Accueil > S’informer > Articles et traductions > Un Tea Party tropical ? La montée en (...)

Un Tea Party tropical ? La montée en puissance d’une « nouvelle droite » au Brésil

, par CETRI

Très bonne analyse de Laurent Delcourt sur la crise politique que traverse le Brésil, à lire sur le site du Cetri.

Dans un contexte marqué par un brusque ralentissement économique et un nouveau scandale de corruption touchant les partis de la coalition gouvernementale, on assiste à la montée en puissance d’une droite « nouvelle », radicale et militante au Brésil. Apparue dans la foulée des mobilisations de juin 2013, elle forme un attelage hétéroclite d’organisations et de groupuscules de provenance et d’identité diverses, sans lien apparent, si ce n’est une commune aversion pour la gauche en général, le PT en particulier. Partageant plus qu’un air de famille avec le Tea Party aux États-Unis, dont elle reprend discours ultralibéral, sécuritaire et antisolidarité, elle s’est donnée pour mission d’enterrer les acquis du « lulisme », profitant du discrédit généralisé qui s’est abattu sur la classe politique depuis la mise au jour d’une importante affaire de corruption impliquant l’entreprise publique Petrobras. Capable désormais de mobiliser des dizaines de milliers de personnes, en surfant sur les mécontentements, elle constitue un nouveau défi pour la gauche brésilienne, de plus en plus affaiblie, divisée et désorientée.

Consultez l’intégralité de l’article sur le site CETRI

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous