Le droit coutumier empêche l’accès des femmes à la terre

, par IPS

Regina Namukasa a été deux fois dépossédée - d’abord à la mort de son mari lorsque son clan l’a écartée lors du partage de ses biens immobiliers, et ensuite lorsqu’on l’a privée d’une partie des terres de son père. Mais elle résiste cette fois-ci.

A la mort du mari de Namukasa, il y a quinze ans, elle n’a pas disputé avec les parents de ce dernier l’obtention d’une partie de ses biens immobiliers ; elle est retournée dans la maison de sa propre famille dans le district de Luwero, au centre de l’Ouganda, avec ses trois enfants pour commencer une nouvelle vie.

Mais à la mort de son père, ses sœurs ont décidé que seul son jeune frère avait droit à une partie de la terre, et lui ont demandé de quitter. Lire

Nouveautés

Formations

Ressources documentaires

Campagnes

À lire sur les sites des membres

Agenda

Tout l'agenda