Tous les articles et traductions

, par POUPIN Christine

L’impossible transition énergétique

La "transition énergétique" est omniprésente dans les discours de toutes celles et tous ceux qui prétendent combattre le changement climatique. Elle apparaît comme la potion magique permettant d’échapper au cataclysme. L’article examine de plus près cette formule qui revient comme un mantra, son (in)efficacité, son histoire, sa fonction.

, par TNI , BELLO Walden, LINDMANN Cendrine (trad.)

La nouvelle normalité : des évènements extrêmes et pas seulement météorologiques

Les événements extrêmes qui se déroulent ne sont pas uniquement climatiques, mais également politiques. Un exemple est l’assaut du Capitole aux États-Unis le 6 janvier 2021. Le retour de la dynastie Marcos, l’incitation à la rébellion de Trump, le régime ethno-nationaliste de Modi en Inde, le gouvernement à tendance fasciste de Bolsonaro au Brésil...

, par Equal Times , MIRZA Farhad

Après les inondations catastrophiques, le Pakistan réclame des « réparations climatiques »

Le Pakistan est l’un des pays les plus vulnérables aux effets du changement climatique, alors qu’il contribue pour moins de 1 % aux émissions mondiales de gaz à effet de serre. Suite aux inondations meurtrières de l’été 2022, de nombreuses voix s’élèvent dans le pays pour réclamer des réparations climatiques et faire ainsi le lien entre crise climatique et colonialisme, capitalisme et patriarcat.

, par Attac , MASSIAH Gustave

Construire un programme d’émancipation à partir des mouvements sociaux

Nous sommes entrés dans une période de rupture fondamentale, une période de transition marquée par de fortes contradictions. Les différentes instances, sociales, écologiques, géopolitiques, politiques, idéologiques, entrent en crise et ces crises se combinent. Pour comprendre la situation nouvelle, il faut partir des contradictions et de leurs évolutions.

, par The conversation , BALDWIN Andrew, MULA Vanessa (trad.)

Pourquoi nous devrions abandonner le concept de « réfugié climatique »

Supposer que les changements climatiques de plus en plus intenses entraîneront une migration et des déplacements de population plus importants est tout à fait raisonnable. Des images de Bangladais cherchant refuge pour échapper au dernier cyclone ou de Californiens fuyant les feux de forêt des banlieues confirment cette impression : le changement climatique est en train de provoquer la prochaine grande migration.

, par The conversation , BOUQUET Christian

Lutte contre la « déforestation importée » en Europe : quelles conséquences pour des millions d’Africains ?

Dans la foulée de la COP26, et soucieuse de corriger son statut de second « importateur mondial de déforestation » après la Chine, l’Union européenne a décidé le [17 novembre 2021 de muscler son Green Deal pour rendre le vieux continent climatiquement neutre en 2050. Pour le moment, la liste des produits que l’UE ne fera plus venir est assez courte, mais lourde de conséquences, et cette mesure n’a fait sourire personne dans les pays directement visés d’Afrique de l’Ouest.

, by The conversation , BALDWIN Andrew

Why we should abandon the concept of the ‘climate refugee’

It is entirely reasonable to assume that as climate change intensifies, it will result in more human migration and displacement. Images of Bangladeshis seeking refuge from the latest cyclone or Californians fleeing suburban wildfires affirm a sense that climate change is driving the next great migration. And yet the great paradox of climate migration is that there is no such as thing as a “climate migrant” or “climate refugee”.

, par Ojo Publico , FORTON Jac (trad.), PINEDO Xilena

Trois ans pour sauver l’Amazonie : un rapport révèle que 255 millions d’hectares sont en risque imminent

Une enquête montre qu’il est nécessaire de prendre des mesures urgentes pour sauver 80 % de l’Amazonie d’ici à 2025. Déjà 20 % de ce territoire ont été transformés en totalité, 6% montre une importante dégradation et ont besoin d’une restauration, pendant que 33 % sont intacts et 41 % ont de faibles niveaux de dégradation qui ont besoin de protection.

, por Ojo Publico , PINEDO Xilena

Tres años para salvar la Amazonía: informe revela que 255 millones de hectáreas se encuentran en riesgo inminente

Una investigación presentada por la Red Amazónica de Información Socioambiental Georreferenciada (Raisg) evidencia que es necesario tomar medidas urgentes para salvar el 80% de la Amazonía al 2025. El 20% de este territorio ya ha sido transformado en su totalidad, el 6% tiene una alta degradación y necesita restauración, mientras un 33% está intacto y 41% con bajos niveles de degradación que requieren protección. El análisis revela, además, que el reconocimiento de territorios indígenas ha sido trascendental para la Amazonía: solo el 4% de las hectáreas que pertenecen a estos ha sufrido transformaciones, a comparación del 33% afectado en lugares sin ese reconocimiento ni consideradas áreas protegidas

, par A l'Encontre , ANGUS Ian

Les banquiers mentent sur le financement des combustibles fossiles

Malgré leurs promesses de réduction, les plus grandes banques du monde injectent des milliers de milliards dans le pétrole, le gaz et le charbon. Le 13e rapport annuel Banking on Climate Chaos met en évidence la disparité flagrante entre les engagements publics pris par les plus grandes banques du monde en faveur du climat et la réalité du financement de l’industrie des combustibles fossiles.

, par Pressenza , COMBE Marie

L’énergie des Peuples

Vidéo

Ce documentaire montre comment, face à des mégaprojets qui menacent leurs territoires et modes de vie, trois communautés rurales et urbaines du Mexique et du Guatemala produisent leur propre électricité, défiant le système en s’orientant vers un modèle énergétique juste, populaire et durable.

, par Agenda de la Solidarité Internationale

France : pour des soulèvements des personnes et de la terre

Une initiative sur l’environnement

« La catastrophe écologique n’est pas à venir, elle est déjà là. Nous ne nous résoudrons pas à la contempler, impuissant·es, isolé·es et enfermé·es chez nous. » C’est de ce constat que sont parties des personnes et organisations ayant la volonté de créer une nouvelle dynamique pour lutter contre les ravages faits au vivant, l’accaparement des terres pour la bétonnisation, l’agrobusiness ou tout autre pratique non soutenable.