Suivez-nous

Accueil > S’informer > Dossiers > Féminismes ! Maillons forts du changement social > Inde : les femmes au cœur du changement

Féminismes ! Maillons forts du changement social

Sommaire du dossier

Inde : les femmes au cœur du changement social

, par HABACHI Jihane

Les femmes indiennes sont victimes de discriminations multiples (religion, caste, classe ou encore accès à la terre) qui perdurent. La transformation sociale, amorcée au moment de l’indépendance, est menée à différents niveaux. Parmi les acteurs de la route vers le changement, des mouvements non-violents – inspirés par Ghandi – se sont mis en place à travers le pays. Les femmes font bien plus que s’y impliquer, elles en sont le cœur. Ekta Mahila Manch (« Femmes unies ») fait partie de ces mobilisations. Branche féminine d’Ekta Parishad [1], organisation non-violente qui lutte pour une réforme sociale et agraire, ce mouvement a pour objectif de permettre aux femmes de prendre leur place dans la démocratie et la société.

« Nous représentons la moitié de l’humanité, nous devrions posséder la moitié de la terre ». Cette phrase, l’un des slogans du mouvement, symbolise l’esprit de la lutte d’Ekta Mahila Manch (EMM) car, contrairement aux idées reçues, les femmes sont extrêmement nombreuses dans le travail agricole. Depuis 15 ans, l’organisation féminine forme des milliers de femmes, notamment pour les aider à développer leur leadership et leur autonomie car le faible accès à la terre représente un élément symptomatique des inégalités existantes et un enjeu majeur, notamment en termes de pauvreté. En Inde, encore trop peu de femmes voient leur droit à la terre reconnu. Aussi, grâce à un énorme travail de terrain, EMM et Ekta Parishad ont obtenu que près de 95% des femmes membres du mouvement aient leur nom sur le patta (titre foncier), aux côtés de celui de leur époux. Plus qu’un énorme succès, c’est une véritable révolution. « Lorsqu’elles possèdent la terre, les femmes peuvent prendre part au processus de prise de décisions. Et ce, de la maison à la communauté immédiate », explique Jill Carr-Harris, l’une des activistes du mouvement, fondatrice d’EMM. 

L’accès à la terre incarne une lutte pour toutes les femmes, mais aussi pour toutes les populations marginalisées (populations tribales, dalits [2]...), dont les femmes font souvent doublement partie. « La frontière entre EMM et Ekta Parishad est très floue. Nous n’avons pas créé d’organisation autonome, car notre objectif est d’amener les hommes et les femmes au même point et de rester unis, de trouver le moyen d’avancer ensemble, tout en restant conscients des injustices supplémentaires auxquelles les femmes font face. C’est là l’essence même du concept gandhien et sa force, voir les choses de façon plus large et ne pas avoir à choisir entre droits des femmes et droits du reste de la population », continue Jill. Le but essentiel : l’acquisition de droits sociaux, politiques et, plus largement, démocratiques pour les femmes et l’ensemble de la société indienne. « En Inde, un mouvement mixte est un cadre plus durable pour le changement social  » explique Jill.

« Ekta Mahila Manch a changé Ekta Parishad de façon fondamentale, mais il reste un long chemin à parcourir, pour les femmes, et pour toutes les personnes vulnérables » continue Jill. Les objectifs d’EMM pour les mois et années à venir seront donc centrés autour d’un enjeu majeur au sein de la lutte pour la dignité : le leadership féminin. La force du mouvement n’en sera que renforcée. Ce parti pris se traduira par l’organisation de conférences autour de la non-violence et la paix. La préparation de la marche Jai Jagat (« Victoire au monde »), qui ira de New Delhi à Genève, en 2020, est aussi essentielle. Le but est de mobiliser plus d’un million de participants, y compris une grande part de femmes, et que certaines en soient notamment leaders. La campagne Jai Jagat est construite autour de l’idée que « notre monde peut être différent si nous ne sommes pas indifférents ». Les femmes indiennes ne le seront certainement pas, devant la tâche à accomplir.

Agenda

Tout l'agenda