Accueil > S’informer > Dossiers > Centrafrique : instabilité et territoires hors de contrôle > Bibliographie sur la République (...)

Dossier Centrafrique : instabilité et territoires hors de contrôle

Bibliographie sur la République centrafricaine

, par Forum Réfugiés-Cosi

Ouvrages

Centrafrique, un vrai-faux départ : cas atypique d’un mal africain
PARSE, Rigo-Beyah. - PARIS : L’HARMATTAN, 2017. - 258 P.
Partant du constat de la crise profonde que traverse son pays natal, l’auteur se livre à une critique sévère des institutions mises en place par les hommes qui se sont succédé au pouvoir depuis l’indépendance en 1959.

Centrafrique : un destin volé : Histoire d’une domination française
THOMAS, Yanis. - MARSEILLE : AGONE ; MONTREUIL : SURVIE, 2016. - 240 P.. - (DOSSIERS NOIRS) .
L’histoire de la Centrafrique est un révélateur de toutes les plaies causées par la colonisation française en Afrique. Ce livre, écrit au moment des événements tragiques qui ont ravagé la République centrafricaine en 2015, dénonce les méfaits de l’ingérence politique et militaire de la France dans les affaires intérieures de ce pays. Il est temps d’en finir avec la Françafrique.

Où va la Centrafrique ?
MOSSOA, Lambert. - PARIS : L’HARMATTAN, 2015. - 165 P.. - (ETUDES AFRICAINES)
La Centrafrique, qu’elle soit vue par la communauté internationale ou les Centrafricains, ne semble pas se diriger vers un avenir radieux. La politique instable, les conflits incessants et la pauvreté qui touche la majorité de la population font que le pays ne survit que par l’assistanat. Or, il est nécessaire que le pays rompe avec cette histoire de territoire régulé par l’aide humanitaire qui ne fait qu’imposer les pensées néocolonialistes des pays du Nord. Il est nécessaire que la communauté internationale prenne en compte que la Centrafrique peut se relever politiquement et qu’elle peut gérer ses riches ressources. Mais il est surtout important que les centrafricains eux-mêmes prennent conscience de tous les problèmes qui gangrènent le pays et apprennent à devenir autonome pour créer leur propre destin.

Invention de la démocratie et de la citoyenneté en Centrafrique
DANGABO MOUSSA, Abdou. - PARIS : L’HARMATTAN, 2015. - 222 P.. - (ETUDES AFRICAINES) . Dans PMB ? Résumé ?

De l’Oubangui à la Centrafrique
LACHESE, Marie-Christine ; LACHESE, Bernard, Collaborateur. - PARIS : L’HARMATTAN, 2015. - 343 P.. - (HISTOIRE AFRICAINE) .
Malgré un non accès à la mer, le territoire d’Afrique centrale qui correspond aujourd’hui à la Centrafrique, a intéressé les colons français dès la fin du XIXe siècle/début du XXe siècle, notamment du fait de ses nombreuses voies navigables. La France n’aura de cesse pendant 60 ans, c’est à dire jusqu’à l’indépendance de 1960, de façonner la Centrafrique et sa population, effaçant les civilisations et cultures antérieures. Ce modelage par la France a permis de tisser des liens entre les deux pays mais n’a pas permis de créer une nation stable entraînant ainsi une histoire politique complexe et conflictuelle. Cet ouvrage revient sur l’histoire de ce territoire d’Afrique centrale, nous permettant ainsi d’aller à la genèse des problèmes actuels.

Les défis de la stabilité en Centrafrique
IRIS. - PARIS : INSTITUT DE RELATIONS INTERNATIONALES ET STRATEGIQUES (IRIS), 2014/02. - 13 P.
La Centrafrique, zone oubliée du monde, est venue au cœur de l’actualité avec ses drames humanitaires, son insécurité, ses cycles d’exactions et de représailles. Les conflits ont pris en février 2014 une ampleur dans l’ensemble du pays avec les nettoyages ethno-religieux et l’engrenage de la violence de la part des ex-Séleka et des anti-balaka contre les musulmans. Les interventions des forces africaines de la Misca ou françaises de Sangaris sont de plus en plus difficiles et se sont déplacées du désarmement des ex-Séléka aux affrontements directs contre les anti-balaka.

