Accueil > Éduquer > L’éducation au développement et à la solidarité internationale > Bibliographie sur l’eadsi

Bibliographie sur l’eadsi

, par LA CASE

Généralités

Eduquer au développement et à la solidarité internationale
ACODEV. – Bruxelles : Centre Wallonie Bruxelles de la coopération internationale, 2007/04, 48 p.
Ce rapport est disponible à l’adresse suivante : http://www.acodev.be/system/files/ressources/edcondense.pdf
L’observation des mouvements politiques et sociaux, à travers les revendications de la société civile a permis d’identifier les buts de l’éducation au développement entre pays du nord et du sud : démocratie, justice, paix, résolution des conflits. Parallèlement, il s’agit aussi de prendre conscience du rôle qu’ont les pays du Nord dans les revendications des pays du Sud. Ainsi l’éducation au développement repose sur une conscientisation des individualités, une action collective et une pédagogie adaptée afin que les projets de solidarité internationale puissent atteindre l’objectif. On trouvera au-delà de la méthodologie pédagogique et les exemples de projets, le cadre institutionnel de l’éducation au développement.

Parler Nord Sud : dire la solidarité au jour le jour
Antipodes, n°169, 2005/06, 40 p.
Multiples sont les fronts sur lesquels la solidarité internationale tente de s’exercer. A travers une série d’entretiens, Antipodes propose un panorama d’actions qui contribuent dans différents registres à l’éducation au développement, à la promotion de la solidarité internationale, à l’émergence d’une société civile mondiale oeuvrant pour l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement.

Clés pour une éducation au développement durable
Riondet Bruno. – Paris, Poitiers : Hachette Livre, CRDP Poitou Charente, 2004, 143 p.
Parce qu’une éducation de tous les individus au développement solidaire est plus que jamais encouragée par les politiques publiques, ce livre donne une vision panoramique des formes multiples de cette éducation, sans oublier de signaler les pièges et autres difficultés tant pratiques que conceptuelles. En exposant clairement les principaux fondements (le social, l’économique, l’environnemental, la solidarité intergénérationnelle, la coopération Nord-Sud), il privilégie l’approche systémique, pour prendre en compte la complexité du monde, afin de mieux le transformer.

Citoyenneté et solidarité internationale
MARCOS, Charles - INITIATIVES DE L’ENSEIGNEMENT AGRICOLE, n°7, 2004/12, P. 1-38
"Faire prendre conscience aux élèves de l’interdépendance des régions du monde dans le processus de mondialisation en cours" : tel est l’objectif de l’éducation au développement selon les instructions de l’Education nationale. En 2004, le monde dans lequel nous vivons ne peut trouver de sens que dans sa globalité. Chacun doit comprendre qu’il lui faut faire l’effort de devenir un membre actif et conscient d’une humanité qui se reconnaît comme une et indivisible au-delà de ses différences. L’éducation au développement est l’instrument de cette prise de conscience qui doit aider à dégager le chemin du bien commun de tous les citoyens du monde. L’enseignement agricole qui travaille depuis de nombreuses années dans ce domaine a déjà obtenu des résultats encourageants.

L’éducation au développement durable
Chastang, Sandrine (sous la dir. de). – Cahiers pédagogiques n°405, 2002/06, p.9-49
Le développement durable est devenu un terme à la mode. Toutefois, même si ce concept tend à être récupéré, ce terme n’en est pas moins porteur d’un nouveau modèle économique et social alternatif. Pour expliquer le terme "développement durable", ce dossier se décline en trois parties : * De quelques concepts ; * Eduquer pour un autre monde ; *Etats des lieux et enjeux.

Eduquer au développement et à la solidarité internationale : pour une citoyenneté ouverte sur le monde
Plateforme éducation au développement en Alsace. – Strasbourg : Cefode, CRDP Alsace, 2000, 152 p.
Eduquer au développement et à la solidarité internationale constitue un des enjeux majeurs pour une citoyenneté responsable. Ce guide propose d’aider les enseignants et les autres personnels de l’éducation, ainsi que les professionnels de l’animation, dans l’élaboration et la mise en oeuvre d’actions durables d’éducation au développement au nord et au sud.

L’évolution des concepts

Développement, croissance et décroissance
ANTIPODES, n°178, 2007/09, 34 P.
Aujourd’hui la crise écologique montre les limites de la croissance économique à tout prix, alors qu’auparavant croissance et développement étaient synonymes. Cependant, les plus pauvres sont légitimes lorsqu’ils tentent d’échapper à la misère et réclament l’amélioration de leurs conditions de vie ... : s’agit-il alors de rejeter le développement ou de mieux redistribuer les richesses ? Ce numéro d’antipodes donne la parole à des acteurs concernés pour débattre de ces sujets, interroger les concepts.

Le Petit Alter : dictionnaire altermondialiste
ATTAC ; HARRIBEY, Jean-Marie (sous la dir. de). – Paris : MILLE ET UNE NUITS, 2006/08, 394 P.
De A comme Accord général sur le commerce des Services (AGCS) à Z comme Zone franche, ce dictionnaire compte environ 300 entrées sur des questions souvent en débat. Articles informatifs et analyses pluridisciplinaires, présentant les différentes approches d’une question, contribuent ainsi au décodage du discours dominant sur l’économie et la société. Dans la lignée du renouveau de l’éducation populaire qui est allé de pair avec l’émergence de l’altermondialisme, cet ouvrage est un outil de compréhension du monde actuel essentiel pour tous citoyens engagés dans la vie sociale et politique.

Ensemble, réinventer le développement
ALTERMONDES, n°6, 2006/06, P. 15-38
Le développement, cette utopie née au lendemain de la guerre, a été trahi par les politiques et les compromis internationaux. Dans le contexte actuel de libéralisation tous azimuts et d’accroissement des inégalités sans précédent, parler de développement a-t-il encore un sens ? Eclairant le travail des organisations de solidarité internationale, Altermondes rappelle que le développement consiste à assurer à la population d’un pays la satisfaction de l’ensemble de ses droits humains et de ses libertés fondamentales, tâche immense à laquelle de nombreux partenaires travaillent jour après jour.

Pourvu que ça dure ! Le développement durable en question
PIERRE, Jean-Claude. – LIV’EDITIONS, 2006/04, 191 P.
La notion de "Développement durable", a émergé en 1992. Récupérée par les politiques cette notion demande plus que des paroles pour être effective. Pour Jean-Claude Pierre la base doit être l’engagement de chaque citoyen, la volonté de chacun de partager les ressources de la planète avec équité, volonté sans laquelle une conscience écologique planétaire ne peut voir le jour. Nous devons tous remettre en cause notre façon de vivre, économiser les ressources de la terre et les partager enfin avec ceux qui n’ont rien.

Survivre au développement
LATOUCHE, Serge - PARIS : MILLE ET UNE NUITS, 2004/10, 128 P.
L’auteur pense que le développement a récemment revêtu des habits neufs avec les vocables de "social", "humain", "durable" qui satisfont les critères de la Banque mondiale et du FMI. Mais la logique économique est restée la même et le modèle de développement conforme au néolibéralisme. Cette vision du développement repose sur la croyance en une prospérité matérielle possible pour tous, ce qui serait insoutenable pour la planète. L’auteur remet en cause les notions de croissance, de pauvreté, de besoins fondamentaux. Il veut déconstruire "l’imaginaire économique". Pour cela, il ne faut pas un retour en arrière, mais des alternatives au développement ; la décroissance conviviale, le localisme.

Le développement est-il un droit ?
ZACHARIE, Arnaud (sous la dir. de). – LOBERVAL : LABOR, 2006/01, 190 P.
Cet ouvrage est une analyse critique et pédagogique du concept de développement et des relations internationales qu’il sous-tend. Ce concept est né dans les années 50 et il reste un mythe pour les pays dits "en développement". Les Nations unies ont adopté toute une série de déclarations et de résolutions affirmant le droit au développement. Mais la fracture Nord-Sud et l’extrême pauvreté ne cessent de croître partout dans le Tiers Monde.

Paroles d’experts : études sur la pensée institutionnelle du développement
BARE, Jean-François (sous la dir. de). – PARIS : KARTHALA, 2006/01, 446 P.
Cet ouvrage réunit douze études qui montrent qu’avant toute intervention de développement, il faut d’abord construire des grilles de lecture. Ces textes montrent la variété des thèmes que les cadres du développement sont amenés à affronter et par là même la nécessité d’une réflexion qui puisse faire la part des savoirs empiriques et celle des modèles constitués et indépendants des contextes.

Le développement : Solution miracle aux maux de l’humanité ? : Historique, définitions et critiques du concept
JOURDAIN, Lydie-Anne. – PARIS : UNIVERSITE PARIS XII, 2005, 40 P. + ANN.
Le développement est l’un des concepts le plus universellement employé mais celui-ci reste flou pour une grande majorité de personne, n’ayant pas une définition commune et approuvée par tous. Pour les occidentaux, le développement est un des piliers de la structure de leur société et son application se trouve être la décroissance. Depuis la découverte du continent Américain et la colonisation du monde par les Européens, le développement a signifié la hiérarchisation des sociétés justifiant ainsi la supériorité de l’Occident. En ce début du XXIème siècle, la notion de développement est contesté tant au niveau social qu’au niveau écologique. La communauté internationale tente d’accoler au terme développement des adjectifs permettant de mieux le définir : durable, humain, social, etc. mais cela ne définit toujours pas précisément ce terme.

Le développement en question : vers des sociétés conviviales
SOLIDARITE. – ROCADE, 2004, N.P.
Le développement à l’occidental, basé sur la croissance quantitative, est une aventure datée et non reproductible. Le concept même de développement véhicule les pires aberrations : exclusion croissante, dégâts environnementaux, sous-développement. Un courant de pensées utopiques travaille à déconstruire ce mythe du développement, à remettre l’économie à sa place comme simple moyen de la vie humaine et non comme fin ultime, à renoncer à la course vers une consommation toujours accrue. Survivre au développement et après ? Celles et ceux qui contestent radicalement le système économique, politique et social actuellement dominant, prônent la simplicité volontaire, la décroissance. Trois alternatives sont présentées pour illustrer ce propos, l’une dans la sphère politique (la démocratie participative à Vandoncourt - Jura), l’autre dans le domaine du travail, la dernière en matière éducative avec "l’Indian Institute of Training on Post-Development" dans le sud de l’Inde.

Dictionnaire critique de la mondialisation
GROUPE D’ETUDES ET DE RECHERCHE SUR LES MONDIALISATIONS ; DE BERNARD, François (sous la dir. de). – S.L. : LE PRE AUX CLERCS, 2002, 421 P.
La mondialisation est décryptée ici à travers des notions phares. Les mécanismes interculturels d’évolution des concepts clefs de cette nouvelle culture-monde sont décrits à partir du principe du dictionnaire de A à Z dans des articles signés par 88 auteurs du monde entier.

L’approche méthodologique

L’éducation active par les jeunes, vers les jeunes ! Livret pédagogique pour des animations auprès des jeunes de 9 à 18 ans
Paris : Starting-Block, 2007/12, 120 p.
Ce livret a pour objectif de partager les expériences construites depuis 2002 par Starting-Block et les associations membres de son réseau en matière d’Education à la citoyenneté et à la solidarité. Il donne des exemples d’actions pour monter une animation de sensibilisation dans des collèges et lycées.

Hyperconso... et maintenant, on fait quoi ?
Paris : CCFD, 2007, 50 P.
Ce dossier a pour objectif d’aider les animateurs qui souhaitent accompagner des jeunes dans un parcours d’éducation au développement. C’est un document de formation, une ressource pour créer un programme pédagogique et un outil. Le Nicaragua fait parti d’un dossier et en dernière partie des fiches pédagogiques et des idées d’animations sont proposées.

Vers une éducation au développement durable : Démarches et outils à travers les disciplines
Bazin Danièle, Vilcot Jean-Yves, Amiens : Scéren, CRDP Académie d’Amiens, CRAP Cahiers pédagogiques, 2007/01, 226 p.
Après un état des lieux de l’EEDD (Education à l’environnement pour un développement durable) dans l’Union européenne, les nouveaux défis lancés par l’EEDD aux disciplines enseignées au collège ou au lycée sont examinés. De plus, l’EDD (Education vers un développement durable) doit être reliée à la démarche de projet qui implique croisement des disciplines et pédagogie active ; d’où la nécessité d’une formation spécifique, d’une évaluation des actions et d’un travail avec des partenaires apportant leur expérience et leurs idées propres.

Kit pédagogique pour réfléchir sur la consommation à l’intention des enseignants de lycées
ACTION CONSOMMATION, 2005/10.
Ce dossier vise à traiter des sujets théoriques et transversaux dans le cadre de l’EEDD (Education à l’Environnement pour un Développement Durable), par des "travaux pratiques" : empreinte écologique, jeux de rôles sur sur l’eau minérale et sur les fruits et légumes, enquête sur les déchets ménagers, comprendre les étiquettes, déchiffrer les textes réglementaires, réaliser un guide pratique sur la consommation responsable.

Pour une éducation au développement et à la solidarité internationale : Guide pédagogique : école, collège, lycée, hors temps scolaire
SERVICES CULTURE EDITIONS RESSOURCES POUR L’EDUCATION NATIONALE. – Besançon : SCEREN, 2004, 102 P.
Ce guide pédagogique s’adresse aux personnels de l’éducation. Il s’attache, dans un premier temps, à définir des concepts clés comme le développement, la solidarité internationale et le développement durable. Puis des fiches d’activités pédagogiques sur "la signification d’autrui", "les représentations", "la découverte interculturelle" sont proposées. La dernière partie donne des bases sur comment construire un partenariat qui permette de réaliser un projet d’éducation au développement et à la solidarité internationale. Plusieurs projets réalisés dans des collèges et des lycées illustrent cette partie.

Education à la solidarité aux cycles 1, 2 et 3
PARIS : JEUNESSE AU PLEIN AIR, 2004, 19 P.
Conçu pour les enseignants, ce dossier propose des situations pédagogiques qui aideront les élèves à s’approprier la notion de solidarité : en l’identifiant, en la comprenant et en la mettant en pratique grâce à des jeux et des exemples d’application comme les collectes et la question du non-accès aux vacances pour tous. Les dernières fiches d’activités permettront à l’enseignant d’approfondir cette notion de solidarité à l’aide d’un conte ou d’une bande dessinée, et en abordant la question des conseils d’enfants, du commerce équitable et de solidarité internationale.

Education à la solidarité aux collèges et lycées
PARIS : JEUNESSE AU PLEIN AIR, 2004, 15 P.
Conçu pour les enseignants, ce dossier propose des situations pédagogiques qui permettront aux élèves de comprendre et d’ensuite pratiquer concrètement la solidarité : s’engager dans une association, partir en vacances, s’intéresser à la situation difficile d’un camarade, être animateur dans un centre de loisirs, être acteur de son collège ou lycée. La dernière partie a pour but d’approfondir la question en introduisant les notions d’intégration scolaire d’handicapés, de lutte contre la discrimination et de solidarité internationale.

Nord-Sud : se documenter et organiser une recherche
ICHEC ; COTA ; FUCID ; GERADIN, Paul ; SLUSE, Catherine - NAMUR : PRESSES UNIVERSITAIRES DE NAMUR, 2003/01, 74 P.
Cet ouvrage est un outil conçu pour un large public : enseignants, étudiants, chercheurs, praticiens de la coopération internationale et de l’éducation au développement, etc. Il servira de guide dans des recherches concernant tel ou tel aspect des relations nord-sud, qu’il s’agisse de développement, de relations mondiales, de régions ou de pays du Sud, de dimensions culturelles ou de coopération internationale. Il parcourt les grands types de sources, les thèmes fondamentaux du développement, les grandes régions du monde puis les lieux importants de la coopération internationale.

