Suivez-nous

Accueil > Réseau Ritimo > Nos chartes > La politique éditoriale de Ritimo

La politique éditoriale de Ritimo

A ritimo, nous sommes convaincu·es que l’engagement dans la construction d’un monde plus juste et plus solidaire exige de comprendre pour agir, et nécessite d’accéder à des informations plurielles, critiques et issues de sources diversifiées.
Notre travail éditorial contribue à rendre ces informations accessibles aux publics. C’est un travail de collecte, de sélection, de traitement et de diffusion de l’information qui exige de faire des choix, que nous assumons, et dont les critères et la philosophie sont présentés ici.

Les enjeux d’une information libre

Nous considérons la liberté d’informer et le droit à communiquer comme des droits humains fondamentaux.

La marchandisation de l’information, des outils de sa production et de sa diffusion, est un obstacle majeur à la diffusion d’une information indépendante, critique, diversifiée et présentant une « autre vision possible » de nos sociétés, fondée sur des valeurs de solidarité, d’équité et de justice sociale. La logique des grands groupes de médias et des logiciels propriétaires va à l’encontre de l’idée de la libre circulation des savoirs et de la connaissance : elle nuit à la démocratie.

L’accès des citoyen·nes à la communication et à l’information est fondamental pour la démocratie. Cet accès est menacé de manières différentes dans le monde : concentration médiatique, censure ou menaces des États ou des puissances économiques qui veulent faire taire les critiques les concernant, libéralisme économique qui exige que la production des informations soit rentable, etc. Face aux différentes menaces qui pèsent sur la liberté d’informer et d’être informé·es, des journalistes, des lanceurs et lanceuses d’alerte, des acteurs et actrices du numérique construisent et diffusent de l’information, conçoivent des outils techniques protégeant les données personnelles des citoyen·nes et leurs libertés fondamentales.

Avec d’autres acteurs et actrices de l’information et éducateurs et éducatrices aux médias et au numérique, nous nous interrogeons sur le rôle joué par les médias et les technologies dans nos sociétés. Nous estimons nécessaire le renforcement de l’esprit critique des citoyen·nes sur ce sujet. Nous soutenons de nombreuses initiatives d’information libre et mutualisons nos réflexions et nos actions, comme en attestent, par exemple, notre adhésion à la Charte mondiale des médias libres ou notre participation à la Coordination permanente des médias libres.

Nos principes éditoriaux

La démarche de ritimo est d’abord informative, éducative et/ou documentaire, elle n’est pas partisane.

Lorsque nous publions un document que nous signons, nous endossons les positions qu’il contient.

Lorsque nous valorisons un document signé par d’autres, nous contribuons à le diffuser comme un élément de connaissance et de débat, sans nécessairement endosser les positions qu’il défend.
Nous nous efforçons de fournir des informations approfondies, pertinentes, plurielles et accessibles à tou·tes.

1. Les sources

Nous considérons comme dignes d’intérêt toutes les sources qui sont en adéquation avec nos publics et nos thématiques. Cependant, dans le but de promouvoir la diversité géographique et culturelle des points de vue, nous souhaitons privilégier les sources associatives, alternatives, indépendantes, plutôt que les sources qui, par leur puissance économique ou leur poids politique, disposent déjà de vecteurs médiatiques importants pour exposer leurs idées et défendre leurs intérêts.

Nous relayons la parole des mouvements sociaux, des organisations de base, des médias alternatifs ou communautaires, d’activistes, de militant·es ou acteurs et actrices de terrain de par le monde.

La publication de ces analyses et positions est un moyen pour nous de donner de la place aux voix que l’on entend rarement, aux échos au plus près du vécu, aux expériences alternatives qui fonctionnent, peuvent se reproduire, et bâtissent pas à pas cet autre monde possible et nécessaire. La traduction en français de textes originaux permet de renforcer l’impact de ces analyses et positions.

Bien qu’issue d’auteur·es parfois très engagé·es qui assument une subjectivité forte, cette information est fiable car elle répond à des critères précis :

  • les informations sont vérifiables et s’appuient sur des faits
  • les opinions et analyses sont signées et/ou sourcées
  • les intentions et objectifs pédagogiques des outils sont clairs et annoncés.

Bien qu’attaché·es au débat et à la pluralité des points de vue, nous considérons que nous n’avons pas à donner de l’écho à des sources d’information négationnistes, racistes, discriminantes, xénophobes, confusionnistes ou conspirationnistes, sauf pour en illustrer la critique ou les dénoncer. Elles sont incompatibles avec les valeurs fondamentales de notre organisation.

2. Les sujets

Le choix et le traitement des sujets sont déterminés par l’accessibilité de langage, la richesse des thématiques, des supports, des formats, l’humour des illustrations et le caractère décalé de certains contenus.

  • Nous valorisons tous les sujets qui se rapportent à l’accès aux droits fondamentaux et à la justice sociale et environnementale. Notre approche est aussi bien locale que globale.
  • La solidarité internationale et l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale sont également des sujets fondateurs de notre réseau que nous nous attachons à promouvoir, tout en décryptant la complexité et parfois l’ambiguïté de certaines intentions et pratiques solidaires. En interrogeant les acteurs et les actrices ainsi que les actions, nous incitons celles et ceux qui veulent s’engager à réfléchir à leurs motivations et à leurs représentations. Nous accordons ainsi une place particulière à la déconstruction des idées reçues – sur certaines régions du monde, sur certains groupes de personnes caractérisés (migrant·es, racisé·es, pauvres…), sur les pratiques solidaires…
  • Nous produisons et diffusons des réflexions sur le sujet de l’information, en tant qu’enjeu d’éducation, de justice et de démocratie.

3. L’actualité

Même s’ils lui font parfois écho, nos sujets sont choisis indépendamment de l’actualité brûlante.
Ainsi, nous prétendons résister aux engouements médiatiques et contribuer à une prise de distance avec l’immédiateté de l’actualité, pour favoriser l’analyse, maintenir une certaine diversité de sujets dans l’offre globale disponible, pour pouvoir ainsi former notre jugement et mieux exercer notre esprit critique.

L’information que nous produisons ou diffusons résulte d’un travail de veille, de recherche, de sélection et de hiérarchisation des contenus - qui garantit la pertinence et la qualité des contenus diffusés. Elle est complémentaire de celle des grands médias d’actualité. Elle a également pour objectif de constituer une mémoire des luttes et des alternatives pour permettre de mieux appréhender les évolutions sociales et politiques partout dans le monde.

4. Les publics

L’information que nous produisons ou diffusons répond au double objectif d’informer autrement et de susciter la mobilisation en faveur des solidarités et en particulier de la solidarité internationale.

Nous nous adressons donc à toutes les personnes intéressées par les questions liées à la justice sociale et environnementale, aux droits humains, à la démocratie et à la solidarité internationale, à celles qui veulent comprendre le monde, décrypter sa complexité et connaître des pistes d’actions individuelles et collectives pour le transformer.

Nos publics prioritaires sont les suivants :

  • les acteurs et actrices de la transmission, constitué·es d’associations, d’enseignant·es, d’éducateurs et d’éducatrices, d’animateurs et d’animatrices, de journalistes et de médias, de documentalistes et bibliothécaires, d’élu·es de collectivités, de représentant·es de syndicats
  • les personnes qui veulent s’informer et s’engager pour un monde plus juste et respectueux de l’environnement ou dans des actions de solidarité.

5. La diffusion de l’information

Nous considérons l’information comme un bien commun immatériel. Sa diffusion large est un enjeu de société crucial pour faire face aux inégalités, aux injustices et aux risques environnementaux. Nous choisissons de partager l’information librement et selon des méthodes participatives et utilisons les immenses possibilités de diffusion de savoirs et de partage de connaissances ouvertes par la révolution numérique.

Pour répondre à cet objectif de propagation et de partage :

  • nous recherchons la diffusion maximale des connaissances et des alternatives et pratiquons l’échange de publications avec d’autres médias et acteurs et actrices du milieu associatif
  • nous accompagnons l’élaboration collective de publications
  • nous publions selon les termes de la Licence Creative Commons
  • nous utilisons les outils numériques libres et nous incitons, aidons et formons les associations partenaires à les utiliser
  • nous respectons le travail des auteur·es en mettant en valeur nos sources et en veillant à ne jamais dénaturer leur œuvre.

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles