Tous les articles et traductions

, par SPORE

Kilomètres alimentaires ou équitables ?

Une campagne qui prend de l’ampleur dans les pays du Nord pousse les consommateurs à boycotter les produits importés générateurs de "kilomètres alimentaires". Le mouvement, qui menace la subsistance de millions de producteurs ACP, est taxé de protectionnisme vert par ses détracteurs.
Un nouveau label (...)

, par Notre Terre

Environnement, alimentation et pauvreté

N° 25 - mars 2008. Sélection d’articles de Down to Earth, CSE, New Delhi, traduit par Crisla

Dans les pays du Sud, la pauvreté de masse, la misère est d’abord liée à la crise du monde rural. C’est pour y échapper que des millions de ruraux se précipitent vers les villes où ils survivent souvent aussi dans des taudis ou des bidonvilles, avec souvent l’espoir secret d’émigrer par tous les moyens. (...)

, par MUHLSTEIN Philippe

Transport et effet de serre : échec de la politique européenne

L’agence européenne de l’environnement (EEA en anglais) vient de publier un rapport qui met en évidence que l’Union européenne ne parvient pas à restreindre les émissions de gaz à effet de serre (GES) générées par le secteur des transports et qu’il s’avère donc nécessaire de procéder maintenant à des (...)

, par LAIME Marc

Désastre sanitaire à Gaza : l’eau dans les pays en guerre

Carnets d’eau

Le conflit qui s’éternise dans les territoires palestiniens ajoute aux impacts directs et indirects des activités militaires une dégradation environnementale générale, provoquée par l’effondrement des structures administratives. La destruction des réseaux d’assainissement et d’adduction d’eau accroît (...)

, par Novethic

Les pro-OGM tentent de gagner la bataille parlementaire

Par Véronique Smée

Le projet de loi sur les OGM en débattu au Sénat revient sur les acquis du Grenelle de l’environnement. Dans le même temps, une autre bataille s’engage concernant la clause de sauvegarde sur le Mon 810, maïs transgénique de Monsanto, déposée par le gouvernement français auprès des autorités européennes. (...)

, par PRAKASH Pierre

Quatre cents villages indiens, et au milieu coule un égout

Europe solidaire sans frontières et Libération, mars 2007

Pollution. Des dizaines d’usines souillent en toute impunité les eaux de la rivière Hindon, dans le nord de l’Inde.
Au fil de la rivière Hindon (Inde) envoyé spécial
Alors que les habitants de l’Etat d’Uttar Pradesh, au nord de l’Inde, son appelés à voter aujourd’hui pour renouveler leur Parlement (...)

, par Gret , CHETAILLE Anne

La lutte contre le changement climatique : quel rôle pour les organisations de solidarité internationale ?

> Etudes et Travaux en ligne n°16, novembre 2007, pdf, 67 p.

Les acteurs de développement ont longtemps considéré le changement climatique comme un problème d’environnement mondial, nécessitant une action dans les pays du Nord et étant moins prioritaire que la lutte contre la pauvreté. Aujourd’hui, ils s’interrogent sur les liens entre l’aide publique au (...)

, par GARNIER Donatien

Au Bangladesh, les premiers réfugiés climatiques

Le Monde diplomatique, avril 2007

Les dirigeants européens se sont accordés, le 9 mars 2007, sur une stratégie globale de lutte contre le réchauffement climatique en fixant notamment un objectif les contraignant à utiliser 20 % d’énergies renouvelables en 2020. Il n’est que temps. Les conséquences néfastes du dérèglement (...)

, par Novethic

Les pays du Sud, un marché pour les produits toxiques du Nord

Par Véronique Smée

Si les pays occidentaux progressent en matière de réglementation sur les produits toxiques, les pays en développement demeurent, pour des raisons économiques évidentes, les parents pauvres des traités internationaux. Alors qu’ils ont été interdits au Nord, plus de 100 000 tonnes de pesticides (...)

, par SC

Changement climatique et après-pétrole : quelles mutations sociales, technologiques et urbanistiques pour une ville durable ?

Synthèse des "dialogues Sciences-planète", septembre 2007

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET APRÈS-PÉTROLE : Quelles mutations sociales, technologiques et urbanistiques pour une ville durable ?
Préparation de la table ronde, choix des intervenants et animation : Jacques MIRENOWICZ (LaRevueDurable, www.larevuedurable.com) avec Yves COCHET (Député vert, auteur de (...)

, par CETIM

Les agrocarburants ne sont pas une énergie verte et rentrent en concurrence directe avec les besoins alimentaires des populations !

Conseil des droits de l’homme - 5ème session 2007

Le « partenariat sur l’éthanol », lancé en grandes pompes par les Etats-Unis et le Brésil le 9 mars dernier, marque une nouvelle étape dans les stratégies énergétiques des grandes puissances, tout comme la décision de l’Union Européenne de remplacer 5,75% des besoins en carburants routiers par des (...)

, par Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)

Rapport mondial sur le développement humain 2007/2008

La lutte contre le changement climatique : un impératif de solidarité humaine dans un monde divisé

Nos actions concernant le changement climatique auront des répercussions qui dureront tout un siècle, voire plus. La portion de ces changements due aux émissions de gaz à effet de serre est irréversible à court terme. Les gaz emmagasineurs de chaleur que nous envoyons dans l’atmosphère en 2008 y (...)

, par HOLT-GIMENEZ Eric

Les cinq mythes de la transition vers les agrocarburants

Le Monde diplomatique, juin 2007

Biocarburants... Le mot évoque l’image flatteuse d’une énergie renouvelable propre et inépuisable, une confiance dans la technologie et la puissance d’un progrès compatible avec la protection durable de l’environnement. Il permet à l’industrie, aux hommes et femmes politiques, à la Banque mondiale, aux (...)

, par Down to earth

Le problème, c’est la voiture en ville

sélection d’articles de Down To Earth, revue indienne écologiste et scientifique publiée par CSE à New Delhi. Traduction, édition en français CRISLA, Lorient.

Editorial d’Alain Le Sann, directeur de la revue Down To Earth.
"L’avenir de notre planète se joue dans les villes, au Nord comme au Sud, particulièrement pour l’énergie. Plus se diffuse l’angoisse du réchauffement climatique, plus s’accélère la prise de conscience de la nécessité d’une mutation (...)

, par Grain

La fin des semences de ferme ?

Rapport de GRAIN, février 2007, 14 p. (pdf)

Les principaux acteurs du monde de l’industrie des semences se plaignent des lacunes qui existent dans le système de protection des variétés végétales, l’alternative au brevet qu’ils ont mise en place dans les années soixante. Les Européens veulent se débarrasser de la possibilité limitée laissée aux (...)

, par Grain

Resituer la question des bénéfices tirés de la biodiversité

Grain, Seedling, Avril 2005

En 2004, les membres de la Convention sur la diversité biologique ont commencé à négocier un « régime international d’accès aux ressources génétiques et de partage des bénéfices ». Beaucoup de gouvernements de pays en développement voient ce processus avec beaucoup d’enthousiasme. Ils en parlent comme d’un moyen de mettre fin à la biopiraterie et de réaliser enfin le « partage juste et équitable des bénéfices » dérivés de la biodiversité, depuis longtemps promis par la Convention sur la diversité biologique. En réalité, le régime aura très peu à voir avec le partage des bénéfices, et encore moins avec un partage juste et équitable. La priorité restera ce qu’elle a toujours été dans les discussions de la Convention sur la diversité biologique : elle sera donnée à l’accès aux gènes pour la recherche et la commercialisation, et sur l’établissement d’un prix pour cet accès. Le seul nouvel élément susceptible de se concrétiser dans ce régime est une certaine forme de mise en vigueur internationale pour des législations nationales sur l’accès, sans doute par un système de certificat prouvant qu’une ressource génétique a été acquise légalement.
En plus d’un point de vue sur le régime d’accès et de partage des bénéfices de la Convention sur la diversité biologique, ce dossier propose d’intéressantes ressources documentaires.

, par Agenda de la Solidarité Internationale

10, 100, 1000... Alternatiba face au défi climatique

Une initiative sur le climat

Du 9 juin au 6 octobre 2018, les vélos multiplaces emblématiques du Tour Alternatiba repartent sur les routes de France et des pays frontaliers. Promotion des alternatives au dérèglement climatique et résistance aux projets climaticides sont au programme de cette grande mobilisation populaire sur le climat, organisée par Alternatiba, les Amis de la Terre, Action Non-violente COP21.