Recueil d’expériences et d’outils pédagogiques pour l’éducation au développement : Pour s’interroger et agir
LETINOIS, Laure. – Lyon, VSF, 2001, 43 P.
Ce recueil regroupe une série de fiches organisées selon trois axes : des fiches "outils pédagogiques" (jeux, jeux de rôle, mises en situation), des fiches "méthodologie" et des fiches "thématiques" (thèmes abordés lors des séances). Ces fiches, qui sont le fruit de l’expérience acquise par VSF en terme d’éducation au développement, constituent un outil de travail opérationnel pour les animateur(trice)s en éducation au développement. A chacun ensuite d’enrichir ou d’adapter ces outils selon son expérience et son contexte d’intervention. Le recueil veut être un outil vivant, c’est pourquoi il sera réactualisé chaque année en y intégrant l’expérience acquise sous forme de nouvelles fiches.

Les enjeux de l’éducation au développement et à la solidarité internationale

L’évolution des théories du développement a eu des répercussions sur les concepts mis derrière le terme d’éducation au développement. Les acteurs des différentes formes d’éducation au développement réussiront-ils à collaborer pour faire émerger une réelle dynamique d’éducation au développement durable ?

La contribution des collectivités à l’éducation au développement durable : enjeux, recommandations et retours d’expériences
Comité 21, Saquet Anne (sous la dir. de), Paris : Comité 21, Suez, 2007/11, 112 p.
Ce document est disponible en ligne sur le site du Comité 21 (www.comite21.org) et sur le site de Suez (www.gdfsuez.com/), rubrique développement durable. Première partie : les enjeux territoriaux de l’éducation au développement durable : l’information, l’éducation, la concertation, la démocratie participative. Deuxième partie : recommandations méthodologiques pour l’éducation au développement durable, appuyées par des retours d’expériences en France et en Europe. Troisième partie : les champs d’action privilégiés : eau, alimentation, consommation, climat, biodiversité, protection des plus démunis, coopération internationale. Etude de cas de l’Agenda 21 lillois en matière d’éducation au développement durable.

A l’école autrement
LA REVUE DURABLE, n°8, 2004/01, P. 42-43
L’école reste le premier lieu d’apprentissage du développement durable, elle contribue à rendre la vie scolaire durable. Au niveau local, les cantines scolaires bio émergent. Le "pédibus", organisé par les parents d’élèves, redonne le goût d’aller à l’école à pieds. D’autres initiatives se mettent en place afin de se diriger vers un développement durable.

Une vision pour une université durable
JUCKER, Rolf ; MARTIN, Stephen - LA REVUE DURABLE, n°8, 2004/01, P. 48-52
L’université est un modèle pour la société dont elle influence les comportements. Elle a un rôle à jouer dans la mise en place du développement durable, car c’est elle qui forme les décideurs de demain. Il est donc nécessaire de revoir le fonctionnement de l’institution, les cursus, la recherche... pour amener les comportements universitaires vers un développement durable.

Education populaire et éducation au développement : ... Angola, Belgique, Bolivie, Brésil, Cap-Vert, Colombie, Costa-Rica, Espagne, France, Italie, Portugal, Vénézuela...
ANTIPODES, n°160, 2003/03, P. 4-51
En novembre 2002 à Murgia, en Espagne, des représentants de 45 associations et ONG originaires de 27 pays, se sont rencontrés sur les thèmes de l’éducation populaire et l’éducation au développement. Quatre ateliers ont eu lieu, en quatre langues (anglais, espagnol, français et portugais) : la question politique, la question pédagogique, la question culturelle et la systématisation d’expériences.

Les dérives de l’éducation interculturelle et antiraciste par rapport à l’éducation au développement
HONOREZ, Annick - ANTIPODES, n°148, 2000/03, P. 17-24
Si une éducation doit avoir lieu, elle devrait tenter de faire comprendre les mécanismes qui créent les rapports de force inégaux.

Quelle place pour le Sud ?

De nombreuses ONG du Sud insistent sur la nécessité de définir un partenariat sur la base d’une définition commune de priorités de développement.

