Mobilisation pour la journée mondiale de l’alimentation

Appel à l’action

, par Via Campesina

Construisons des nouvelles et plus solides alliances pour renforcer le mouvement pour la souveraineté alimentaire


Le 16 octobre, Journée internationale d’action pour la souveraineté alimentaire des peuples contre les multinationales, est une journée pour amplifier la demande de souveraineté alimentaire et dénoncer l’expansion destructrice et la violation des droits humains des sociétés transnationales de l’agrobusiness. Ce jour-là, alors que les promoteurs de l’agrobusiness responsables de l’échec du système alimentaire et d’autres acteurs de la gouvernance mondiale se concentrent sur la “sécurité alimentaire”, La Via Campesina, avec le mouvement plus large de la souveraineté alimentaire, propose une voie alternative pour répondre aux crises urgentes du réchauffement climatique, de la faim, de la malnutrition et de l’extrême pauvreté. Cette voie d’espoir a un nom : la souveraineté alimentaire !Les agro-industries ne cherchent que la maximisation du profit !

Il est inacceptable qu’au XXIe siècle, 2,3 milliards de personnes (30 % de la population mondiale) aient faim alors qu’il y a suffisamment de nourriture pour tou·tes, et que les inégalités et les violations des droits humains s’aggravent. La plupart des denrées alimentaires produites, au lieu de nourrir les peuples, sont utilisées comme agrocarburant et pour nourrir le bétail. Nous rejetons ce modèle néolibéral qui va à l’encontre de notre vision collective de solidarité, d’harmonie avec la nature, de justice, d’unité et de paix.

Les effets du système capitaliste sur l’environnement et le climat entraînent de graves dommages à notre planète, ce qui constitue une menace existentielle toujours plus grande pour l’humanité. Ainsi, la crise climatique, due aux émissions extrêmement élevées de gaz à effet de serre (GES) du système capitaliste, continue de s’aggraver chaque année, entraînant une augmentation de la fréquence des tempêtes violentes, des cyclones, des sécheresses, des vagues de chaleur extrêmes, des feux de forêt, des inondations, des pertes record de glaciers, etc. L’incertitude et la vulnérabilité accrues qui accompagnent le changement climatique font que cette crise requiert une attention urgeent élevées de gaz à effet de serre (GES) du système capitaliste, continue de s’aggraver chaque année, entraînant une augmentation de la fréquence des tempêtes violentes, des cyclones, des sécheresses, des vagues de chaleur extrêmes, des feux de forêt, des inondations, des pertes record de glaciers, etc. L’incertitude et la vulnérabilité accrues qui accompagnent le changement climatique font que cette crise requiert une attention urgente. L’agroécologie paysanne basée sur la souveraineté alimentaire, les droits des paysan·nes et des autres personnes travaillant dans les zones rurales et les systèmes alimentaires localisés sont la solution pour refroidir la terre, et mieux s’adapter au contexte difficile de la crise climatique.

Nous appelons tonte. L’agroécologie paysanne basée sur la souveraineté alimentaire, les droits des paysan·nes et des autres personnes travaillant dans les zones rurales et les systèmes alimentaires localisés sont la solution pour refroidir la terre, et mieux s’adapter au contexte difficile de la crise climatique.

Nous appelons tou·tes les défenseur·euses – membres, allié·es, nouvelles organisations, militant·es, universitaires et jeunes, mouvements sociaux ruraux et urbains, syndicats et acteur·trices de la société civile, artistes et activistes environnementaux – à se réunir pour faire avancer une fois de plus les discussions et réflexions sur la manière de renforcer le mouvement pour la souveraineté alimentaire dans le contexte mondial actuel où la faim, les inégalités et les déséquilibres de pouvoir continuent de pousser de nombreux pays à l’effondrement. Nous devons nous rappeler que la seule façon de faire entendre nos voix est de nous unir et de construire de nouvelles alliances à l’intérieur et au-delà de chaque frontière pour renforcer notre vision collective vers un changement systémique.

Nous devons garantir un monde sûr et meilleur, non seulement pour aujourd’hui mais aussi pour les générations futures. Rejoignez-nous et participez aux actions menées au cours du mois d’octobre :

  • Adoptez une ou plusieurs semences et commencez à faire pousser vos aliments pour renforcer la production locale. Expérimentez la joie de manger des aliments cultivés par vous-mêmes.
  • Demandez à vos autorités locales de soutenir la production alimentaire locale et achetez sur les marchés alimentaires locaux. Renforçons nos systèmes alimentaires locaux.
  • Faites pression sur votre gouvernement pour qu’il donne la priorité à la souveraineté alimentaire dans les politiques publiques et mette en œuvre la Déclaration des droits des paysan·nes et autres personnes travaillant dans les zones rurales (UNDROP).
  • Rendez visible la mobilisation collective pour une société meilleure basée sur la souveraineté alimentaire. Partagez vos actions de résistance individuelles ou collectives avec des photos ou des vidéos en utilisant les hashtags : #SouverainetéAlimentaireMaintenant #LVC30Ans #16Oct22 (complétez avec votre propre message).
  • Ce 20 octobre à 14h00 CEST, participez à notre Forum virtuel intitulé ” Construire un mouvement de souveraineté alimentaire plus fort “, qui se tiendra avec le mouvement mondial pour la souveraineté alimentaire. Veuillez noter que le lien Zoom pour le webinaire sera partagé ultérieurement sur nos réseaux sociaux.
  • Téléchargez notre KIT DE COMMUNICATION, appropriez-vous ces supports et ces consignes pour faire entendre une voix collective durant ce mois d’action.

Appel à la mobilisation sur le site de la Via Campesina