L’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI)

Ritimo et l’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale

, par Avenir En Héritage

« L’ECSI est, en elle-même, un acte de solidarité internationale car elle aide à comprendre les liens qui existent entre les personnes, les organisations, les zones du monde, et à faire prendre conscience que ces liens peuvent être positifs, bénéfiques à chacun·e, par la solidarité.

De plus, l’ECSI est nécessaire aux autres activités de solidarité internationale car elle :

  • aide à déconstruire les préjugés, négatifs et positifs, des personnes qui agissent, réduit le risque de désillusion ou de mauvaises pratiques,
  • suscite l’engagement individuel et collectif,
  • donne des débouchés globaux et/ou politiques à des actions personnelles concrètes. » [1]

Un acteur majeur de l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale.

Si l’information est un élément fondamental du réseau ritimo, la sensibilisation et la formation en sont un second.

Les différents membres du réseau ritimo mènent des actions de sensibilisation, fédérant pour la plupart d’autres structures autour de projets d’animation. Ils sont des lieux de rencontres et de formations, d’animations, d’organisations de débats ou de projections, de témoignages, d’expositions, etc.

Le réseau ritimo propose chaque année des formations autour de thématiques clés pour la société, afin de questionner les approches pédagogiques du sujet et les outils les plus émancipateurs sur celui-ci…

Une commission « démarches éducatives de solidarité internationale de ritimo » permet aux associations membres du réseau d’échanger sur les enjeux actuels pour l’ECSI, de tester des outils, d’en créer de nouveaux et de publier 4 fois par an, dans la Lettre de l’ECSI, leurs réflexions sur un sujet donné.

L’approche pédagogique spécifique de l’ECSI par le réseau ritimo a donné lieu à deux chartes : en 2007, une charte pour ses interventions en éducation à la solidarité internationale et en 2009, une charte sur l’accompagnement des jeunes porteurs de projet de solidarité internationale.

Ritimo est membre fondateur d’Educasol, plateforme française d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale. C’est dans ce cadre que le réseau ritimo coordonne et co-anime, chaque année, avec la Fédération Artisans du monde et Starting-Block, deux formations spécifiquement dédiées à l’ECSI, à sa dimension politique et à sa pédagogie particulière : le week-end de formation en ECSI (WECSI) et la semaine de formation en ECSI (SECSI).

Liens entre ECSI et éducation formelle

Si la pédagogie de l’ECSI est déjà une réalité dans de nombreuses associations, un de ses défis actuels est encore de réussir à franchir les portes de l’Éducation nationale. L’ECSI offre aux enseignant·es l’opportunité d’aborder des sujets de société en lien avec les programmes, et de diversifier leurs modes de transmission des savoirs en s’appuyant sur la parole et le vécu des élèves et sur des outils pédagogiques variés : vidéos, jeux de rôles, documentaires, expositions, dessins, cartographies, débats, etc.

Portant sur diverses thématiques (voir les dossiers de l’ECSI de ritimo), l’ECSI s’inscrit dans une approche interdisciplinaire qui peut aisément s’intégrer dans les matières déjà enseignées ou bien dans des dispositifs existants valorisant l’engagement et la citoyenneté.

C’est pourquoi, depuis 2008, ritimo est agréé par l’Éducation Nationale au titre des « associations éducatives complémentaires de l’enseignement public ». Toutes ses formations sont ouvertes aux professionnel·les de l’éducation, qu’il s’agisse d’éducation populaire ou d’éducation formelle.