Tous les articles et traductions

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Une coalition féministe pour un traité qui encadre les pratiques des multinationales

Une initiative sur le devoir de vigilance

Un an après l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, le Conseil des droits humains des Nations unies s’est prononcé en faveur d’un traité contraignant les entreprises transnationales à respecter les droits humains. La coalition #Feminists4BindingTreaty (« Féministes pour un traité contraignant ») se mobilise pour que le futur traité contribue à réduire les discriminations fondées sur l’identité de genre ou l’orientation sexuelle.

, par Afrique XXI , BLAMANGIN Olivier

Dette. Le jeu dangereux (mais très lucratif) des banques françaises

En une quinzaine d’années, l’endettement extérieur de l’Afrique subsaharienne a presque triplé. Les signaux d’alerte se multiplient, une nouvelle crise de la dette menace. Le risque est d’autant plus élevé qu’une part importante de ces créances est aujourd’hui entre les mains d’investisseurs privés peu scrupuleux, et notamment de plusieurs banques françaises.

, par OpenDemocracy , WALIA Harsha

Pourquoi la justice climatique doit dépasser les frontières

La « solution » de l’élite à la crise climatique consiste à transformer les personnes déplacées en main-d’œuvre migrante exploitable. Nous avons besoin d’une véritable alternative internationaliste. La liberté de rester et la liberté de circuler, c’est-à-dire l’absence de frontières, sont des réparations décoloniales et une redistribution dues depuis longtemps maintenant.

, par FALIARIVOLA Manoa, LANTEIGNE Marc, RAZAKAMAHARAVO Valomahanina

La crise oubliée, et ses enchaînements en cascade, à Madagascar

À l’aube de 2022, Madagascar continue de faire face à une grave famine dans le sud de l’île. Bien qu’il soit responsable d’ un pourcentage négligeable d’émissions de carbone, le pays a été frappé par ce que l’ONU et le Programme alimentaire mondial (PAM) considèrent comme la toute première crise de la faim provoquée par le changement climatique plutôt que par un conflit.

, par MICHELETTI Pierre

Famine en Afghanistan : la grande hypocrisie

De multiples facteurs ont créé les conditions d’une situation d’insécurité alimentaire majeure que connaît l’Afghanistan aujourd’hui. Face au nouveau régime dirigé par les talibans, les pays donateurs ont du mal à contribuer à l’appel de fonds lancé par l’ONU. Pourtant, les responsabilités sont partagées face à cette crise humanitaire subie par la population civile.

"Tou·tes dans le même bateau ?"

Un film d’animation issu du guide ritimo "Ecologie un problème de riches ?"

Notre nouvelle vidéo à visionner & partager !
Sans grande surprise le deuxième volet du sixième rapport du GIEC, publié le 28 février 2022, montre que les personnes les plus pauvres sont les plus durement touchées par les dérèglements climatiques. A l’heure où de nombreux discours politiques mettent encore davantage l’accent sur la responsabilité individuelle et sur les éco-gestes, il convient de détricoter les raccourcis et idées reçues sur le sujet. Ritimo vous propose de visionner et partager cette nouvelle vidéo pour mieux comprendre les enjeux climatiques et environnementaux.

, par TNI

Les murs contre le climat dans le monde

Ou comment les nations les plus riches du monde préfèrent donner la priorité à leurs frontières plutôt qu’à l’action contre le changement climatique

Ce rapport indique que les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre dépensent en moyenne 2,3 fois plus d’argent pour armer leurs frontières que pour lutter contre le changement climatique. Concernant les pires délinquants, ce chiffre est jusqu’à 15 fois plus élevé. Ces « murs contre le changement climatique dans le monde » visent à empêcher les migrant·es de pousser les portes des pays puissants, plutôt qu’à s’attaquer aux causes des déplacements.

, par Corporate Europe Observatory, Observatoire des multinationales , CANN Vicky, PETITJEAN Olivier, VERHEECKE Lora

Une présidence française de l’UE au service des grandes entreprises

Ce rapport lève le voile sur la préparation de la présidence française de l’Union européenne, qui va commencer en janvier 2022 et durer six mois. Une nouvelle fois, la présidence tournante du Conseil de l’UE risque de se trouver instrumentalisée au profit des intérêts des grandes entreprises, avec la coopération active du gouvernement français.

, par Survie , MOREAU Gérard

Kanaky : la France encadre les négociations

Un nouveau cycle de négociations doit s’ouvrir sur l’avenir institutionnel de l’archipel. Le processus défini par l’accord de Nouméa en 1998 se termine. Que le "oui" ou le "non" l’emporte, les contours des nouvelles institutions seront le résultat de négociations, que le gouvernement français entend orchestrer à sa façon.

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Protéger les enfants et défendre leurs droits

Une initiative sur les migrations

La France s’est engagée à protéger et offrir une vie digne aux enfants résidant sur son sol, quelle que soit leur nationalité ou celle de leurs parents. Or, chaque jour, les politiques migratoires menées à l’échelle française et européenne bafouent les droits les plus élémentaires de milliers d’entre elles et eux.