Centrafrique, mon combat politique : Vers une autre république
BEVARRAH, lala. - PARIS : L’HARMATTAN, 2010. - 154 P.
Ce livre est un document de vulgarisation et de sensibilisation en vue de conscientiser l’opinion nationale, internationale et la France en particulier sur la crise qui se perpétue et l’avenir incertain de la République Centrafricaine. Cet ouvrage est aussi un livre autobiographique où l’auteur expose son parcours et son engagement total à mener un combat pour sauver son pays au bord du gouffre.

L’Afrique sans la France
N’GOUPANDE, Jean-Paul - PARIS : ALBIN MICHEL, 2002, 393 P.
L’auteur, originaire de la République Centrafricaine, lieu d’où il s’exprime, présente une analyse approfondie et détaillée des relations de la France, mais aussi d’autres pays (Belgique, Grande-Bretagne...) avec l’Afrique. Il aligne les points communs et les nuances entre les politiques et les hommes de ces quarante dernières années.
L’auteur apporte un regard éclairé sur l’actualité internationale de la décolonisation : les rôles joués par nos chefs d’Etat et leurs ministres. Jean-Paul N’goupandé passe d’un regard global aux cas particuliers des différents pays. "Cette petite partie d’Afrique n’est pas toute l’Afrique" (page 31). Rien n’est laissé dans l’ombre : sommets Africains, les partis, les hommes, la pensée unique, l’exploitation des ressources, la guerre froide, les Tiers-Mondismes, l’Aide Publique, la dette, l’ajustement culturel, démocratie, FMI, Franc CFA...
Ce livre écrit avant l’explosion de la Côte d’Ivoire donne les clefs pour comprendre l’actuelle relation de la France avec cette région d’Afrique. S’il est d’accord pour remettre en cause le modèle économique véhiculé par la mondialisation, il n’est pas convaincu qu’un contre-modèle, tournant le dos comme celui de l’économie informelle est à encourager. Celle-ci ne peut que favoriser la marginalisation de l’Afrique.

Le Centrafrique : entre mythe et réalité
SAULNIER, Pierre - PARIS : L’HARMATTAN, 1998, 242 P.
Cet ouvrage donne un aperçu sur la géographie physique et humaine, la société, l’histoire, l’économie et les religions du Centrafrique. Il est destiné aux étrangers ainsi qu’aux Centrafricains eux-mêmes qui n’ont pas toujours accès aux documents socio-économiques surtout en ce qui concerne le passé.

Pouvoir et obéissance en Centrafrique
BIGO, Didier. - PARIS : KARTHALA, 1988. - 341 P.
La République centrafricaine fut longtemps marquée par l’empereur Bokassa, ses extravagances et son mépris des droits de l’homme. Pourtant, son peuple lui reste longtemps attaché. Dacko et Rolingba ont d’énormes difficultés à y établir un "Etat de droit". Comment envisager pour le Centrafrique une pratique de pouvoir libre à la fois de l’influence occidentale et des traditions locales d’obéissance ?

Histoire de la Centrafrique - Tome 1 (1879-1959) : Violence du développement, domination et inégalités
ZOCTIZOUM, Yarisse ; BETTELHEIM, Charles, Préfacier, etc.. - PARIS : L’HARMATTAN, 1983. - 300 P.. - (BIBLIOTHEQUE DU DEVELOPPEMENT) .
Texte remanié de la thèse de 3e cycle "Économie et société", Paris VII, 1981

Histoire de la Centrafrique - Tome 2 (1959-1979) : Violence du développement, domination et inégalités
ZOCTIZOUM, Yarisse. - PARIS : L’HARMATTAN, 1984. - 384 P.. - (BIBLIOTHEQUE DU DEVELOPPEMENT) .
Tableaux statistiques, chronologie, bibliographie. Texte remanié de la thèse de 3e cycle "Économie et société", Paris VII, 1981

Articles

«  De la reconstruction à la réconciliation nationale  : les défis de la sortie de crise centrafricaine  », consulté le 29 juin 2017, https://www.frstrategie.org/publications/notes/de-la-reconstruction-a-la-reconciliation-nationale-les-defis-de-la-sortie-de-crise-centrafricaine-2015-24

Centrafrique : les dessous d’une guerre française
GAMBLIN, Guillaume, Intervieweur ; TOBNER, Odile, Personne interviewée - SILENCE n° 423, 2014. - P. 34-35
Odile Tobner, de l’association Survie, donne son avis sur les envois de troupes françaises qui vont "officiellement" protéger les populations de la République Centrafricaine.

