Tous les articles et traductions

, par WRM

Plantations de palmiers à huile au Chiapas, Mexique : femmes en lutte contre le contrôle territorial et la violence

Les plantations de palmier à huile constituent une cause principale de la déforestation dans le sud-est du Mexique. Guadalupe Núñez Salazar est coordinatrice d’un Réseau de femmes de la côte en rébellion, un regroupement d’environ 80 femmes provenant de diverses communautés des municipalités côtières du Chiapas pour défendre leurs terres et leurs territoires.

, par The conversation , MARFOUK Abdeslam

Vivons-nous dans une ère de migration de masse ?

Les discours anxiogènes d’origine médiatique et politique ont une grande influence sur le regard que portent les citoyens européens sur l’immigration. Il façonne et propage une image de l’immigration en grand décalage de la réalité comme le montre cet article. L’auteur propose également un petit rappel historique sur l’immigration européenne.

, par Africa is a Country , GARCIA Saudi

Petites rébellions

Le racisme anti-Noir·es est plein essor à Haïti ; des événements récents mettent en exergue un pic de violences anti-Noir·es et anti-Haïtien·nes, résultat du châtiment sans cesse renouvelé d’Haïti pour avoir fait la révolution en 1804. Mais les Haïtien·nes et les Dominicain·es résistent, recourant aux grands moyens comme aux plus modestes.

, par Pressenza , HAGENEDER Fred

La bataille pour la Terre : l’ampleur choquante du réseau d’influence de l’extrême droite

Partie 7

Pour défendre les intérêts de l’industrie des combustibles fossiles ainsi que les autres objectifs de l’agenda de la droite libérale (déréglementation, pouvoir gouvernemental limité, allègements fiscaux pour les riches, libre-échange et mondialisation), les milliardaires et multimillionnaires d’extrême droite ont mis en place et perfectionné pendant une trentaine d’années un vaste réseau de « think tanks » et d’entreprises médiatiques afin de déformer et de manipuler la perception et l’opinion publiques.

, par Rédaction, WEILL Caroline

Le Pérou implose

Destitution de Castillo, manifestations et répression mortelle

La crise politique au Pérou s’intensifie de jour en jour. Depuis 2016, l’instabilité règne dans ce pays d’Amérique du Sud. Ritimo avait fait état de l’évolution de la situation en 2018, puis en 2019, et nous avions fait un point sur le coup d’État de Merino en 2020. Le 7 décembre 2022, le président Pedro Castillo annonce la dissolution du Congrès qui à son tour vote la démission de Castillo. Le Pérou s’enfonce dans la crise politique, les manifestations enflent et la répression militaire est sanglante.

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Montreuil : Tisser des solidarités transnationales à partir d’un quartier

Une initiative sur les migrations

C’est de la rencontre entre des habitant·es de Montreuil et des réfugié·es politiques syrien·nes marqué·es par l’expérience de la révolution populaire de leur pays et des Printemps arabes de 2011 que l’expérience de La Cantine syrienne a vu le jour. Portée depuis l’automne 2019 par l’association de La Maison culturelle franco-syrienne de Montreuil, cette cantine populaire invente une nouvelle manière de tisser des liens locaux et transnationaux, à partir de l’ancrage de trajectoires d’exil dans un territoire à la longue histoire militante.

, by Rédaction, WEILL Caroline

Peru is imploding

Castillo’s impeachment, mass protests and lethal repression

The political crisis in Peru is getting worse by the day. Since 2016, instability has taken over this South American country. On December 7th, Castillo announced he would dissolve the Congress, which in turned voted him out of office. The political crisis in Peru is severe, mass protests are taking over the country, and are been met with lethal repression.

, par Afrique XXI , PAURON Michael

Visas pour la France. Le business des frontières fermées

De nombreux Africains se plaignent de ne pas être remboursés lorsque leur demande de visa pour la France est refusée, alors même que Paris a durci sa politique migratoire. Les étudiants, dont les frais d’inscription à l’université ont été augmentés en 2019, sont particulièrement pénalisés.