Les organisations du Sud considèrent qu’il est important d’éduquer au développement leurs propres publics et réfléchir ainsi sur leurs propres valeurs.
Une autre revendication portée par un grand nombre d’acteurs du Sud et minoritairement du Nord est d’impliquer dans notre réflexion éducative des personnes et organisations du Sud résidant dans nos pays. Leurs expériences et expertises interpellent nos visions encore trop souvent ethnocentriques.

Le défi culturel des formations
BOZONNET, Charlotte - PARIS : FORUM DE DELPHES, 2005/09, 53 P.
La formation se veut, aujourd’hui, un outil majeur de développement. Une des préoccupations centrales du Forum de Delphes est le décalage entre, d’un côté, les actions de développement conçues par l’Occident et de l’autre, les réalités sociales et culturelles des pays où ces actions sont menées et leurs résultats. Le projet "cultures et formations" s’est donné pour objectif de sensibiliser les acteurs des formations, au Nord comme au Sud, aux différences socioculturelles entre l’Europe et l’Afrique pour améliorer l’impact de leurs actions. Le dossier rassemble des fiches de capitalisation d’expériences, des analyses établies à partir d’informations recueillies au Burkina-Faso auprès des acteurs et bénéficiaires des formations. Elles ont permis d’élaborer un questionnement critique des formations, à la fois sur les méthodes et sur les contenus. Une attention particulière a été portée aux formations destinées aux femmes, dans les domaines de la santé (planification familiale, Sida) et du commerce de l’artisanat. Cette critique s’inscrit dans une dynamique positive de changement.

La coopération décentralisée : Trois partenariats entre le Nord et le Sud
PROCOOP ; GUILLAUD, Gilles (sous la dir. de) - PARIS : L’HARMATTAN, 2005, 260 P.
L’étude relate les difficultés, limites voire échecs au Nord et au Sud. L’ouvrage se termine par un long débat sur le Développement Durable, la réciprocité, l’éducation au développement et quelques points de vue sur des sujets très ouverts comme le sens de l’échange, l’altérité, solidarité, modernité...

La formation : levier du développement
LE TOURNEUR, Mathilde ; LOPEZ, Agathe - TOURS : IRFED ; CONSEIL REGIONAL DU CENTRE, 2002/11, 87 P.
La formation est un des axes dominants des projets de solidarité internationale des acteurs de la coopération. le dossier tente de donner les clés nécessaires à la compréhension du rôle de la formation dans le développement. Trois catégories d’actions sont ici soulignées : les transferts de savoirs entre pays du Nord et pays du Sud, les échanges de savoirs et de cultures et l’éducation au développement. En développant cette typologie, puis, en élaborant des fiches techniques sur le montage d’un projet et enfin en relatant des expériences déjà existantes dans le domaine, les auteures proposent un support aux acteurs régionaux de la solidarité internationale.

Immigrés au Nord, solidaires au Sud
DEMAIN LE MONDE, n°65, 2002/06, P. 25-36
Les communautés de migrants installées en Belgique ont développé de multiples formes de solidarité avec leur région ou pays d’origine ; leurs pratiques sont peu connues du monde "traditionnel" de la coopération. Ce dossier présente plusieurs d’entre elles, créées par les communautés sénégalaise, congolaise, latino-américaine, kurde, et peule de Belgique. Leur action se situe sur différents plans, tels la coopération, l’éducation au développement, la sensibilisation de l’opinion publique et du monde politique...

Echanges sur l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale : Solidarité
COLLECTIF LORRAIN EDUCATION AU DEVELOPPEMENT ; DARIC ; SERVICE REGIONAL DE LA FORMATION ET DU DEVELOPPEMENT DE LA DRAF LORRAINE - NANCY, 2001/11, 58 P.
Réunissant des enseignants, des documentalistes, des administratifs et des militants d’associations de solidarité internationale, cette journée a insisté sur le droit à l’éducation pour tous, la promotion du développement durable et le respect de la diversité culturelle. Plusieurs ateliers avaient pour objectif d’analyser des projets de développement nombreux et variés, en insistant sur la nécessité d’y impliquer les partenaires du Sud. Le rôle éducatif de la correspondance scolaire et du voyage, facteurs essentiels de la rencontre des cultures, a été souligné.

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous