Suivez-nous

Accueil > S’informer > Articles et traductions > Déclaration des organisations sociales

Déclaration des organisations sociales sur la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement

, par Alliance internationale des habitants

Le 21 octobre 2014, 137 réseaux et organisations de la société civile (mouvements sociaux, centre de recherche, ONG entre autres) ont signé la Déclaration des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable, plus connue sous le nom "Habitat III".

Pour les organisations de la société civile en provenance de 31 pays du monde, cette conférence représente l’opportunité d’élaborer un Nouveau programme de l’habitat – pas seulement un Nouveau programme urbain - qui, considérant l’urbain et le rural en tant que territoire continu, soit centré sur le plein exercice et la jouissance du droit au logement et à l’habitat convenables et qui, en plus d’établir et de respecter les normes et obligations internationales, reconnaisse et garantisse le droit à la ville, le droit à la terre et au territoire pour toutes et tous, en incluant le transport de qualité pour une mobilité urbaine sûre et inclusive et l’énergie en harmonie avec la nature et la mémoire urbaine collective, entre autres.

Pour ces organisations, il est indispensable que le Nouveau programme de l’habitat inclue la participation des mouvements sociaux et des organisations de la société civile et réponde aussi à la diversité de ses intérêts et de ses pratiques.

Consultez l’intégralité de la déclaration en ligne

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

  • Massacre de Bisesero : la justice française doit se ressaisir

    L’enquête sur l’implication de l’armée française face à la tuerie de Bisesero, lors du génocide des Tutsi au Rwanda, se dirige vers un non-lieu. Une quarantaine de personnalités du monde judiciaire et intellectuel demande à la justice de prendre ses responsabilités et entendre les « témoignages accablants ».

  • Pour une réappropriation démocratique des médias

    Plusieurs associations, organisations de journalistes, médias, syndicats et organisations politiques, dont ritimo, lancent une déclaration commune pour se « mobiliser pour une réappropriation démocratique des médias ».

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles