Tous les articles et traductions

, by ZIEGLER Jean

Report of the Special Rapporteur on the right to food

United Nations, PDF, 18 pages

The Special Rapporteur on the right to food, Jean Ziegler, submitted to the Human Rights Council a report on his mission to Lebanon, which took place from 11 to 16 September 2006. The mission was undertaken at the invitation of the Government of Lebanon.
Read the (...)

, par MASSIAH Gustave

C’est dans les périphéries que se prépare aussi l’avenir de nos sociétés

Forum des autorités locales de périphérie (FALP)

Le premier Forum des Autorités locales de périphérie est un événement majeur et ce mouvement prendra incontestablement de plus en plus d’importance. Il met l’accent sur le caractère structurel du rapport entre l’espace, d’une part, et les dimensions sociales et écologiques de l’autre. Ce rapport (...)

, par BELLO Walden

La montée en puissance du complexe « Aide et Reconstruction »

CADTM, Juin 2006

Les catastrophes naturelles et sociales telles que les guerres ont eu pour conséquences communes des dégâts infrastructurels massifs et de grandes dislocations sociales. Jusqu’à ces dernières années, les buts de l’aide et de la reconstruction étaient assez simples : aide matérielle immédiate aux (...)

, by BELLO Walden

The rise of the relief and reconstruction complex

50 Years is Enough, This article first apeared in the Journal of International Affairs, Spring/Summer 2006, vol. 59, no. 2.

Massive infrastructure damage and great social dislocation have been common consequences of natural disasters and social disasters like wars. Up until a few years ago, the aims of relief and reconstruction efforts were fairly simple: immediate physical relief of victims, reduction of social (...)

, par MASSIAH Gustave

Migrations et mondialisation

Cedetim, novembre 2004, publié sur le site Libération Afrique

Les migrations sont au cœur des transformations de chaque société et du système mondial. Les migrants sont des acteurs des sociétés et du monde. On ne peut comprendre notre société sans prendre en compte les migrations et les migrants. Parler de la société française en négligeant l’immigration, c’est (...)

, par BELLO Walden

La fin de l’Empire

Paris, Fayard, 2006, 352 pp., 22€

Directeur de l’ONG Focus on the Global South, le philippin Walden Bello démonte les dilemmes de la domination des Etats-unis : la surextension qui les pousse à intervenir de plus en plus à l’étranger, ce qu’ils ne peuvent reproduire à l’infini ; la surproduction qui plombe l’économie mondiale ; la crise (...)

, par GRAIN

Resituer la question des bénéfices tirés de la biodiversité

Grain, Seedling, Avril 2005

En 2004, les membres de la Convention sur la diversité biologique ont commencé à négocier un « régime international d’accès aux ressources génétiques et de partage des bénéfices ». Beaucoup de gouvernements de pays en développement voient ce processus avec beaucoup d’enthousiasme. Ils en parlent comme d’un moyen de mettre fin à la biopiraterie et de réaliser enfin le « partage juste et équitable des bénéfices » dérivés de la biodiversité, depuis longtemps promis par la Convention sur la diversité biologique. En réalité, le régime aura très peu à voir avec le partage des bénéfices, et encore moins avec un partage juste et équitable. La priorité restera ce qu’elle a toujours été dans les discussions de la Convention sur la diversité biologique : elle sera donnée à l’accès aux gènes pour la recherche et la commercialisation, et sur l’établissement d’un prix pour cet accès. Le seul nouvel élément susceptible de se concrétiser dans ce régime est une certaine forme de mise en vigueur internationale pour des législations nationales sur l’accès, sans doute par un système de certificat prouvant qu’une ressource génétique a été acquise légalement.
En plus d’un point de vue sur le régime d’accès et de partage des bénéfices de la Convention sur la diversité biologique, ce dossier propose d’intéressantes ressources documentaires.

, by BELLO Walden

Humanitarian Intervention: Evolution of a Dangerous Doctrine

Thursday, 19 January 2006 (Revised version of a speech delivered at the Conference on Globalization, War, and Intervention sponsored by the International Physicians for the Prevention of Nuclear War, German Chapter, Frankfurt, Germany, January 14-15, 2006)

“Humanitarian intervention,” defined simply, is military action taken to prevent or terminate violations of human rights that is directed at and is carried without the consent of a sovereign government. While the main rationale for the invasion of Iraq by the United States was its alleged possession of weapons of mass destruction, an important supporting rationale was regime change for humanitarian reasons. When it became clear that there were in fact no WMD, the Bush administration retroactively justified its intervention on humanitarian grounds: getting rid of a repressive dictatorship and imposing democratic rule. The show trial of Saddam for human rights violations now taking place in Baghdad is part of this retroactive effort to legitimize the invasion.

, by GRAIN

Fowl play: The poultry industry’s central role in the bird flu crisis

GRAIN, February 2006

Backyard or free-range poultry are not fuelling the current wave of bird flu outbreaks stalking large parts of the world. The deadly H5N1 strain of bird flu is essentially a problem of industrial poultry practices. Its epicentre is the factory farms of China and Southeast Asia and — while wild birds can carry the disease, at least for short distances — its main vector is the highly self-regulated transnational poultry industry, which sends the products and waste of its farms around the world through a multitude of channels. Yet small poultry farmers and the poultry biodiversity and local food security that they sustain are suffering badly from the fall-out. To make matters worse, governments and international agencies, following mistaken assumptions about how the disease spreads and amplifies, are pursuing measures to force poultry indoors and further industrialise the poultry sector. In practice, this means the end of the small-scale poultry farming that provides food and livelihoods to hundreds of millions of families across the world. This paper presents a fresh perspective on the bird flu story that challenges current assumptions and puts the focus back where it should be: on the transnational poultry industry.

, par GRAIN

Déclaration de Nairobi sur les OGM dans l’agriculture africaine

1er décembre 2005

« Nous, soussignés, membres d’un grand nombre d’organisations de la société civile, nourries du même esprit, représentant des organisations d’agriculteurs, de consommateurs et d’acteurs environnementaux, venus de dix-neuf pays africains et soutenus par quatre pays non africains, nous sommes réunis les 27, 28 et 29 septembre 2005 à Nairobi (Kenya), pour un séminaire d’élaboration et d’adoption de stratégies sur les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) dans l’agriculture africaine. Nous référant aux débats du séminaire, déclarons ce qui suit. »

, by BELLO Walden

The Real Meaning of Hong Kong: Brazil and India Join the Big Boys’ Club

Focus on the Global South, Dec 2005

"What was at stake in Hong Kong was the institutional survival of the World Trade Organization. After the collapse of two ministerials in Seattle and Cancun, a third unraveling would have seriously eroded the usefulness of the WTO as the key engine of global trade liberalization. A deal was needed, and that deal was arrived at. How, why, and by whom that deal was delivered was the real story of Hong Kong."

, by ETC Group

Oligopoly, Inc. 2005 - Concentration in Corporate Power

ETC group, Dec 2005, PDF

This report compares the ETC’s findings from 2003 to the current situation to reveal the dramatic increase in corporate concentration in 2005. Furthermore, it demonstrates how what looks like buying and selling between countries is very often the redistribution of
capital among subsidiaries of the same parent multinational corporation.

, by Focus on the global south

The Derailer’s Guide to the WTO

Focus on Global South, Nov 2005

An introduction guide to some of the major issues which will be battled out during the WTO meetings in Hong Kong this December. As well as suggesting ways disrupting the meetings and explaining why it feels this action is necessary, the guide also presents an idea of what the alternatives to the current make-up might be.

, par FANON-MENDES FRANCE Mireille, Groupe ONU d’Attac, RUIZ DIAZ BALBUENA Hugo

Le droit international et les nouveaux défis

Document de travail, octobre 2005, 13p., RTF

L’article aborde successivement la déstructuration du droit contenu dans la Charte des Nations unies, la destruction du droit international politique comme élément indispensable à l’ordre néo-libéral économique, les changements des relations internationales (le pluralisme et la partie du droit), le glissement vers un droit international de caractère uniforme et uniformisant, la redéfinition du rôle de l’Etat, le couple libéralisme économique/bonne gouvernance/démocratie libérale et dessine enfin quelques pistes de réflexion.

, par FANON-MENDES FRANCE Mireille, Groupe ONU d’Attac, RUIZ DIAZ BALBUENA Hugo

L’ONU : réforme ou restructuration ?

Document de travail, mai 2005, 6p., RTF

L’ensemble du système onusien subit actuellement une crise de légitimité et de légalité des actes de ses organes et de leur crédibilité (Conseil de sécurité), de légitimation et de légalisation des guerres d’agression et des prises de position des responsables en faveur de la mondialisation libérale. Les grands absents sont les peuples qui subissent directement les effets sociaux catastrophiques de la mondialisation, principalement parce que les Nations unies ont démissionné de leur obligation de garantir le développement économique et social. Et les grands gagnants semblent être les transnationales.

, par FANON-MENDES FRANCE Mireille, Groupe ONU d’Attac, RUIZ DIAZ BALBUENA Hugo

Les Institutions financières et commerciales internationales : réforme ou restructuration ?

Document de travail, mai 2005, 6p., RTF

Pour instaurer la sécurité et la coopération économique dans le monde de l’après-guerre, la solution proposée lors de la Conférence monétaire et financière des Nations Unies tenue à Bretton Woods consistait à créer un ensemble d’institutions intergouvernementales qui auraient pour mission de surveiller les négociations et la coordination multilatérales de politiques susceptibles de parer à toutes les menaces qui paraissaient compromettre la survie du nouveau système commercial et financier multilatéral.
La conception de ces institutions reposait sur le caractère inséparable des objectifs nationaux et internationaux. Mais ces efforts déployés pour mettre en place un ensemble cohérent et coordonné d’institutions internationales pour promouvoir le plein emploi, libre-échange équitable et le développement n’ont jamais été achevé. Il appelle aujourd’hui à une réforme radicale.

, par FANON-MENDES FRANCE Mireille, Groupe ONU d’Attac, RUIZ DIAZ BALBUENA Hugo

Le Mur et les obligations des Etats parties à la IVe Convention de Genève

Document de travail, décembre 2004, 7p., RTF

Le 7 juin 1967, les forces israéliennes ont annoncé que pour d’impérieuses raisons de sécurité et de maintien de l’ordre public, elles occupaient et avaient pris le contrôle de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza. Depuis lors, le peuple palestinien vit sous occupation, ce qui revient à dire que l’Etat d’Israël, en tant que puissance occupante, se trouve dans l’obligation d’appliquer la IVe Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre. Ce qu’il ne fait pas.

, par FANON-MENDES FRANCE Mireille, Groupe ONU d’Attac

Droits des peuples, droits humains face au nouvel ordre mondial : le cas de la Palestine

Document de travail, novembre 2004, 9p., RTF

Socle de toute mobilisation citoyenne, l’article premier des deux Pactes internationaux de 1966 affirme que « tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel ». Si les droits fondamentaux ne sont plus respectés dans certains lieux et dans d’autres fortement remis en cause, les raisons sont à chercher dans la globalisation économique qui entraîne, de fait, une réorganisation des relations internationales au profit du nouvel ordre mondial. Mais cela doit il se faire au détriment du droit international et en contradiction avec la déclaration concernant l’instauration d’un nouvel ordre économique international ?

Nouveautés

Formations

Ressources documentaires

Campagnes

À lire sur les sites des membres

Agenda

Tout l'agenda