Agrocarburants, les choix aventureux de l’agrobusiness

Bibliographie sur les agrocarburants

, par CITIM

L’agroénergie : solution pour le climat ou sortie de crise pour le capital
HOUTART, François - BRUXELLES : COULEUR LIVRES, 2009/04, 217 P.
Les agrocarburants se sont développés à travers le monde dans le contexte d’une double crise, énergétique et climatique. Toutefois, il semblerait que la véritable crise qui sous-tend leur développement à grande échelle soit celle du capital. Au cœur des agrocarburants, on trouve en effet des enjeux économiques énormes visant la perpétuation du modèle capitaliste, qui provoquent des catastrophes écologiques et sociales. Le fond du problème est donc bien celui-ci : changer de modèle de développement.

Quand le Brésil joue le "pétrole vert" contre la réforme agraire
REVELLI, Philippe - LE MONDE DIPLOMATIQUE, n°661, 2009/04, P. 12-13
Le gouvernement de Lula a décidé de lancer le pays dans la production intensive d’agrocarburants. En même temps, se développe une violente campagne de l’administration et des grands propriétaires terriens contre le Mouvement des Sans-Terre (MST) qui conteste ce modèle de développement. De nombreux mouvements dénoncent les conséquences environnementales et socio-économiques de ce type de développement.

Agrocarburants : Fin de partie ?
CANFIN, Pascal - ALTERNATIVES ECONOMIQUES, n°278, 2009/03, P. 61
Un rapport du ministère de l’Ecologie montre que les objectifs de la loi d’orientation agricole, votée en 2006, qui fixe les quantités d’agrocarburant à incorporer dans l’ensemble des carburants utilisés en France dans les années à venir, de même que ceux adoptés, en 2008, par l’Europe, ne sont pas réalistes. Les surfaces agricoles à occuper seraient démesurées et les agrocarburants viendraient concurrencer les cultures alimentaires. Leur contribution comme carburant d’appoint reste très limitée et leur efficacité pour lutter contre le changement climatique est médiocre.

Crise du capitalisme : les causes de la crise alimentaire
TOUSSAINT, Eric - INPRECOR, n°543-544, 2008/11, P. 19-26
A contre-pied des explications en vogue, l’auteur identifie les causes et les responsables de la crise alimentaire de 2008 : les décisions des grands groupes des États-Unis et de l’Europe occidentale notamment les investissements institutionnels responsables de la spéculation sur les aliments et le développement de la production des agro-combustibles.

Principe de réalité
OXFAM FRANCE - AGIR ICI - INFO ACTIONS, n°98, 2008/09, 4 P.
Bref compte-rendu du Sommet du G8 précisant le rôle des ONG qui ont fait échouer la tentative de ne pas chiffrer l’aide publique au développement. Les pays du G8 ont promis de porter à 50 milliards de dollars l’aide publique au développement. Les engagements restent à traduire en action concrètes. OXFAM France lutte contre les mauvais choix (agrocarburants) et pour le contrôle de la vente d’armes.A l’appui, un petit dossier central sur les agrocarburants soutenus à hauteur des sommes nécessaires, et introuvables, pour que les pauvres des 53 pays en développement puissent faire face à la hausse des prix agricoles.Un témoignage du béninois Nestor Mahinou, partenaire de la campagne, dénoncent que "la production des agrocarburants va inciter les agriculteurs à affecter moins de terres à la production d’aliments pour favoriser la culture de rente".Les effets se font déjà sentir au Bénin.

Agrocombustibles et prix des aliments
NOTICIAS ALIADAS - DIAL, n°3013, 2008/09/01, P. 1-2
Un rapport de la banque mondiale révèle que 75 pour cent de l’augmentation des prix des aliments est due à la promotion des agrocombustibles. Entre 2002 et 2008, les prix des aliments ont augmenté de 140 pour cent. Le président brésilien défend les Brésiliens qui produisent de l’éthanol à partir de la canne à sucre. Pour lui, la crise vient d’un mouvement spéculatif mondial car les fonds d’investissement états-uniens ont délaissé le secteur immobilier pour se reporter sur les stocks de grains.

Le "Pourghère" ou Jatropha, agrocarburant d’avenir ?
GERES - GRAIN DE SEL, n°43, 2008/07, P. 7-8
A l’heure où nombre d’acteurs dénoncent un engouement aveugle pour les agrocarburants, loin des plantations industrielles, le Geres expérimente la culture du Pourghère, dont un usage adapté pourrait répondre aux besoins des paysans africains sans menacer leur sécurité alimentaire (résumé de l’auteur).

Les agrocarburants : opportunités et menaces pour les populations du Sud
CAILLEUX, Maryline (sous la dir. de) ; LAGANDRE, Damien (sous la dir. de) ; LHOMME, Anne (sous la dir. de) - TRAVERSES, n°31, 2008/06/25, 42 P.
Les agrocarburants ont connu un engouement dans les politiques publiques sur tous les continents. Parallèlement, des voix se sont élevées pour dénoncer leurs effets pervers, que ce soit en termes d’efficacité environnementale ou de compétition avec les productions alimentaires, de conditions de travail difficiles... La journée d’étude organisée par le Groupe Initiatives a cherché à répondre aux questions suivantes : les agrocarburants représentent-ils une opportunité de création d’emplois et de revenus ? une amélioration de l’accès à l’énergie ? une menace pour les écosystèmes et la sécurité alimentaire ?

Quand il faut choisir entre manger et conduire
SCHNEEBERGER, Jane-Lise - UN SEUL MONDE, n°2, 2008/06, P. 26-28
Le marché des agrocarburants est en plein essor. De plus en plus de terres arables sont utilisées pour cultiver des plantes destinées à être transformées en carburant. Les acteurs du développement sont préoccupés par les impacts négatifs de cette production qui risque de priver les pauvres de nourriture et de nuire à l’environnement. Il faut développer la recherche pour intensifier l’énergie solaire et autres énergies renouvelables.

Energie agricole, séparer le bon grain de l’ivraie
LA REVUE DURABLE, n°29, 2008/05, P. 14-55
Dix filières d’agrocarburants sont évaluées selon les critères suivants : leurs émissions de gaz à effet de serre, la pression qu’ils exercent sur les ressources alimentaire, leurs impacts sur la biodiversité, l’eau et les sols et leurs conséquences pour l’économie locale et les Droits de l’Homme. Les agrocarburants peuvent être utilisés de façon judicieuse et écologique. Par exemple, le biogaz permet l’autosuffisance de villages en chaleur et en électricité en Allemagne. Au Mali, le jatropha cultivé sur place est utilisé pour fournir de l’électricité à un village. Ces projets montrent que l’énergie agricole constitue un horizon de développement rural écologique mais ne peuvent s’appliquer que si l’exploitation de ces énergies ne fait pas obstacle à la sécurité alimentaire dans le monde.

L’état de l’économie 2008 : Environnement
ALTERNATIVES ECONOMIQUES, n°76, 2008/03, P. 85-96
Les émissions de gaz à effet de serre continuent à croître en absence d’accord international. Les agrocarburants sont une piètre réponse à cette situation compte tenu la dépense élevée en énergie qu’ils requièrent et surtout le risque d’affamer l’humanité. Modifier nos modes de vie est une nécessité. Mais économiser l’énergie et investir dans des énergies renouvelables impliquent des coûts importants ayant une incidence sociale qui affectera les populations les plus démunies dans les pays riches et les pays les plus pauvres. De plus, ces derniers seront les plus touchés par les désordres climatiques. L’urgence d’une gouvernance mondiale s’impose pour répartir les efforts et ainsi limiter les inégalités.

Agrocarburants, le marché de dupes
ESTIVAL, Laurence - ALTERNATIVES INTERNATIONALES, n°38, 2008/03, P. 42-43
La lutte contre les énergies polluantes et le souci de réduire la dépendance énergétique ont mené l’Union européenne à favoriser la production d’agrocarburants. Un choix controversé puisqu’on sait que l’essor des agrocarburants entrera en concurrence avec la production alimentaire.

La faim, la bagnole, le blé et nous : Une dénonciation des biocarburants
NICOLINO, Fabrice - PARIS : FAYARD, 2007, 175 P.
L’auteur dénonce violemment les biocarburants et leurs défenseurs. En France, cette "trouvaille" répond surtout au lobby de l’agriculture industrielle (blé, colza, tournesol) qui trouve là un moyen de produire toujours plus (avec les moyens chimiques que l’on sait) et menace les réserves de biodiversité que constituent les jachères. Ailleurs, dans le monde, ils signifient une déforestation outrancière. De plus, les "demandeurs", que sont les pays du Nord, sont ainsi en train de faire exploser les prix de certains des produits de base (palmier à huile, canne à sucre, soja, maïs), augmentant le risque, pour les pays du Sud, de manger de moins en moins à leur faim. "La bagnole sent la faim du monde". Son dernier argument est de dire que leur emploi, qui favorise le dérèglement climatique, est décidément une fausse bonne nouvelle pour la planète.

Agrocarburants versus réforme agraire au Brésil
MERLINO, Milena - ANTIPODES, n°179, 2007/12, P. 16-19
Au Brésil, le Mouvement des paysans Sans Terre se retrouve confronté à une problématique nouvelle : l’engouement du gouvernement et des multinationales pour les "biocarburants" ou les "agrocarburants", cultivés en masse et en monoculture. La place grandissante de ces exploitations remet en cause les avancées de la réforme agraire et peut avoir des conséquences dramatiques sur l’environnement, les problèmes sociaux et la souveraineté alimentaire.

Manger ou conduire, il faut choisir !
BERNARD, Michel - SILENCE, n°350, 2007/10, P. 31
Alors que l’on assiste au pic de production du pétrole et à l’impossibilité d’en extraire plus, nos sociétés sont de plus en plus consommatrices d’énergies alternatives. Or ni le nucléaire, ni les énergies renouvelables ne peuvent, pour le moment, remplacer les carburants de nos véhicules de transports d’où le recours à ce que l’on appellent abusivement les "biocarburants".

Les nécrocombustibles
BETTO, Frei - DIAL, n°2960, 2007/10/01, P. 1-3
Il y a 800 millions d’automobiles dans le monde et aussi 800 millions de personnes qui survivent en état de dénutrition. Aux Etats Unis, en Europe, en Asie, les prix des aliments pourraient augmenter de 20 à 50 pour cent. Aux USA le prix du maïs a doublé en une année parce qu’il est la base de la nourriture des porcs, des bovins et des poulets. En Amérique Latine la production de cultures pour l’éthanol est prédatrice de vies humaines. Le Brésil devrait plutôt se tourner vers les énergies alternatives : solaire, éolien et nourrir la population au lieu d’enrichir les producteurs d’éthanol.

Récit d’un voyage chez les paysans colombiens : Coût humain des agro-carburants : spoliations, massacres et résistances
HOUTART, François - INFORMATIONS ET COMMENTAIRES, n°141, 2007/10, P. 54-61
L’auteur est parti en août 2007 à la rencontre des paysans colombiens dépouillés de leurs terres pour l’investissement de capitaux privés dans les plantations de palme africaine destinées surtout aux agro-carburants. Quand la loi du profit prime sur la vie humaine... de la frontière vénézuelienne au nord du Choco, près de la frontière avec le Panama, puis à Bogota, récit de ce voyage de deux jours dense en rencontres.

Les cinq mythes de la transition vers les agrocarburants
HOLTZ-GOMENEZ, Eric - LE MONDE DIPLOMATIQUE, n°639, 2007/06, P. 26-27
L’auteur apporte des éléments au débat sur la recherche d’énergies nouvelles en raison du réchauffement de la planète et de l’épuisement prochain des sources d’énergie classiques. Il détaille cinq propositions sur les avantages et les inconvénients des agro-carburants : Les agrocarburants sont propres et protègent l’environnement ; les agrocarburants n’entraînent pas de déforestation ; les agrocarburants permettront le développement rural ; les agrocarburants ne causeront pas la faim ; les agrocarburants de deuxième génération sont à portée de main.

Biocarburants : l’arnaque
COURRIER INTERNATIONAL, n°864, 2007/05/24, P. 10-15
Les biocarburants produits à partir de céréales sont une aubaine pour les producteurs mais engendrent de réels problèmes tant sur le plan écologique que sur le plan humain. Seul l’éthanol cellulosique semble présenter un véritable avantage par rapport à l’essence classique.

Nouveautés

Formations

Ressources documentaires

Campagnes

À lire sur les sites des membres

Agenda

Tout l'agenda