Animer en prison : quels enjeux ?

Zoom sur quelques outils pour animer en prison ou aborder le sujet

Du côté de l’ECSI N° 22 – janvier 2018

  • Le jeu du « Pas en avant »
    Le jeu du « Pas en Avant » est une animation pour donner à voir les inégalités existantes sur une thématique donnée (accès aux droits, agriculture, égalité hommes/femmes, climat...).
    L’association étudiante Le Genepi, dont les militant-e-s animent des ateliers socio-culturels ou donnent des cours auprès des personnes détenues, s’en est saisie pour aborder la question de la prison.
  • Le photo-langage
    On utilise le photo-langage avec un groupe pour l’aider à interroger ses représentations sur un thème. C’est un outil qui permet de faciliter la prise de parole de chaque membre du groupe à partir de ses connaissances, ses attitudes et ses valeurs, sa pratique et son expérience.
    On utilise un ensemble de photographies variées (20 à 40 environ selon la taille du groupe) qui représentent des groupes, des personnes, des situations, des paysages, des lieux de vie…
    Les photos ne seront pas choisies en fonction de leur intérêt artistique, mais de leur contenu devant renvoyer au thème à travailler. De préférence, elles seront de même taille et de même qualité d’impression.
    Après l’énoncé de la question par l’animateur-trice, les photos sont disposées par terre. Chaque membre du groupe va choisir individuellement une photo, celle qui lui « parle » le plus. Ce choix se fait dans le silence, par le regard et sans limite de temps. Une des singularités de la méthode réside dans le fait que l’animateur-trice choisit aussi une photo.
    Dans un second temps, chaque participant-e va parler au groupe de sa photo. La qualité de l’écoute est ici primordiale. Puis, il-elle va écouter ce que les autres participant-e-s, ceux-celles qui ont envie de s’exprimer, ont à dire sur sa photo.
    Pour conclure le photo langage, les principaux thèmes/idées abordés peuvent être rappelés.
    Un exemple de photo-langage : Photolangage sur les sentiments d’insécurité et de sécurité
  • Bande-dessinée de Berthet One , L’évasion
    « L’évasion est le premier tome d’une BD écrite et dessinée en prison par Berthet One. La BD retrace des tranches de vie vécues et racontées par le dessinateur. L’incarcération, la vie au sein de la prison avec les co-détenus et les gardiens, les visites au parloir, les cours… Rien n échappe à Berthet qui nous raconte son quotidien en prison avec humour et décalage. »