Tous les articles et traductions

, par Agenda de la Solidarité Internationale

La médiation nomade

Une initiative sur la non-violence

La médiation nomade, c’est quoi ? Ouvrir un espace convivial en soirée au cœur de la cité afin d’accueillir des publics parfois en errance, notamment des jeunes, et d’impulser des dynamiques préventives qui tiennent compte des difficultés de ces territoires.

, par MARTINS Joakim

Chili : « Cette grande révolte a élargi le champ des possibles »

Avec l’immense mouvement populaire et social d’automne 2019, l’horizon politique chilien s’est soudainement ouvert ; une nouvelle Assemblée constituante, qui vient d’être instituée, a alors été convoquée. L’élection présidentielle de novembre 2021 arrive à grands pas. Entretien avec Franck Gaudichaud.

, par inkyfada , DELPUECH Aïda

Substances actives toxiques importées en Tunisie

En 2018, la Tunisie aurait importé plus de 240 tonnes de pesticides à usage agricole bannis ou bien sévèrement restreints dans l’Union européenne. Ce commerce toxique représenterait plus d’un tiers des revenus des cinq plus grands fabricants de pesticides au monde. À partir d’une base de données établie par les organisations Greenpeace UK et Public Eye, inkyfada fait le point.

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Laos : accompagner des jeunes de la minorité khmu vers les études supérieures et la formation professionnelle

Une initiative sur l’éducation

En 2018, l’association Enfants d’Asie a lancé un projet pilote pour permettre à des jeunes Laotien·nes d’origine ethnique khmu de terminale de suivre des études à Vientiane, la capitale. Les élèves poursuivent leurs études supérieures dans différentes filières (ébénisterie, couture, mécanique, informatique).

, par A l'Encontre , CELEBI Elifcan, ÖZBEY Ebru Ece

Turquie : "Pour les femmes le combat continue"

Le 20 mars, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a publié un décret annulant la ratification par la Turquie de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. La Convention d’Istanbul, signée collectivement par 45 pays et l’Union européenne, repose sur quatre piliers : la prévention, la protection, les poursuites judiciaires et les politiques intégrées.

, par Desinformémonos , ALVAREZ Antonella, OUVIÑA Hernán

Répression brutale de proches de prisonnier·es par des néonazis en Argentine

Dans la nuit du samedi 17 avril, un groupe d’environ 35 néonazis a attaqué un campement de proches de personnes privées de liberté qui luttent devant les portes de la Cour Suprême de Justice depuis le mois de février, afin de dénoncer la situation de vulnérabilité sanitaire et la violation des droits humains fondamentaux dans les prisons et commissariats d’Argentine.

, par Lost in Europe

Europe : 18 292 migrants mineurs non accompagnés disparus entre 2018 et 2020

Des milliers de migrant·es mineur·es non accompagné·es disparaissent en Europe chaque années. Même si le nombre exact est inconnu, il n’en reste pas moins que des milliers d’entre elles et eux risquent d’être victimes de la traite des êtres humains et de devenir des victimes des formes d’exploitation du XXIe siècle, allant de la prostitution au travail forcé et à l’esclavage.

, par Les Amis de la Terre

COVID-19 : le chemin des peuples de la crise à la reprise

Cet article propose un aperçu mondial des effets de la pandémie de COVID-19 et des politiques mises en place, et les différentes options d’une reprise juste et équitable. Quel a été l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les peuples, les communautés et les partenaires avec qui travaillent les Amis de la Terre ? Comment les mesures gouvernementales ont-elles aidé nos communautés ou nui à celles-ci ? Qu’avons-nous fait pour faire face à cela ?

, par The conversation , CRAWLEY Heaven

Comment le Covid-19 est devenu une excuse pour réduire les droits des réfugié·es

Avant l’arrivée de la pandémie de Covid-19, les droits des réfugié·es étaient déjà bafoués et face à des problèmes déjà graves, les conséquences de la pandémie étaient malheureusement prévisibles. De nombreux·ses réfugié·es vivent dans les logements insalubres et surpeuplés des camps, dans des bidonvilles et des zones urbaines. Dans ce contexte, les termes « restez à la maison », « prenez soin de vous » et « distanciation sociale » n’ont guère de sens.