Territoire et ECSI, quelles relations ?

Une expérience d’ECSI autour du territoire

Du côté de l’ECSI N° 27 – juin 2019

Un rallye pour rassembler les habitant·e·s et redynamiser le territoire

Contexte
Rallye-toi aux solidarités est un projet "annuel" (novembre-juin), de mise en place d’un rallye pédestre thématique. Une dizaine de groupes issus de différentes structures sont mobilisés (collèges, PJJ, maison de quartier, prévention spécialisée, CCAS...) pour créer des jeux et des épreuves qui permettront d’informer, de sensibiliser et d’encourager le passage à l’action des joueur·euse·s.

Public cible
Tout public.
Sont identifiées ici deux grandes catégories de publics :

  • Les futur·e·s animateur·rice·s qui préparent le rallye tout au long de l’année.
  • Le public libre qui vient jouer sur les différents stands
    Dans le cas de La Case, l’ensemble du public cible est constitué de jeunes et d’adultes habitant en zone urbaine dans des quartiers classés « politique de la ville ».

Finalité
Rendre les habitant·e·s acteur·trice·s de leur territoire et les accompagner dans la construction d’un événement coopératif. Produire une mobilisation citoyenne et redynamiser le territoire.

Objectif visé

  • Sensibiliser les participant·e·s à la question du développement durable
  • Former les participant·e·s à la posture de l’animateur·trice
  • Accompagner la rencontre de publics éloignés les uns des autres

Organisation de l’expérience

Etape 1 : Mobilisation des groupes et constitution du comité de pilotage
Cette première étape permet de construire la base du travail partenarial pour les mois suivants. Pendant plusieurs semaines la personne en charge de la coordination du projet sollicite les encadrant·e·s des éditions précédentes et en recherche de nouveaux·elles. Ainsi va se constituer le comité de pilotage qui se réunira trois à quatre fois dans l’année pour, à la fois, suivre l’avancement des différents stands mais aussi décider des grandes orientations de l’événement final (thématique commune, lieu de réalisation, etc.)

Etape 2 : Sensibilisation au développement durable
Une fois les groupes constitués, chacun d’entre eux bénéficient d’une animation d’introduction aux "grands principes" du développement durable. Cette séance permet de constituer un socle commun entre tous les groupes. Pour ce faire, nous utilisons une affiche de Cultures&Santé afin de faciliter la discussion autour de la notion de développement durable qui peut s’avérer obscure pour beaucoup de personnes

Etape 3 : Choix de la thématique formation spécifique
À l’issue de la première séance, les participant·e·s sont invité·e·s à choisir eux·elles même la thématique qu’ils·elles souhaitent approfondir dans les mois à venir. Des animations spécifiques et des visites peuvent être organisées pour les aider à approfondir leurs connaissances.

Étape 4 : Organisation d’un rallye blanc
Aux alentours des mois de mars/avril, un rallye blanc est organisé. Durant une journée les futur·e·s animateur·trice·s se retrouvent en position de joueur·euse·s. Ce sont donc d’ancien·ne·s animateur·trice·s du rallye qui reviennent bénévolement tenir leurs stands pour permettre à la nouvelle génération de se mettre dans la peau de leur futur public, et surtout d’observer la posture des animateur·trice·s qui se tiennent en face d’eux·elles. Ainsi ils·elles peuvent mieux appréhender leur futur rôle. Cette journée est aussi une occasion pour les groupes de se rencontrer et d’échanger sur leur travail et partager leurs idées/envies/difficultés dans la préparation des stands.

Étape 5 : Création d’un stand et formation aux techniques d’animation
C’est désormais la phase de création. Les animateur·trice·s en herbe sont accompagné·e·s dans l’imagination de petites activités ludiques qui leur permettront de retransmettre leurs connaissances auprès de leur public. Une fois les activités prêtes, ils·elles sont formées à la posture de l’animateur·rice. Ils·Elles apprennent ainsi les différentes étapes de préparation et d’animation d’une activité, le tout adapté à leurs propres créations.

Étape 6 : L’événement rallye
Arrive enfin l’événement final, qui n’est, en réalité, qu’une toute petite partie de la démarche. Pendant trois jours, les animateur·trice·s investissent un espace public pour y installer leurs stands. Chaque groupe est responsable de son stand, de son animation mais aussi de son installation et de son démontage.
Les deux premières journées sont réservées au public scolaire, les enseignant·e·s de la ville étant invité·e·s à y participer avec leurs classes. Des inscriptions sont ouvertes un mois en avance, nous acceptons en moyenne cinq classes par demi-journée. La journée du samedi est ouverte au grand public, elle intègre aussi d’autres associations qui organisent des ateliers de construction en palette, une bourse aux plantes ou encore un troc de livres. En trois jours le rallye voit en moyenne passer 500 participant·e·s.

Étape 7 : Valorisation des acteur·trice·s
La semaine qui suit le Rallye des Solidarités est consacrée à la valorisation des animateur·trice·s. La personne en charge de la coordination du projet, accompagnée de l’élu au développement durable de la ville retourne à la rencontre des différents groupes et délivre un diplôme d’animateur·trice à chaque participant·e. Pour beaucoup ce diplôme est souvent le premier, c’est donc un instant très important de reconnaissance et de valorisation de leur travail. Cette étape est incontournable, elle permet à chacun·e de se sentir mis·e en avant et remercié·e pour son implication, c’est un élément très important pour le développement de la confiance en soi.

Conclusion
Au fil des années le Rallye des Solidarités a montrés de réels impacts à la fois auprès du public mais aussi sur le territoire. Durant ces trois journées, les participant·e·s passent du statut d’apprenant·e·s à celui de transmetteur·se·s de connaissances, ce qui leur permet de reprendre confiance en eux·elles. Initié il y a 10 ans pour répondre à un conflit entre collégien·ne·s et jardinier·ere·s, le Rallye des Solidarités est devenu un événement fort sur le territoire de Villiers le bel qui permet à la fois, à des publics que l’ont pourrait penser éloignés de travailler ensemble, mais aussi aux habitant·e·s de se réapproprier progressivement l’espace public de leur ville.

Pour en savoir plus, un guide pédagogique a été réalisé et est consultable en ligne.

Contacts
La Case, Villiers le Bel - 01 39 92 57 32

Nouveautés

Formations

Ressources documentaires

Campagnes

À lire sur les sites des membres

Agenda

Tout l'agenda