Suivez-nous

Accueil > S’informer > Dossiers > Environnement : protéger notre planète > Bibliographie sur le climat

Environnement : protéger notre planète

Bibliographie sur le climat

, par CDTM 34

Le climat change naturellement au cours des millénaires. Mais l’homme a introduit une nouvelle cause de variation, en changeant la composition de l’atmosphère en quelques décennies. Les scientifiques observent ce changement depuis une trentaine d’années. Le grand public n’a compris que depuis une dizaine d’années qu’un phénomène nouveau menace la planète. Et ce réchauffement nous oblige à nous interroger sur notre rapport à l’énergie, sur nos modes de vie.

Si nous ne changeons pas de nous-mêmes nos comportements, il est certain que des catastrophes nous y obligeront. La crise climatique est l’élément majeur d’une crise beaucoup plus générale, une crise de civilisation.

Une étape majeure a été l’adoption au Sommet de la Terre, à Rio de Janeiro, en 1992, d’une convention par laquelle les signataires affirmaient leur volonté de "stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique". En 2005, cette déclaration de principe a commencé à se concrétiser avec la mise en œuvre du protocole de Kyoto.

Atlas du réchauffement climatique
DENHEZ, Frédéric - PARIS : AUTREMENT, 2007, 80 P.
Appuyé sur les prévisions du rapport du GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) de février 2007, l’atlas explique les mécanismes du climat et les signes du réchauffement. Le réchauffement est aujourd’hui une certitude : la température moyenne sera, en 2100, de 1.5 à 5.8°C plus chaude qu’aujourd’hui. Une grande part de cette hausse est d’origine humaine. Il importe de réagir avant s’il ne soit trop tard.

Changement climatique
FUTURIBLES, n°341, 2008, P. 3-43
Le changement climatique se traduit par des élévations du niveau de la mer ou l’assèchement de sols, par des effets à long terme dus aux grands courants océaniques et par des catastrophes soudaines comme le tsunami. Ces évènements où l’eau a un rôle central, ont la capacité d’engendrer des catastrophes humaines d’une ampleur inégalée. Des populations vont être amenées à migrer. La communauté internationale pourra-t-elle gérer ces situations ? Le changement climatique peut devenir un accélérateur de crises et de conflits dans un monde qui est déjà bien malade. La question de l’impact géopolitique du changement climatique figure en bonne place dans les préoccupations de gouvernements dans le monde.

Le méthane d’origine agricole, cible à privilégier dans la lutte contre le changement climatique
DESSUS, Benjamin - LA REVUE DURABLE, n°29, 2008, P. 37-39
Le méthane, puissant gaz à effet de serre, réchauffe beaucoup plus l’atmosphère que ce qui est généralement admis. Il provient principalement de l’agriculture (élevage et agriculture). L’auteur dresse un bilan mondial sur ce qui est valorisable et récupérable au niveau de l’environnement et économiquement.

Les enjeux de l’industrie automobile face au réchauffement climatique
JAUMAIN, François - PROBLEMES ECONOMIQUES, n°2947, 2008, P. 38-42
Le niveau des émissions de gaz à effet de serre provenant des activités de transport suit une courbe ascendante en Europe malgré les engagements pris. Le scénario probable à court et moyen terme est la poursuite de l’utilisation du moteur à combustion interne : pour les experts, les améliorations technologiques cruciales apportées aux moteurs actuels ne sont pas seulement des solutions à court terme ; d’autres progrès dans la conception des véhicules restent à faire. Des réglementations incitatives pourraient orienter les consommateurs vers l’achat de "véhicules vertueux".

Changements climatiques vers l’après-2012
LIAISON ENERGIE FRANCOPHONIE, n°75, 2007, 99 P.
Les pays sont inégalement équipés pour répondre aux conséquences du changement climatique, l’Afrique étant assurément le continent le plus fragile. La question du changement climatique doit être reliée aux autres dégradations de l’environnement (appauvrissement de la biodiversité, progression des déserts, ...) dans le souci de coordonner les différentes conventions sur ces sujets. Les nouvelles énergies ne seront pas suffisantes pour prendre le virage surtout pour les pays en développement. Des mesures urgentes sont à prendre : par exemple la modification des modes de consommation et de production, mais aussi l’instauration d’une solidarité Nord/Sud active.

Des mots qui brûlent : communiquer sur le changement climatique
LA REVUE DURABLE, n°23, 2007/02, P. 26-27
La Grande Bretagne, très sensibilisée au changement climatique, informe beaucoup ses citoyens. Des spécialistes du comportement pensent qu’il faut utiliser dans ce domaine les mêmes moyens que la publicité pour parvenir à un résultat positif.

Changement climatique, un défi mondial
PROBLEMES ECONOMIQUES, n°2930, 2007, P. 1-33
Les productions agricoles et les forêts subissent les effets positifs ou négatifs du changement climatique sur la croissance des végétaux. Elles sont impliquées dans la teneur en gaz à effet de serre de différentes façons : production de gaz liée aux activités agricoles et forestières, stockage de CO2, production d’agrocarburant et de biomasse... Les évaluations de ces différentes contributions sont encore très incertaines. Les économistes s’inquiètent des conséquences d’un changement climatique qui pourrait avoir un impact comparable à celui des guerres mondiales et qui risquerait d’accabler davantage des populations déjà déshéritées.

L’économie du changement climatique : Le rapport Stern un an après
GODARD, Olivier - FUTURIBLES, n°334, 2007, P. 25-42
Le rapport Stern contient un message alarmiste : le développement actuel de l’humanité va engendrer des perturbations majeures et de grande ampleur dans ce siècle et le suivant. Ce n’est pas inéluctable dès lors qu’est entreprise une action forte, rapide et bien coordonnée à l’échelle internationale. La catastrophe annoncée n’est pas une fatalité. Les coûts des dommages redoutés selon différents scénarios en 2020 sont calculés. Les coûts pour mener cette action restent modérés. Cette analyse économique montre cependant qu’il est bien tard pour agir. De toute façon, la situation est telle que même, des politiques fortes ne peuvent nous prémunir contre tout dommage.

Faut-il brûler le protocole de Kyoto ?
BERNIER, Aurélien - LE MONDE DIPLOMATIQUE, n°645, 2007, P. 20-21
La thèse du dérèglement climatique fait désormais consensus chez les scientifiques. Malgré cette prise de conscience, l’idéologie libérale obéit à une logique de rentabilité lors des investissements liés à l’effet de serre. Si le protocole de Kyoto a constitué une avancée en 1997, il n’est entré en vigueur qu’en 2005, à cause de sa non ratification par les Etats-Unis, le premier pollueur mondial. Avec l’émergence de nouvelles puissances économiques, la boulimie énergétique s’accroît.

Climat : Eviter le naufrage !
ALTERMONDES, n°10, 2007, P. 15-30
Le changement climatique est un phénomène aujourd’hui bien connu. Les causes en sont identifiées et les responsabilités attribuées. La communauté internationale doit en priorité s’engager dans une réduction drastique de ses émissions de gaz à effet de serre en consommant moins d’énergie, en l’utilisant mieux et en privilégiant les énergies renouvelables. Mais elle doit aussi soutenir des programmes d’adaptation dans les pays du Sud, qui vont subir le plus directement les conséquences du dérèglement climatique.

La lutte contre le changement climatique : un impératif de solidarité humaine dans un monde divisé
RAPPORT MONDIAL SUR LE DEVELOPPEMENT HUMAIN 2007/2008.
WATKINS, Kevin - NEW YORK : PNUD, 2007, 32 P.
Le changement climatique est le principal défi du XXIème siècle. Si le monde n’arrive pas à relever ce défi, cela pourrait anéantir tous les efforts de lutte contre la pauvreté. Dans un monde divisé, mais écologiquement interdépendant, cet élément nous oblige à réfléchir à la manière de mieux gérer la seule chose que nous ayons en commun : la Terre. Il nous oblige à repenser la justice sociale et les droits de l’homme à travers les pays et les générations. Il oblige les responsables politiques et les citoyens des pays riches à reconnaître leur responsabilité historique vis-à-vis du problème et à réduire radicalement les émissions de gaz à effet de serre. Il oblige surtout la communauté humaine à prendre rapidement des mesures collectives efficaces .

Changements climatiques : impasses et perspectives : points de vue du Sud
ALTERNATIVES SUD, n°2, 2006, 106 P.
Depuis la révolution industrielle et l’invention de la machine à vapeur, l’utilisation massive de combustibles fossiles a augmenté la concentration atmosphérique en dioxyde de carbone. Ces quantités accumulées au fil des années sont à l’origine du réchauffement du climat. Une évaluation des impacts des changements climatiques a été faite : sur les écosystèmes, les secteurs socio-économiques, la chaîne alimentaire, les ressources en eau et sur la santé humaine. Le sommet de la terre de Rio en 1992 a jeté les bases d’un régime multilatéral concernant les changements climatiques.

Changement climatique : comprendre pour agir
RABOURDIN, Sabine - PARIS : DELACHAUX ET NIESTLE, 2005, 286 P.
Cet ouvrage présente les données nécessaires à la compréhension de l’influence de nos activités sur le climat et l’environnement. Puis il donne des solutions simples et économiques, aussi bien pour le particulier que pour les collectivités, à mettre en oeuvre chez soi, à l’école, dans l’entreprise, etc... Enfin, il ouvre des perspectives d’avenir autour des outils économiques ou politiques, des progrès scientifiques et techniques à venir, des nécessaires changements de mentalité.

Le changement climatique
JACQUES, Guy ; LE TREUT, Hervé - PARIS : UNESCO, 2004, 160 P.
Le but de cet ouvrage est de faire le point sur un problème qui préoccupe beaucoup actuellement. Les activités humaines accentuent les concentrations des gaz à effet de serre, ce qui entraîne une inéluctable élévation de la température moyenne du globe. Les auteurs remettent ce phénomène dans une perspective historique. L’étude des polémiques autour du changement climatique amène à décrire les enjeux du "protocole de Kyoto" de 1997, dans ses aspects scientifiques, économiques et politiques.

Lutte contre l’effet de serre, enjeux et débats
MARNIESSE, Sarah ; FILIPIAK, Ewa - PARIS : AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT, 2003, 127 P.
Face au changement climatique, et en dépit de ses graves conséquences pour la planète, la communauté internationale peine à s’accorder sur une stratégie. En effet, le poids des incertitudes, l’échelle globale du problème ainsi que des coûts et bénéfices inégalement répartis compliquent la prise de décision. Le Protocole de Kyoto, premier pas vers une politique commune de lutte contre le réchauffement de la planète, doit faire la preuve de sa capacité à évoluer vers plus d’efficacité et d’équité, en conciliant des intérêts divergents et des responsabilités inégalement partagées. De ce point de vue, la dimension Nord/Sud de la lutte contre le réchauffement climatique interpelle tout particulièrement les opérateurs du développement.

Nouveautés

Ressources documentaires

Accéder à toute la documentation

Formations

Toutes les formations

Campagnes

Toutes les campagnes

À lire sur les sites des membres

Tous les articles