Au Pakistan, des dromadaires amènent des livres aux enfants dans les villages les plus reculés

Une initiative pour l’éducation

, par Agenda de la Solidarité Internationale

Chaque mois, à travers une thématique, l’agenda de la solidarité internationale propose de revenir sur deux initiatives portées par des associations, citoyen·nes, ONG, etc. pour provoquer le changement. L’objectif est de comprendre les grandes problématiques internationales, montrer le pouvoir des mobilisations et donner des envies d’engagement.
Nous vous offrons donc, tout au long de l’année, des extraits de notre agenda.
En septembre, la lumière est mise sur l’éducation.

Vous connaissiez les bibliobus, mais savez-vous qu’il existe des biblio…dromadaires ? Ces bibliothèques mobiles pas comme les autres ont vu le jour au Baloutchistan, immense région défavorisée du Pakistan, porte d’entrée vers l’Iran à l’ouest et vers l’Afghanistan au nord. À cause de la pandémie de Covid-19, les écoles pakistanaises ont fermé dès mars 2020 et n’ont connu que de brefs moments de réouverture l’année scolaire suivante. Les taux d’alphabétisation dans cette province sont très bas, l’illettrisme y fait rage et 78 % de la population ne dispose pas d’électricité, ni d’accès à Internet.

Des dromadaires mangent en groupe, Pakistan.
Crédit : Adam Cohen (CC BY-NC-ND 2.0)

Il a donc fallu trouver une solution pour permettre aux enfants de continuer à avoir accès à des livres et à une certaine forme d’instruction. L’accès difficile à des villages très isolés n’étant pas possible par véhicule, l’idée d’utiliser des dromadaires s’est imposée naturellement à deux sœurs : Zubaida et Rahima (proviseure d’un lycée local) Jalal. Les livres sont donnés par l’association Alif Laila Book Bus Society (AKBBS), qui travaille autour de l’accès à la littérature depuis 1978 et qui gère des bibliothèques mobiles de – presque – tous types à Lahore (bibliobus, bibliorickshaw, bibliovélo…).

Ce qui a commencé avec un seul animal s’est transformé en une véritable petite caravane. Khushi, Chirag, Raunaq, Roshan, Aman, etc., les dromadaires qui desservent déjà plusieurs villages, vont probablement être rejoints par d’autres face au succès inattendu de cette opération. Chacun d’entre eux transporte, attaché à leur selle, un grand porte-revues en tissu rempli d’une cargaison inestimable : des livres pour les enfants qui ne peuvent plus aller à l’école.

Les jeunes lecteurs et lectrices attendent chaque visite avec impatience pour pouvoir emprunter de nouvelles histoires pleines d’espoir et de rêves.