Suivez-nous

Accueil > S’informer > Articles et traductions > Conférence mondiale contre le racisme,

Conférence mondiale contre le racisme, Durban II, Genève 20-24 avril 2009

, par Alliance Sud

Du 20 au 24 avril 2009 se tiendra à Genève la conférence d’examen de suivi de Durban, dite aussi Durban II. Cette conférence devra décider de la mise en œuvre de la Déclaration de plate-forme, adoptée par la Conférence de Durban, en Afrique du Sud en 2001.

C’est pour débattre des progrès et des reculs dans la lutte contre le racisme que l’Assemblée générale de l’ONU a décidé, en 2006, de la tenue en 2009 d’une Conférence de suivi à la Conférence mondiale contre le racisme de Durban (2001). C’est aussi pour y élaborer des recommandations sur la façon dont les Etats doivent procéder à la mise en œuvre des objectifs fixés dans le document final de la conférence de Durban.

La conférence de 2001 avait donné lieu à de graves débordements, notamment antisémites. Si la Conférence officielle parvenait à adopter un texte final modéré, ce n’était pas le cas du forum des ONG, parallèle à la conférence. Il y était question d’"Etat raciste" et d’"apartheid". Outre le conflit israélo-palestinien, la question de l’esclavage faisait également débat avec la demande d’excuses et de réparations adressée aux anciens Etats colonisateurs. Plusieurs grandes organisations des droits humains se sont distancées de la déclaration finale des ONG, notamment Amnesty International, Human Rights Watch et la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH).

Autre sujet de polémique, le concept de "diffamation des religions" que l’Organisation de la conférence islamique (OCI) remet systématiquement sur le tapis depuis 1999. Les tragiques événements du 11 septembre 2001, postérieurs de quelques jours seulement à la Conférence de Durban, alimenteront cette thèse, notamment par le biais de la notion de "choc des civilisations" cher à Samuel Huntington.

Huit ans plus tard, les experts ont travaillé d’arrache-pied pour rédiger une déclaration finale qui puisse convenir au plus grand nombre de pays participants. En d’autres termes, tous les sujets dérangeants ont été évacués. Va-t-on passer de la fureur (Durban 2001) au silence (Durban 2009) ? Le Canada, Israël, les Etats-Unis, l’Italie et l’Australie ont déjà annoncé qu’elles boycotteraient la nouvelle conférence.

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles