Suivez-nous

Accueil > Éduquer > Les dossiers de l’ECSI > Droits humains et migrations : quel (...)

Droits humains et migrations : quel engagement pour l’ECSI ?

Du côté de l’ECSI N° 24 – septembre 2018

« Que celui qui n’a pas traversé la rive ne se moque pas de celui qui s’est noyé »
Proverbe africain

Six mois et une année 2018 déjà « plus mortelle que jamais en Méditerrannée ». [1]
Réfugié.e, migrant.e économique, volontaire international, demandeur.se d’asile, travailleur.se détaché.e, migrant.e climatique, expatrié.e... Il suffit d’ouvrir les yeux pour observer que les migrations sont au cœur de nos vies. Pour sentir que nous ne sommes pas tou.tes égaux.les en droits face aux frontières. Il suffit d’ouvrir les yeux pour percevoir que le débat sur la situation des migrant.e.s se retrouve au centre de nos sociétés, concrètement et dans les décisions politiques de nos dirigeant.e.s... Pour constater que la Méditerranée est devenue un cimetière...Pour réaliser la régression des droits des migrant.e.s que les premier.e.s concerné.e.s et les associations qui les accompagnent ne cessent de dénoncer...
Comment accompagner l’appréhension de la question des migrations par les plus jeunes et favoriser leur pouvoir d’agir ? Il ne leur suffira pas d’être observateur.trice ou téléspectateur.trice des violations des droits faites aux migrant.e.s, il faut aussi leur permettre d’interroger, questionner, jouer, débattre, se forger un point de vue, et saisir ainsi l’occasion de réinventer de nouvelles formes de solidarités.
Il est urgent que l’ECSI outille les acteur.ice.s de la communauté éducative pour qu’il.elle.s participent à combattre les idées préconçues sur les migrations et à les faire reconnaître pour ce qu’elles sont, appartenant de tout temps à notre humanité et véhiculant richesses et diversité.

Zoom sur quelques outils

8 ans et plus

Nous sommes avant tout des enfants !

"Nous sommes avant tout des enfants ! Stop aux idées reçues sur les enfants et les personnes migrantes" est un livret créé par Solidarité Laïque.
Il tente d’expliquer simplement ce que sont les migrations, et de souligner les droits des enfants migrants : éducation, logement, identité...
En complément, le diaporama réalisé par l’AFPICL- Bibliothèque Henri de Lubac (BU HDL) et le CEDIDELP bat en brèche les idées reçues les plus courantes sur les migrations.

11 ans et plus

Parcours de migrants

Plateau de jeu, imaginé par la Cimade, à la façon d’un jeu de l’oie. "Chaque joueur représente un personnage de migrant et endosse son parcours du départ de son pays jusqu’à son insertion en France ou son retour dans le pays d’origine. Ce jeu permet de sensibiliser un public jeune aux questions de migration et de s’interroger sur la représentation de l’autre.

15 ans et plus

Jeu des chaises - version "réfugiés"

"Le Jeu des Chaises est un classique des outils de sensibilisation à la solidarité internationale, il permet de visualiser de façon interactive & frappante la répartition de la population mondiale et les inégalités de richesse entre différentes régions du monde. Dans sa version ‘Réfugiés’, il permet de faire les liens entre les inégalités mondiales et les déplacements des personnes relevant du Haut-Commissariat aux Réfugiés et d’approfondir les contextes variés des migrations.

Une expérience d’ECSI

Un dispositif de sensibilisation sur les migrant.e.s

Public cible
Lycéen.ne.s

Finalité  
Donner la possibilité aux participant.e.s de questionner leurs perceptions des migrant.e.s et des migrations.

Objectifs visés  
• Comprendre d’où viennent les préjugés et identifier les mécanismes de discriminations
• Réfléchir à la réalité de la situation des migrant.e.s dans le monde
• Réfléchir à des moyens de remettre en question les représentations discriminantes pour promouvoir une véritable égalité en s’impliquant dans un projet au sein de l’établissement

Supports utilisés
• Jeu des réfugiés, Amnesty International
• Exposition « Halte aux préjugés sur les migrations », Ritimo

Organisation de l’expérience
Etape 1 : Un projet pédagogique.
L’association KuriOz a mis en place deux ateliers de deux heures à destination d’une classe de lycée dans le cadre d’un projet de classe qui avait déjà fait l’objet d’une introduction par différent.e.s enseignant.e.s. Le premier atelier visait à provoquer le questionnement des participant.e.s quant à leurs représentations des migrations à travers des outils ludiques et participatifs tels que le cultionary. Le second atelier se concentrait davantage sur l’expérience de la migration et les interrogeait sur leurs moyens d’action contre les discriminations à l’égard des migrant.e.s.
Etape 2 : une journée de mobilisation
Pendant une semaine, l’établissement a accueilli l’exposition « Halte aux préjugés sur les migrations ! » afin de sensibiliser l’ensemble des élèves à cette question. Pendant cette semaine, un temps de rencontre avec des bénévoles de la CIMADE a également été prévu. Enfin, les élèves qui avaient participé au projet pédagogique ont mis en place une activité de porteur de paroles sur un temps de pause méridienne.

Conclusion
Mettre en place un tel projet a le double avantage de provoquer le questionnement des stéréotypes et des comportements de chacun vis-à-vis des migrations et de leur faire prendre conscience à chacun.e de son pouvoir d’agir.

Contacts
Association KuriOz - www.kurioz.org - contact@kurioz.org -
05 49 41 49 11

Événements à venir :

* Du 2 au 4 novembre 2018, le Forum social mondial sur les migrations
Dans quelques semaines, Mexico accueillira le 8ème Forum Social Mondial sur les Migrations. Ce Forum est attaché à une vision de la migration fondée sur le respect, l’égalité, la reconnaissance et l’appréciation des différences, rejetant une vision fondée sur la détection, la déportation, la détention, le déplacement et le déni. Il met en avant un processus horizontal, autogéré et décentralisé. Il s’articule avec un ensemble de mobilisations, dont la Caravane des migrants qui a traversé de la Tunisie vers l’Italie et la France, en lien avec la Caravane centroaméricaine des Mères de Mésoamérique.
Mieux comprendre les enjeux du prochain Forum Social Mondial des Migrations à Mexico : https://www.mdh-limoges.org/spip.php?article2696

* Les 4 et 5 avril 2019, formation Ritimo "animer en ECSI autour des migrations"
Cette formation a pour objectif de questionner les enjeux et éléments fondamentaux autour des migrations actuelles, et de donner aux animateur.rice.s, éducateur.rice.s, enseignant.e.s... les outils nécessaires afin de faciliter la déconstruction des préjugés et la réduction des discriminations. Elle alternera entre expérimentations d’outils pédagogiques, mises en situation et apports théoriques. Elle abordera les liens entre migrations et inégalités mondiales, genre et frontières, ainsi que les questions d’héritage colonial et de migrations climatiques. Elle replacera la question des migrations et les luttes de migrant.e.s dans le contexte des mobilisations contemporaines afin de créer du pouvoir d’agir.

Site du mois :

Les Etats généraux des migrations
Ils sont constitués de centaines de collectifs et associations locales ou nationales, issues de l’immigration ou pas, présentes partout en France aux côtés des personnes étrangères, et qui agissent dans des domaines aussi variés que l’urgence humanitaire, l’accès aux droits fondamentaux, l’enseignement du français, l’échange interculturel...
Ensemble, ces groupements de citoyen.ne.s se mobilisent pour un changement radical de politique migratoire.
Chaque mois, des événements en solidarité avec les personnes migrantes sont proposés sur le site des états généraux des migrations.

Pour aller plus loin

Contre une loi liberticide, une autre politique migratoire est possible - Le Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigré.e.s) milite pour l’égal accès aux droits et à la citoyenneté et pour la liberté de circulation. Il dénonce dans cet article le caractère régressif de la loi "asile/immigration" votée au milieu de l’été 2018, qui ne pourra que précariser encore plus les personnes migrantes.

 Libre - La Roya, vallée du sud de la France, frontalière avec l’Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour où il croise le chemin de migrants, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir, de leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d’asile. Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi... Un film sur le délit de solidarité, sortie en salle le 26 septembre 2018.

Crise migratoire ou crise des politiques migratoires - Parcours numérique qui permet d’explorer les politiques migratoires européennes et de confronter les objectifs que leur ont assigné les gouvernements avec la réalité des résultats sur le terrain.

Un paese di Calabria - Comme beaucoup de villages en Calabre, Riace s’est désertifié avec l’exode rural. Sous l’impulsion du maire, avec la participation des habitants et l’accueil des réfugiés et des migrants, la ville revit. Ces personnages incarnent, avec leur histoire, l’espoir d’un futur meilleur pour des sociétés solidaires et accueillantes.

« Au Tribunal permanent des peuples, la France et l’UE condamnées pour leurs politiques migratoires indignes » - La France et l’Union européenne ont été condamnées pour « complicité de crime contre l’humanité » à l’issue d’une réunion du Tribunal permanent des peuples, une instance symbolique créée à la fin des années soixante-dix pour juger les crimes et abus commis par les gouvernements. Tenue à Paris les 4 et 5 janvier 2018 autour de nombreux représentants d’ONG et de mouvements sociaux, la session était consacrée aux droits des exilés. Récit.

Migration vénézuélienne et vague de xénophobie en Amérique du Sud - Depuis plusieurs mois, une inquiétante vague de xénophobie s’étend sur le continent latino-américain, du Chili au Panama en passant par le Pérou, le Brésil et la Colombie, face à l’intensification du flux de migrant.e.s qui fuient le Vénézuela, un pays en train de s’engouffrer dans une spirale infernale de violence politique, d’effondrement économique et de désastre alimentaire-humanitaire.

Guide de survie pour répondre aux préjugés sur les migrations
À travers le démontage de dix idées reçues sur les migrations, ce livret montre qu’il est possible de résister aux manipulations électoralistes et idéologiques qui voudraient faire des migrants et réfugiés la source de tous nos problèmes.

Migrants/réfugiés : de qui/de quoi parle-t-on ?
L’invention idéologique d’une différence. Figure sociale à géométrie variable du discours politique dominant, le migrant et/ou le réfugié a été selon les exigences politiques du moment « facteur d’équilibre économique », « menace à l’ordre public », ou « symbole de l’exploitation capitaliste ».

Télécharger la lettre au format PDF

Lettre n° 24 - septembre 2018 - droits humains et migrations, quel engagement pour l’ECSI ?

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles