Criminalisation des identités

, par HRW

Atteintes aux droits humains au Cameroun fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre

Le rapport de 70 pages, intitulé « Criminalisation des identités : Atteintes aux droits humains au Cameroun fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre », renseigne en détail sur la manière dont le gouvernement camerounais recourt à l’article 347 bis du Code pénal pour refuser les droits fondamentaux aux personnes perçues comme étant gays, lesbiennes, bisexuelles ou transgenres (LGBT). Le rapport fait état d’arrestations, de passages à tabac par la police, d’exactions commises dans les prisons, ainsi que d’un climat homophobe qui encourage la mise au ban et la maltraitance au sein de la communauté. On ne punit pas une pratique spécifique interdite par la loi, mais une identité homosexuelle, déplorent les groupes. Lire

Lire le rapport

Nouveautés

Formations

Ressources documentaires

Campagnes

À lire sur les sites des membres

Agenda

Tout l'agenda