Centrafrique : le naufrage d’un État
FOURMONT, G. - CARTO N°16 (Mars-Avril 2013). - P. 30-31
La Centrafrique est un pays oublié des investisseurs. Figurant parmi les États les plus pauvres du monde et miné par l’instabilité politique depuis son indépendance en 1960, le régime de François Bozizé est accusé de népotisme et de corruption, et menace de s’effondrer.

La force européenne au Tchad et en Centrafrique : le baptême du feu
MERAND, Frédéric ; RAKOTORIRINA, Haingo Mireile - POLITIQUE AFRICAINE, n°114, 2009/06, P. 105-125
Les auteurs se demandent si l’Union européenne peut être un acteur stratégique et neutre en Afrique subsaharienne. L’EUFOR Tchad/centrafrique est l’opération militaire la plus difficile engagée par l’UE depuis le lancement de sa politique européenne de sécurité et de défense (PESD) en 1998. Cet article fait le bilan de cette opération officiellement bouclée en 2009 ; il cherche à éclairer les principaux enjeux auxquels l’EUFOR a été confrontée. Il analyse les conditions qui ont amené l’EUFOR à déployer cette force, le débat entre les Etats membres sur la pertinence de la mission et sur les liens entre l’EUFOR et le développement de la PESD.

En Centrafrique, stratégie française et enjeux régionaux
MUNIE, Vincent - LE MONDE DIPLOMATIQUE, n°647, 2008/02, P. 10-11
Sans l’aide de la France lors de l’attaque de l’UFDR (Union des forces démocratiques pour le rassemblement) en mars 2007, le pouvoir du président Bozizé de la RCA aurait pu basculer. Les soldats de ce dernier, formés par l’armée française, se sont livrés à des massacres, viols, tortures, pillages contre la population civile. Si l’accord de défense signé en 1960 stipulait que la France pouvait intervenir en cas d’agression extérieure, la rébellion actuelle est strictement endogène. Mais la position de RCA au centre du continent est stratégique, et la tutelle de Paris est très importante. Pourtant, le président Bozizé a pris des libertés avec son protecteur historique en nationalisant le pétrole. Il a aussi rendu visite à son homologue soudanais malgré le véto de l’Elysée en août 2007.

L’accès à la mer, un défi à variables multiples pour la Centrafrique
MOZOULOUA, Dieudonné - ENJEUX, n°26, 2006/01, P. 29-35
L’article traite de l’enclavement de la République centrafricaine par rapport à l’accès à la mer et des conséquences économiques de celui-ci. L’auteur montre les déficits des infrastructures routières ou aériennes. Selon lui, l’enclavement n’est pas que géographique, il est aussi institutionnel, avec les taxes douanières ou les lourdeurs administratives, voire mentales. Il présente les autres atouts géographiques de la Centrafrique, comme ses matières premières, et propose d’autres voies que celles qui la relient au Cameroun. L’auteur donne des exemples de pays enclavés, moins favorisés, qui ont réussi, et conclut en présentant sa stratégie de désenclavement.

La crise centrafricaine de l’été 2001
LEABA, Oscar - POLITIQUE AFRICAINE, n°84, 2001/12, P. 163-175
Le coup d’Etat manqué de l’été 2001 est intervenu dans un contexte de ralentissement économique, de crise permanente des finances publiques et de détérioration du climat politique et social, où la France tient lieu de bouc émissaire. La gestion politique de la crise par un pouvoir prédateur et essoufflé idéologiquement inaugure une nouvelle phase du régime, se traduisant par une ethnicisation et une bunkérisation croissantes. Soutenu par les rebelles de RDC de J.P. Bemba et par la Libye, le président Patassé paraît isolé au plan régional et ses rapports avec la communauté financière internationale s’annoncent difficiles.

Le coup d’Etat de mai 2001 au Centrafrique : un événement presque ignoré
PORGES, Laurence - AFRIQUE CONTEMPORAINE, n°200, 2001/10, P. 34-49
La tentative de coup d’Etat qui a eu lieu à Bangui dans la nuit du 27 au 28 mai 2001 est apparue comme un événement mineur dans le contexte africain actuel. Après avoir essayé d’en éclaircir les origines et les conséquences dramatiques surtout pour les populations civiles, l’auteur étudie les interventions extérieures, notamment celle de la Libye, ainsi que le rôle de la France et de l’ONU. Finalement, le président Ange Patassé est resté maître du terrain.

La Constitution de la République centrafricaine
AFRIQUE CONTEMPORAINE, n°175, 1995/07, P. 61-79
Texte intégral de la Constitution de la République centrafricaine. Cette Constitution semble inspirée pour une part importante de la Constitution française.

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous