Culture a consacré quatre émissions de 53 mn. à l’histoire du climat :
1/4 : Climat, entretien avec Malika Rahal, 29/09/2014
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-climat-14-2014-09-29
2/4 : Climat : Les veilleurs du temps, 30/09/2014
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-climat-24-2014-09-30
3/4 : Climat : Les catastrophes climatiques face à l’histoire, 01/10/2014
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-climat-34-2014-10-01
4/4 : Climat : Histoire mondiale du climat, 02/10/2014
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-climat-44-2014-10-02

Chronique climat
Chaque semaine, Pierre Radanne, expert en énergie et climat décrypte les enjeux des changements climatiques, l’avancée des négociations internationales et les positionnements des différents pays. Cette chronique est diffusée dans l’émission « C’est pas du vent » de RFI.
http://www.rfi.fr/emission/chronique-climat-radanne/

Pour changer le système et pas le climat
Radio Canal Sud, 1h17mn. 23/09/2014
Une émission pour en savoir plus sur les mouvements pour la justice climatique, cerner les forces en présence et comprendre les enjeux actuels et futurs de ce mouvement. Programme réalisé en partenariat avec le site d’information sur l’écologie Reporterre.net.
http://www.canalsud.net/?Avec-Reporterre-pour-changer-le

Climat et agriculture

Ciel ma terre ! : Agriculture et dérèglement climatique
CIRAD - PARIS : CIRAD, 2015, 12 P.
Cette brochure décrit de manière simple et illustrée comment le changement climatique affecte l’agriculture et en quoi l’agriculture est à la fois victime et responsable du changement climatique. Après avoir souligné les menaces que fait peser le changement climatique sur la sécurité alimentaire, elle détaille les enjeux et les méthodes de l’atténuation du changement climatique et de l’adaptation au changement climatique. Elle explique enfin l’approche de l’agriculture "climato-intelligente".
http://www.cirad.fr/content/download/9630/110082/version/2/file/SIA15-Brochure+FR-xlight.pdf

Sacrifier des terres, l’air, l’eau et l’argent public
BUSTOS, Hélène - In : TRANSRURAL INITIATIVES, mars 2015 (01/03/2015), N° 443, P.12
Dans le nord de la région parisienne, EuropaCity, le projet de centre commercial démesuré d’Auchan ne se fera qu’au prix d’une dégradation des conditions de vie des habitants alentour et des terres agricoles. En effet, on va créer des îlots de réchauffement, modifier complètement le régime de l’eau et des infiltrations dans des terres qui ont un rôle de dilution de la pollution.
http://www.alimenterre.org/sites/www.cfsi.asso.fr/files/894-sacrifier-des-terres-lair-leau-et-largent_public.pdf

L’agriculture « intelligente » face au climat : cheval de Troie des OGM ?
NOISETTE, Christophe - MONTREUIL : INF’OGM, 2014,
L’agriculture est à la fois une des causes de la crise climatique et un des secteurs qui en subira de plein fouet les conséquences. L’agriculture a donc été mise à l’ordre du jour, comme l’un des huit axes principaux du Sommet 2014 sur le climat à New York . Parmi les solutions, les Nations unies ont lancé une "Alliance mondiale pour une agriculture intelligente face au climat" (« Global Alliance for Climate-Smart Agriculture »). Mais, se questionne l’auteur, qu’est-ce que l’agriculture intelligente ? Qui va s’investir dans une telle Alliance ? Quelles pratiques agricoles va-t-elle soutenir ?
http://www.infogm.org/5721-l-agriculture-intelligente-face-au-climat-cheval-de-troie-des-ogm#nb1

L’Alliance mondiale pour l’agriculture intelligente face au climat : la France ne doit pas se mettre dans une nouvelle impasse
ACTION CONTRE LA FAIM - PARIS : ACTION CONTRE LA FAIM, 2014/09,
Promue depuis 2010 par la FAO, l’ « agriculture intelligente face au climat » (climate-smart agriculture) sera concrétisée par le lancement d’une Alliance mondiale pour l’agriculture intelligente face au climat (Global Alliance for climate-smart agriculture ACSA) en 2014. Ce document présente les principales inquiétudes de plusieurs ONG françaises et internationales et formule un certain nombre de recommandations.
http://www.actioncontrelafaim.org/fr/content/l-alliance-mondiale-pour-l-agriculture-intelligente-face-au-climat-la-france-ne-doit-pas-se

Agriculture et changement climatique
DESAUNAY, Cécile - In : FUTURIBLES : ANALYSE ET PROSPECTIVE, novembre-décembre 2013 (01/12/2013), N° 397, P. 104-107
La priorité donnée à l’agriculture pour sa capacité à nourrir la population mondiale a occulté sa responsabilité dans les émissions de GES (gaz à effet de serre) : CO2, N2O et CH4. Cela est dû aussi à la difficulté à faire des bilans et des estimations des sources dans des situations à la fois diverses et complexes. Selon les chercheurs de l’INRA, l’agriculture peut contribuer à la réduction des émission de GES de trois manières ,en réduisant ses émissions de N2O et de CH4, en développant le stockage du CO2 dans les sols dans la biomasse et en augmentant la production d’énergie à partir de biomasse (10 actions sont préconisées pour atteindre ces objectifs).

Climate-smart agriculture sourcebook
FAO - [S.l.] : FAO, 2013/12, 570 P.
Le but de ce guide est d’élaborer davantage le concept d’agriculture intelligente face au climat et de démontrer son potentiel, ainsi que ses limites. Ce guide est un outil de référence pour les planificateurs, les praticiens et les décideurs travaillant sur l’agriculture, la sylviculture et la pêche aux niveaux national et infranational. Le guide de référence présente certains des ingrédients nécessaires pour parvenir à une approche intelligente face au climat dans les secteurs agricoles, y compris les options et les obstacles existants.
http://www.fao.org/docrep/018/i3325e/i3325e.pdf

Producteurs agricoles : victimes, acteurs ou sauveurs des changements climatiques ?
PISSOORT, Virginie THIAO, Paul Ibrahima - BELGIQUE : SOS FAIM, 2012, 24 P.
La question principale de ce rapport est de déterminer le rôle de l’agriculture dans les changements climatiques actuels. L’agriculture est-elle la cause majeure des changements climatiques ou au contraire la solution ? Selon la façon dont elle est pratiquée, l’agriculture, peut être acteur responsable, victime mais aussi acteur de solution des changements climatiques.
https://www.sosfaim.org/be/publication/producteurs-agricoles-victimes-acteurs-ou-sauveurs-des-changements-climatiques/

Recalibrating Food Production in the Developing World : Global Warming Will Change More Than Just the Climate
THORNTON, Philip - DANEMARK : CGIAR, 2012, 16 P.
CGIAR (Consultative Group on International Agricultural Research)
Dans ce rapport, Philip Thornton, un scientifique agricole de l’Institut de Recherche International sur le Bétail, basé à Nairobi au Kenya, a examiné les effets potentiels du changement climatique sur les 22 denrées agricoles les plus importantes au monde. D’ici 2050, le changement climatique pourrait entraîner la chute de 13% des récoltes de blé dans les pays en développement, et celles de riz irrigué de 15%. En Afrique, les récoltes de maïs pourraient chuter de 10 à 20% sur la même période de temps.
https://cgspace.cgiar.org/bitstream/handle/10568/24696/CCAFS_PB06-Recalibrating%20Food%20Production.pdf?sequence=6

La Terre se réchauffe, les prix flambent : le coût alimentaire du changement climatique
CARTY, Tracy - [S.l.] : OXFAM INTERNATIONAL, 2012/09, 16 P.
Ce document d’information se base sur les résultats de nouvelles recherches qui modélisent l’impact des événements climatiques extrêmes sur le prix des cultures de base clés au niveau international en 2030. Il suggère que les travaux de recherches existants, qui examinent les effets progressifs du changement climatique, mais sans tenir compte des événements climatiques extrêmes, sous-estiment largement les implications potentielles du changement climatique pour les prix des produits alimentaires. Ce document de recherche montre comment des événements climatiques extrêmes survenus en une seule année pourraient donner lieu à des flambées des prix d’une ampleur comparable à 20 années de hausse des prix sur le long terme. Il signale la nécessité urgente de tester la résistance au stress du système alimentaire mondial dans un monde qui se réchauffe.
http://www.oxfamfrance.org/IMG/pdf/Oxfam-Climat-prix-alimentaires_La_Terre_se_rechauffe_les_prix_flambent_sept2012.pdf

Bonnes pratiques agricoles pour atténuer le changement climatique
CLIMATE FARMERS - PAYS BAS : NAJK, 2011, 21 P.
Recueil d’expériences d’un groupe de jeunes agriculteurs européens que plaident en faveur du passage à une agriculture durable. Ces exploitants cherchent et trouvent des façons innovantes de rendre la production alimentaire plus soutenable. Soutenable dans le sens où la nourriture est produite avec moins d’émissions de gaz à effet de serre comme le CO₂, N₂O et le CH₄, responsables du changement climatique.
http://www.najk.nl/fileadmin/najk/user_upload/Bestanden/Climatefarmers_FR1_01.pdf

Climat et aménagement du territoire…

S’adapter au changement climatique
SOUSSANA J.F. - VERSAILLES : EDITIONS QUAE, 2013/09, 296 P.
Issu de l’atelier de réflexion prospective Adaptation de l’agriculture et des écosystèmes anthropisés au changement climatique (ADAGE) réunissant près de 150 experts, cet ouvrage offre une synthèse concernant les approches, les secteurs (sols, eau, sécurité alimentaire, compétitivité, territoires...) et les défis de l’adaptation. C’est à ce large tour d’horizon qu’il invite, en posant aussi en toile de fond la question de notre avenir commun au cours du XXIème siècle et au-delà. (Résumé de l’éditeur)

Transport terrestre et changement climatique
DUHEM, Bernard - PARIS : CITEGO, 2013,
Ce dossier porte sur la contribution possible des politiques de transports terrestres à la lutte contre les changements climatiques.
http://www.citego.info/?Transport-terrestre-et-changement-8991

Vers une société postcarbone
In : FUTURIBLES : ANALYSE ET PROSPECTIVE, janvier-février (01/01/2013), N° 392, P. 3-119
Dans la lutte contre le changement climatique, il devient urgent de repenser les villes dans une société postcarbone parce qu’elles contribuent pour les deux tiers à la consommation mondiale d’énergie et pour plus de 70 pour cent aux émissions totales de CO2. De nombreuses villes européennes préparent l’avenir en jouant un rôle pionnier. Plutôt que d’opposer le local au global, il est nécessaire de travailler simultanément à différentes échelles géographiques.

Les villes, riches de leur environnement
FMDV - PARIS : FMDV, 2013, 53 P.
Cette étude retrace les expériences des collectivités territoriales qui ont choisi, de s’engager dans des processus et programmes alliant durabilité environnementale, efficience économique, solidarité et responsabilité sociales.
Chacune, à sa manière, suivant le contexte, ses compétences et ses capacités, s’est emparée de la réalité de son environnement social et écologique pour amorcer le changement des cultures locales du produire, du consommer et du vivre ensemble.
http://www.citego.info/IMG/pdf/finloc_56p_fr_fmdv_web.pdf

Biodiversité

Demain, seuls au monde ? L’homme sans la biodiversité
GRUNDMANN, Emmanuelle - PARIS : CALMANN LEVY, 2010, 326 P.
Cet ouvrage se veut un plaidoyer pour que les humains prennent conscience des richesses naturelles vivantes qui les entourent et qu’ils sont en train de détruire. L’auteure fait un rappel historique des relations de l’homme avec la nature, depuis la sédentarisation jusqu’à maintenant, en s’arrêtant sur les XIXème et XXème siècles où la civilisation industrielle, la poussée démographique et la mondialisation se mirent à détruire l’équilibre fragile des hommes avec la nature : pollution, déforestation, réchauffement climatique. Devant l’apocalypse que l’on sent poindre, l’auteure se demande ce que deviendra le monde sans les abeilles pollinisatrices, les humains sans les poissons, les déchets sans les micro-organismes, les savoirs médicaux sans les plantes et les peuples forestiers.

Biodiversité et climat : le janus du changement global
BARBAULT, Robert WEBER, Jacques - In : LA JAUNE ET LA ROUGE, Novembre 2012 (01/12/2012), , P.26-28
Biodiversité et climat agissent l’un sur l’autre, induisant des changements dont le facteur essentiel est le temps. Ce caractère interactif doit être pris en compte dans les politiques d’adaptation au changement, avec une vision globale des actions à entreprendre. Ce qui exclut une focalisation sur telle ou telle filière ou tel ou tel instrument incitatif
http://www.x-environnement.org/images/stories/jr/jr12/5-biodiversite-et-climat-barbault-weber.pdf

Grand angle sur la forêt tropicale
In : SCIENCES AU SUD : LE JOURNAL DE L’IRD, 01/01/2010 (01/01/2010), N° 53, P. 8-9
Avec la montée en puissance des inquiétudes sur le climat, savoir ce qu’on entend par forêt tropicale est essentiel. Il y existe normalement une grande biodiversité (y compris celle des virus pathogènes) et une interaction entre toutes les espèces. Un écosystème se divise en nombreux sous-systèmes si bien qu’un modèle unique ne peut rendre compte de la complexité de la forêt. Les forêts consomment du CO2 via la photosynthèse ; elles produisent de la biomasse pour les forêts en pleine croissance mais pour les forêts matures, l’enjeu est d’empêcher la libération dans l’atmosphère du carbone qu’elles séquestrent en prévenant la déforestation. La télédétection peut procurer une vision qualitative et quantitative de l’état des concessions forestières.

Climat et énergie

Je crise climatique
LINDGAARD, Jade - PARIS : LA DECOUVERTE, 2014, 250 P.
Cet ouvrage ultra-documenté (près de 200 références) se lit - presque - comme un roman. Piquée par une curiosité écologique émergente, l’auteure, journaliste, a mené l’enquête autour de cinq témoins emblématiques de notre civilisation occidentale : la chaudière (gaz), la voiture, l’avion, internet et l’hypermarché. Le constat est cinglant : face au dérèglement climatique qui s’accélère, la majorité de la population affiche son impuissance, voire son indifférence, ainsi que son blocage par rapport aux propositions écologistes. Nos modes de vie, façonnés par l’idéologie libérale, ont réussi à "dissoudre toute idée de responsabilité individuelle". Pourtant, des expériences, parfois minimes, montrent qu’il est possible de sortir de son isolement, de refuser la destruction des solidarités. "Semer des graines de dissidence" est essentiel pour faire advenir des modifications de plus grande ampleur car les Etats n’agissent que sous la pression des citoyens.

Carbon Democracy
MITCHELL, Timothy JAQUET, Cristophe - PARIS : LA DECOUVERTE, 2013/08, 330 P.
L’économie est au centre de la société car elle détermine son organisation spatiale et sociale. Celle-ci repose sur une source d’énergie qui évolue au fil du temps. L’économie du charbon, par son organisation du travail a tendu à démocratiser les pays producteurs. Lorsque la transition énergétique c’est faite au profil du pétrole, on pouvait s’attendre à une même évolution pour les pays producteurs. Mais ce ne fut pas le cas au Moyen-Orient. L’organisation de la production est différente et le développement promis a été spoliée par les puissances occidentales. Elles n’ont cessé de contrôler la production afin de servir leurs intérêts, quitte instaurer des climats de crises et d’instabilité comme l’a montrée la guerre en Irak.

Changeons d’énergies : transition, mode d’emploi
ASSOCIATION NEGAWATT SALOMON, Thierry ; JEDLICZKA, Marc - ARLES : ACTES SUD, 2013, 90 P.
Un site web est associé à ce livre : http://www.negawatt.org
Ce guide propose de changer de modèle énergétique pour aller vers une société plus équilibrée. Il propose de mettre en oeuvre au quotidien des solutions novatrices en rupture avec les filières encore dominantes : pétrole, gaz, charbon et nucléaire.

Après Fukushima
FONDATION GOODPLANET - PARIS : EDITIONS DE LA MARTINIERE, 2012/03, 200 P.
En 2011 un séisme de magnitude 9.0 s’abat sur le Japon entraînant une série d’accidents à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. La fondation GoodPlanet, créée par Yann Arthus-Bertrand, revient sur ces événements et nos choix énergétiques, en s’appuyant sur des caricatures provenant de l’hebdomadaire Courrier international ainsi que sur des textes courts, précis et complets afin de remettre en question nos modes de vie consuméristes.

Manifeste Négawatt
ASSOCIATION NEGAWATT HESSEL, Stéphane - ARLES : ACTES SUD, 2012, 370 P.
De nombreux praticiens de l’énergie (architectes, ingénieurs, économistes, responsables associatifs, urbanistes...) ont fondé l’association Négawatt et mis en place un scénario possible avec trois piliers fondamentaux : la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables. La société française doit réinventer sa manière de produire et de consommer l’énergie. Les auteurs présentent pour l’horizon 2050 un manifeste Négawatt qui permettra à la France la quasi-indépendance énergétique et la création de milliers d’emplois durables.

Manuel de transition : de la dépendance au pétrole à la résilience locale
HOPKINS, Rob MONGEAU, Serge - MONTREAL : ECOSOCIETE, 2011/05, 212 P.
La fin du pétrole bon marché (le "pic pétrolier") et les changements climatiques générateurs de catastrophes figurent parmi les risques majeurs du XXIème siècle. Dès le premier choc pétrolier, des Anglo-saxons ont élaboré le concept de "permaculture". Fondée sur les principes de l’écologie, cette philosophie "pour travailler avec la nature, au lieu de lutter contre elle", vise à nous assurer un avenir viable. Professeur de permaculture à Kinsale, en Irlande, Rob Hopkins a étendu ce concept à tout ce qui fait la vie d’une petite communauté dans un contexte de "descente énergétique". L’objectif est de la rendre "résiliente", c’est-à-dire capable de résister aux coups durs, en assurant à tous le minimum vital. La solution : agir localement, à l’échelle de son quartier, de sa ville, en éveillant la lucidité mais aussi la solidarité et la créativité avec la joie de vivre. La ville de Totnes, en Angleterre, a été la première à se voir attribuer le label de "Ville en transition". Il en existe à présent plusieurs centaines dans le monde. Ce manuel propose des actions concrètes, significatives, à la portée de tous. En France, où le mouvement peine à se construire, cette dynamique pourrait converger avec les initiatives engagées par divers mouvements alternatifs.

Climat et énergie
GREENPEACE FRANCE - PARIS : GREENPEACE, S.D.,
Dossier qui fait un tour d’horizon sur les liens entre les dérèglements climatiques et l’énergie. Il aborde les différents types d’énergies, la révolution énergétique, les négociations internationales sur le climat, l’efficacité énergétique, etc. Il identifié les activités humaines (modes de vie, façons de produire et consommer) comme causantes de accroissement des températures. Actualisé régulièrement, ce dossier propose 6 entrées : Problèmes, Solutions, Ce que nous faisons ?, Fiches thématiques, Actualités, Études et documents. Il s’inscrit dans la campagne "Climat Énergie" de Greenpeace.
http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/energie-et-climat/

Climat et genre

Note de décryptage sur le genre et le climat
SEGDA, Zénabou - MONTREUIL : RESEAU CLIMAT DEVELOPPEMENT, 2015, 19 P.
Cette note de décryptage sur le genre et les changements climatiques analyse dans quelle mesure les inégalités de genre contribuent à des impacts différenciés des changements climatiques selon le sexe. Il a comme objectif de faire le bilan des efforts entrepris pour assurer une prise en compte du genre dans les programmes de développement et les politiques de lutte contre les changements climatiques mais aussi dans les négociations climatiques. Il identifie également les enjeux de la COP21 liés à l’intégration du genre.
http://climatdeveloppement.org/note-de-decryptage-du-rcd-sur-genre-et-climat/

Genre et changement climatique
ORNANO, Madeleine LEDUC, Brigitte - PAPEETE : UFFO, 2014, 36 P.
Le changement climatique est considéré comme étant un enjeu majeur émergent qui, au-delà de la dimension environnementale, a des ramifications géopolitiques qui affectent le développement économique, la paix et la sécurité, la santé, l’héritage culturel, et même les droits humains. Ce rapport présente les résultats d’une recherche documentaire réalisée sur la dimension genre de l’impact du changement climatique. Il présente quelques impacts du changement climatique dans la région de l’Océanie et les examine sous une perspective du genre.
http://womenstribune.com/wp-content/uploads/2015/04/Revue-genre-et-changements-climatiques-Version-Finale-n%C2%AF1.pdf

Tackling the Double Injustice of Climate Change and Gender Inequality
OTZELBERGER, Agnes - NEW YORK : CARE, 2014, 44 P.
Ce document donne un aperçu des liens entre le changement climatique, l’inégalité des sexes et quatre clé zones d’impact du travail de CARE alimentation et la nutrition de la sécurité , les droits sexuels et reproductifs des femmes, l’autonomisation économique des femmes, et l’action humanitaire.
http://insights.careinternational.org.uk/publications/tackling-the-double-injustice-of-climate-change-and-gender-inequality

Changement climatique connexions : genre, population et changement climatique
BLOMSTROM, Eleanor CUNNINGHAM, Sarah ; JOHNSON, Nadia - NEW YORK : UNFPA, 2009, 44 P.
Ce document présent comme l’égalité genre peut réduire peut réduire la vulnérabilité aux impacts des changements climatiques. En effet, les femmes, constituent la majorité des pauvres dans le monde et gèrent souvent des secteurs fortement sensibles au changement climatique tels que la production alimentaire, la santé, l’alimentation de la famille et la gestion des ressources naturelles.
http://www.wedo.org/themes/sustainable-development-themes/climatechange/climate-change-connections

Etat de la population mondiale 2009 : Face à un monde qui change : les femmes, la population et le climat
UNFPA - NEW YORK : UNFPA, 2009/11, 104 P.
Pour contrer les dérèglements climatiques, le monde entier parle de crédits de carbone, d’échange de droits d’émissions et de volume maximal d’émissions, mais ne parle pas assez des individus dont les activités contribuent à ces émissions ni de ceux qui seront le plus affectés par les changements climatiques, notamment les femmes. Celles-ci ont le pouvoir de se mobiliser pour garantir que leurs communautés seront capables de faire face et de s’adapter à ces changements. Mais ce potentiel ne peut se concrétiser qu’à travers des politiques qui leur confèrent l’autonomie. A moins que les politiques en matière de climat ne prennent les femmes en considération, elles ne réussiront pas à atténuer les changements climatiques ni à protéger les groupes vulnérables de leurs impacts, qui pourraient s’avérer catastrophiques.
http://www.unfpa.org/swp/2009/fr/index.shtml

Climat et solidarité internationale

Les enjeux de la COP 21
In : FUTURIBLES : ANALYSE ET PROSPECTIVE, Mars-Avril 2015 (01/03/2015), N° 405, P. 1-25
Dossier sur la COP21 (Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques) comprenant :
Les effets désastreux du réchauffement climatique pour les écosystèmes, l’alimentation et la santé sont désormais bien connus et jeter les bases d’un accord est urgent. Les difficultés pour y arriver sont multiples. Il y a les pays qui n’ont pas ratifié le protocole de Kyoto ou qui s’en sont retiré (Etats-Unis, Russie, Japon, Nouvelle-Zélande, Canada) et tous les pays (émergents et en développement) qui aspirent à offrir à leurs habitants des conditions de vie décentes. Il serait légitime que les pays les plus développés économiquement qui ont émis bien trop de gaz à effet de serre et qui continuent cette pratique, prennent la résolution de diminuer drastiquement leurs émissions. De plus, ils devraient soutenir financièrement et technologiquement les pays en développement dans leurs actions pour limiter leurs émissions.

Pourquoi le débat sur le réchauffement climatique fait fausse route
DUTERME, Renaud - BRUXELLES : CADTM, 2015/01/23,
Alors que les signes d’un réchauffement global se multiplient, les débats sur le sujet sont légion et, pour beaucoup, passent complètement à côté des questions centrales, à savoir celles du monde de production, de la libéralisation à outrance ou encore des rapports de domination entre individus et régions du monde.
http://cadtm.org/Pourquoi-le-debat-sur-le

Changement climatique : les victimes témoignent
MARY, Olivier - PARIS : REPORTERRE, 2014/03/31,
Les conséquences des changements climatiques est déjà perceptible dans plusieurs pays du monde. Ce texte présente des témoins de ces changements au Tchad, au Pérou et au Bangladesh.
http://www.reporterre.net/Changement-climatique-les-victimes

La dette cachée de l’économie
DUTERME, Renaud ; RUEST, Eric de - PARIS : LES LIENS QUI LIBERENT, 2014/03, 208 P.
La dette écologique, dette accumulée par les pays industrialisés du Nord envers les pays du tiers-monde à cause du pillage des ressources et des dommages causés à l’environnement, est un outil de dénonciation des violations passées et présentes des droits à la justice environnementale : concept qui fait primer les droits universels et égalitaires d’accès à des biens communs environnementaux aux intérêts privés. C’est un outil de revendication pour que d’une façon ou d’une autre les responsables de ces violations réparent ce qui peut l’être mais c’est aussi un outil pour construire un monde sur d’autres bases. Ce livre pointe tout d’abord l’échec du capitalisme, système responsable des multiples crises actuelles, puis retrace l’histoire et les différentes facettes de la dette écologique pour appuyer son "plaidoyer afin de vivre l’écologie connectée aux réalités économiques, sociales et spirituelles, pour le plus grand bien de l’humanité et de la nature".

Partager les solutions à des défis planétaires
In : UN SEUL MONDE, 08/09/2014, N° 3, P. 14-16
Fait partie du dossier : Changement climatique.
L’échange des savoirs est essentiel dans la lutte contre le changement climatique. La DDC soutient la diffusion large des solutions possibles. Ses activités visent à atténuer les causes et les conséquences du réchauffement climatique ainsi que la lutte contre la pauvreté, cela profite au développement des pays et tend à améliorer la santé des citoyens.

De la crise écologique aux inégalités sociales
COMBES, Maxime SIMON, Fanny - In : ALTERMONDES, septembre 2010 (01/09/2010), N°23, P. 6-7
On estime aujourd’hui que 20 pour cent de la population mondiale consomme 80 pour cent des ressources naturelles : l’empreinte écologique (déf. : superficie de la terre nécessaire à la consommation des ressources et à la gestion des déchets d’une population donnée) des pays du Nord n’est pas soutenable. L’économiste Joan Martinez Alier décrit la dette écologique comme le maintien d’une situation d’injustice environnementale globale dans laquelle une minorité s’approprie les ressources de la terre tout en exportant les conséquences de la dégradation planétaire vers la majorité pauvre de l’humanité. Au Nord comme au Sud, les populations défavorisées vivent dans les endroits les plus pollués.

CO2 : le Nord criblé de dettes
AUZANNEAU, Matthieu - In : TERRA ECO, décembre 2009 (01/12/2009), N°9,
La Chine est devenue le premier émetteur mondial de CO2. Certes, mais c’est en partie « grâce » à tous les produits fabriqués là-bas et consommés en Europe. Deux exemples, le jean et l’Iphone, pour comprendre ce qu’est la « dette carbone » des pays du Nord.
http://www.terraeco.net/CO2-le-Nord-crible-de-dettes,7627.html

Climat et technologies

La géo-ingénierie : une solution au changement climatique ?
BOURBAN, Michel - PARIS : HUFFINGTON POST, 2015,
La géo-ingénierie est un néologisme qui recouvre un ensemble de dispositifs technologiques visant à réduire le réchauffement global de la planète et à atténuer ses effets par une intervention délibérée et à grande échelle sur le système climatique. Cet article montre en quoi la géo-ingénierie ne représente pas une des réponses aux changements climatiques, il formule une série de critiques visant à mettre en garde contre son déploiement.
http://www.huffingtonpost.fr/michel-bourban/la-geo-ingenierie-une-solution-au-changement-climatique_b_7753718.html#

Géo-ingénierie : scientifiques, milliardaires et militaires s’allient pour manipuler l’atmosphère
CHAPELLE, Sophie - PARIS : BASTA, 2013,
Pour contrer le réchauffement climatique, la « géo-ingénierie » utilise des techniques de manipulation du climat à grande échelle. Au menu, des techniques allant de l’ensemencement en fer des océans à la gestion du rayonnement solaire. Des expériences scientifiques sont menées depuis 60 ans avec des résultats mitigés. Leur efficacité est contestée par des ONG’s que militent pour la création d’une agence de supervision internationale.
http://www.bastamag.net/Geo-ingenierie-scientifiques

Géopiraterie : argumentaire contre la géo-ingénierie
ETC GROUP - MONTREAL : ETC GROUP, 2010, 51 P.
Ce rapport donne à voir le nouveau « plan B » en matière climatique pour ce qu’il est réellement : une stratégie politique permettant aux pays industrialisés de se défiler et d’éviter de rembourser leur dette climatique. Qu’il s’agisse d’ajuster le thermostat terrestre ou de modifier l’équilibre chimique de nos océans, ces solutions technologiques représentent une menace pour les populations et pour la planète. Le rapport propose un survol des antécédents historiques de ces interventions, ainsi que des fondements scientifiques et des intérêts qui sous-tendent le développement rapide de ces nouvelles technologies et des enjeux qu’elles soulèvent en matière de gouvernance internationale. (Résumé de l’éditeur)
http://www.etcgroup.org/sites/www.etcgroup.org/files/publication/pdf_file/ETC_geopiracy_fr.pdf

Pour une technologie climatique adaptée aux conditions locales
SAGAR, Ambuj - LONDRES : SCIDEV
Les technologies capables de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’aider les populations à s’adapter aux changements climatiques constitueront un élément clé du relèvement, par les pays en développement, du défi climatique. Des réseaux d’organisations se mettent en place pour aider à développer des technologies propres qui soient pertinentes au niveau local.
http://www.scidev.net/afrique-sub-saharienne/technologie/opinion/pour-une-technologie-climatique-adapt-e-aux-conditions-locales.html

Climat et TIC’s

La face cachée du numérique
FLIPO, Fabrice DOBRE, Michelle ; MICHOT, Marion - MONTREUIL : L’ECHAPPEE, 2013/10, 144 P.
Les nouvelles technologies, en dématérialisant les activités humaines, permettraient de réduire l’impact de la croissance sur la biosphère, voire, pour les plus enthousiastes, pourraient résoudre la crise environnementale. Pourtant, si le monde numérique semble virtuel, les nuisances, elles, sont bien réelles comme le montrent les auteurs qui s’appuient pour cela sur de nombreuses études. Ils démontent ainsi le mythe d’une nouvelle économie propre et écologique.

Les technologies de l’information et de la communication et l’impératif de la sobriété
N°49 - juin-juillet-août 2013 - LA REVUE DURABLE / CENTRE D’ETUDES SUR LA RECHERCHE ET L’INNOVATION, 2013.
Alors que l’avenir nécessite trois axes : sobriété, efficacité, recyclage, les principaux acteurs des technologies de l’information et de la communication (TIC) font triompher l’excès, le futile et, au final, un gâchis sans pareil. Les TIC sont au cœur de la dérive contemporaine s’éloignant d’un développement durable. Ce dossier déchiffre ce problème et tente de donner des pistes pour réorienter nos pratiques des TIC.

Dévoiler les liens entre les TIC et le changement climatique dans les pays en développement : : une étude exploratoire
OSPINA, Angelica Valeria HEEKS, Richard - CANADA : IDRC, 2010, 37 P.
La présente étude répond à la nécessité d’approfondir l’examen des liens existant entre les TIC, le changement climatique et le développement, ces domaines étant de plus en plus étroitement liés, en raison de l’effet grandissant du changement climatique sur les défis et vulnérabilités qui pèsent déjà sur le développement.
http://www.niccd.org/sites/default/files/NICCD_ScopingStudy_FR.pdf

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous