Tous les articles et traductions

, par Africa is a Country , AYANA Ayantu

La crise de la couverture médiatique sur l’Ethiopie

Les reportages des médias occidentaux sur la crise politique en Ethiopie ferment les yeux sur les origines du mouvement citoyen qui se cache derrière les protestations. En fermant les yeux sur l’amplification de la résistance populaire, cette couverture médiatique se révèle incapable d’apporter une vision complète et équilibrée de la situation, pourtant nécessaire afin de comprendre la crise.

, par Via Campesina

Les vents du changement soufflent plus fort : Impact de la COVID-19 sur les paysan·ne·s, les travailleurs ruraux et autres groupes marginalisés

La pandémie et ses restrictions se sont ajoutées à la faim et la pauvreté provoquées par la crise économique émanant à la décomposition du système capitaliste. Le fléau de la pandémie n’a pas épargné les nations riches développées mais, partout, les restrictions imposées par le confinement ont un impact disproportionné, et affectent bien plus les paysan·ne·s et leurs communautés ainsi que les pauvres et la classe ouvrière.

, par CAMPRUBÍ Berta

Raúl Zibechi : une époque « ingouvernable » pour l’Amérique latine

Écrivain et militant, Raúl Zibechi s’est consacré à la compréhension des pratiques et des stratégies de ceux d’en bas. Dans cet entretien, il analyse ces 20 dernières années de politique en Amérique latine. Mais pas de la politique institutionnelle que font les gouvernements et les États : de l’art de gérer la vie que les peuples ont construit sur leurs territoires, en résistance constante à un modèle capitaliste néolibéral de plus en plus féroce.

Inégalités numériques face à l’épidémie : profil de risque d’exposition au Covid-19 et nouvelles formes de vulnérabilités

Dans cet article, les auteur·rices soutiennent que de nouveaux types de risques sont en train d’émerger avec le virus du Covid-19, et que ces risques sont inégalement distribués. Comme ils et elles le démontrent, les inégalités numériques et sociales rendent certains sous-groupes considérablement plus vulnérables à l’exposition de la pandémie.

, par FILIPI Andrea, WITTIG Katrin

Décolonisons le coronavirus !

Dans un article écrit depuis leur confinement à Kigali, deux chercheuses vivant au Royaume-Uni livrent leurs réflexions sur la couverture médiatique internationale de la pandémie de coronavirus et de l’Afrique. Selon elles, cette couverture recycle des clichés de l’Afrique, et l’Occident est peut-être en train de rater une occasion de repenser sa position ainsi que sa relation avec le continent. 

, par Global Voices , JANGREW Chonthicha

« Tremblement de jeunesse » en Thaïlande : l’activisme au temps du COVID-19

Important outil d’activisme, Twitter déçoit finalement les pro-démocratie

En Thaïlande, l’espoir d’un changement politique s’est renforcé en 2020 à la suite d’une vague de manifestations étudiantes à travers le pays après la dissolution du parti d’opposition par la Cour constitutionnelle. Cette vague de protestations, surnommée le phénomène du "tremblement de terre de la jeunesse", reflète la conscience politique de la jeunesse thaïlandaise.

(Re)voir le webinaire "Low tech : se réapproprier le numérique"

Vous pouvez (re)voir le webinaire "Low tech : se réapproprier le numérique", qui s’est déroulé le mercredi 24 juin 2020 à 18h30 sur le logiciel BigBlueButton hébergé par Octopuce, et était organisé par ritimo et le comité éditorial du numéro 21 de la collection Passerelle.

, par Orient XXI , Al-Jarbani Ali, Bonnefoy Laurent

Yémen. Le qat résiste à la guerre et au « korona »

La consommation de qat est une caractéristique souvent stigmatisée de la société yéménite. Mâchées quotidiennement par une large partie la population, ces feuilles sont ailleurs dans le monde classées comme une drogue et le plus souvent interdites. Elles revêtent au Yémen une dimension politique et identitaire forte qui a trouvé, en temps de guerre et de pandémie Covid-19, de nouvelles dimensions.

, par Basta !

Dans les quartiers populaires, imaginer le « monde d’après », n’en déplaise aux plus sincères, reste un luxe

« Dans les quartiers populaires, pour rêver de l’après, il faudrait déjà que le présent soit décent », écrivent, dans cette tribune, Mohamed Mechmache, du collectif « Pas Sans Nous », et plusieurs chercheurs travaillant sur ces territoires délaissés. Plutôt que de multiplier les mesures d’exception, ils appellent à reconnaître le pouvoir d’agir des habitants et à les associer à la construction d’un futur commun.