Suivez-nous

Accueil > S’informer > Articles et traductions > Transformer les conflits partout (...)

Transformer les conflits partout dans le monde grâce à l’Intervention civile de paix

Une initiative sur la non-violence

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Appel à la non-violence, province de Juba, Sud Soudan, janvier 2011.
Crédits : Tiffany Easthom cc by-nc-nd

L’Intervention civile de paix (ICP) est pratiquée dans de nombreux pays où il y a des conflits armés. De la Colombie au Népal, du Kosovo au Sri Lanka, des équipes internationales non-armées mais formées aux principes de la non-violence, aux questions de sécurité, à l’interposition et à la médiation, agissent auprès des belligérants et des acteurs de paix locaux. Par leur présence active et réfléchie sur le terrain et leurs liens avec les réseaux internationaux, ces intervenant.e.s contribuent à une transformation des conflits dans le respect des droits fondamentaux des populations.

Mandatés par des organisations internationales et des ONG à la demande d’acteurs locaux, voire en partenariat avec eux, les volontaires de paix sont formés à l’observation, aux enjeux de sécurité, aux méthodes de médiation, d’accompagnement et d’interposition.

Ces équipes internationales recueillent des informations fiables et à jour sur l’évolution des tensions ou des abus de droits humains, accompagnent des acteurs de la société civile souvent menacés (avocats, syndicalistes, activistes), offrent des espaces de dialogue ou de rencontre pour les différentes parties en conflit. Leur travail repose sur la non-violence  : le volontaire est non-armé et le montre en permanence  ; il affiche fermement ses convictions concernant la non-violence  ; cette attitude contribue à sa protection et à l’efficacité de sa mission. Il repose également sur deux autres piliers : l’impartialité car le volontaire ne prend pas parti, ne participe pas directement au conflit, mais s’appuie sur la protection des droits humains et sur le respect des principes démocratiques ainsi que sur une écoute équitable voire empathique de chacun des acteurs et enfin le respect des acteurs locaux car le volontaire reconnaît que seuls les acteurs locaux sont en mesure de gérer, de résoudre ou de transformer leur conflit.

Quelques grandes dates de la non-violence :

1906 : 1ère campagne de désobéissance civile en Afrique du Sud menée par Gandhi
1930 : « Marche du sel » de Gandhi en Inde
1963 : « Marche sur Washington pour l’emploi et la liberté », Luther King prononce son discours « I have a dream »
1978 : Marche des paysans du Larzac (1er mouvement non-violent de masse en France)
1983 : « Marche des Beurs » de Marseille à Paris, pour l’égalité et contre le racisme
1989 : Chute du mur de Berlin
2004 : Révolution orange en Ukraine
2007 : Révolte des moines birmans pour protester contre la politique de la junte
2011 : Rassemblements non-violents en Tunisie et en Egypte lors des Printemps arabes
2015 : Sommet des 196 chaises à Montreuil (93) pendant la COP21

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles