Décryptage sur les migrations

À l’occasion du débat annuel au Parlement sur l’asile et l’immigration, le 30 septembre 2019 à l’Assemblée nationale et le 2 octobre au sénat, La Cimade décrypte 15 préjugés sur les migrations. Ces déclarations sont énoncées dans les discours des politiques et sont également relayées par certains médias.15 fiches avec des chiffres et des argumentaires pour décrypter, comprendre et proposer des alternatives pour une autre politique migratoire.

« Les étrangers viennent se faire soigner gratuitement en France, cela nous coûte trop cher. »

« Il faut limiter les arrivées et choisir les migrants que nous sommes prêts à accueillir. »

« Il faut accorder plus strictement le droit d’asile pour limiter le nombre de réfugiés. »

« Si on ne pouvait plus enfermer les enfants, il suffirait d’avoir une famille en France pour être inexpulsable. »

« Les mineurs isolés étrangers mentent sur leur âge et sont généralement des jeunes adultes. »

« Il faut mettre fin à la liberté de circulation au sein de l’espace Schengen. »

« Pour une politique migratoire plus efficace et plus juste, il faut d’abord fixer des objectifs chiffrés d’expulsions. »

« Il y a un afflux massif de réfugiés en France et en Europe. »

« Il faut fermer les frontières et renforcer les contrôles car tout le monde peut passer. »

« Il faut sanctionner plus lourdement les personnes étrangères et toutes les expulser. »

« Il faut durcir le regroupement familial, ils sont trop nombreux à en bénéficier. »

« Pour les personnes étrangères, c’est très facile de toucher les allocations. »

« On peut accueillir les réfugiés politiques, mais pas les migrants économiques. »

« Avant d’obtenir un titre de séjour, les personnes étrangères doivent prouver leur intégration. »

« Il faut supprimer le droit du sol, c’est trop facile d’être français. »

Lire le décryptage sur le site de La Cimade