Accueil > S’informer > Dossiers > Le développement durable

Le développement durable

1er février 2008

Le terme de "développement durable" est très souvent utilisé ; c’est même un terme à la mode que l’on trouve de-ci, de-là, dans des publicités, des journaux, des textes officiels, des discours politiques. Mais malheureusement, il fait parfois (souvent !) l’objet d’une confusion simpliste : le développement durable serait, en somme, un développement qui préserverait l’environnement. C’est plus complexe que cela.

Qu’est-ce que le développement durable ?

Le Développement durable est un concept élaboré au cours des années 1980. Son objectif est « de répondre aux besoins du présent, sans compromettre la capacité pour les générations futures de satisfaire les leurs » ( BRUNDTLAND Gro Harlem, Notre avenir à tous, Rapport de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement, 1988, p.51) .Il s’agit de viser « une double solidarité : horizontale, à l’égard des plus démunis du moment, et verticale, entre les générations » (MARECHAL, Alternatives Economiques, n°191, Avril 2001, p.80.).
Dans cette optique, on fait reposer le développement durable sur 4 piliers majeurs :

- l’environnement
Sur le plan environnemental, atteindre l’objectif d’un développement durable, c’est savoir respecter les principales conditions suivantes :
- l’utilisation, la gestion durables des ressources naturelles (air, eau, sol, vie) et des savoirs humains ;
- le maintien des grands équilibres naturels (climat, diversité biologique, océans, forêts…) ;
- la maîtrise de l’énergie et l’économie des ressources non renouvelables (pétrole, gaz, charbon, minerais…) ;

- l’économie
Sur le plan économique, le développement durable dépend en particulier :
- d’un développement économique respectueux des milieux naturels d’où proviennent les ressources de base (agriculture et pêche)
- d’un changement profond dans les relations économiques internationales afin de promouvoir un commerce équitable (essentielle C.E.) et un tourisme solidaire (essentielle TS) et d’exiger que les entreprises prennent en compte les conditions du développement durable
- de l’annulation de la dette des pays pauvres et d’une augmentation des investissements afin qu’ils ne soient plus contraints à opter pour des profits à court terme en contradiction avec leur développement durable et celui de la planète.
- d’une réflexion sur une décroissance soutenable dans les pays développés.

- le social
Les facteurs sociaux du développement durable sont l’accès à l’éducation, l’habitat, l’alimentation, les soins… afin de :
- satisfaire les besoins essentiels des populations
- combattre l’exclusion sous toutes ses formes (sociale, professionnelle…)
- stabiliser la croissance démographique
- maîtriser la croissance urbaine et les flux migratoires
C’est au niveau local que peuvent se mettre en place les structures sociales indispensables à un développement humain harmonieux, au Nord et au Sud.

- la démocratie participative
Le respect de l’environnement, un développement économique respectueux et la mise en place d’une justice sociale ne peuvent être atteints qu’avec la participation de tous les citoyens. Le Développement Durable exige la démocratie et la participation effective à cette démocratie : c’est ce qu’on appelle la démocratie participative.

Ces quatre piliers doivent être en interaction constante : Développement social et économique, Environnement et Citoyenneté doivent être considérés comme indissociables, à toutes les échelles de l’organisation des sociétés humaines et des milieux qui sont les leurs ; le Développement Durable est affaire locale, nationale, internationale ; il ne se réalisera que si l’on mène de front les combats et les solidarités : pour la gestion durable des ressources, pour la disparition des déséquilibres sociaux et économiques, pour la démocratie.

C’est ce que disent les textes sélectionnés ici :

- Le développement durable : texte de la Campagne Demain le Monde, texte majeur,
2001.
Depuis les années 1990 et le Rapport du P.N.U.D., le développement a été désigné comme humain, dépassant ainsi la simple référence à un développement économique (croissance) tel qu’on l’entendait auparavant. Le niveau de développement humain est calculé selon un indice, l’I.D.H. (Indice de Développement Humain)... (lire le document pdf ci-après).

- Le développement durable, un désir d’avenir : de l’association 4 D (Dossiers et Débats pour un Développement Durable).
Les prémices du concept de développement durable apparaissent au début des années 70, avec une première prise de conscience : celle des atteintes que les activités économiques (énergie, transport, industrie, agriculture...) portent à l’environnement "proche" (déchets, fumées des usines, pollutions des cours d’eau...)...(lire le document pdf ci-après).

- Réflexions sur la notion de développement, de Patrick Viveret, qui introduit l’idée de décroissance.
Il est important de revisiter les termes, y compris dans leur ambivalence et de ne pas céder à la culpabilisation ou à l’intimidation. C’est vrai que le terme de "développement" a deux significations complètement différentes. Celle d’un "développement" considéré comme une "croissance élargie", qui s’inscrit dans la logique dominante, certes mais surtout celle utilisée par exemple... (lire le document pdf ci-après).

- Réflexions pour un monde vivable, de Jacques Testart.
Introduction à l’ouvrage éponyme - Mille et une nuits - 2003 . 128 p. reprenant l’essentiel du travail de la Commission française du développement durable. Rapport non publié sur refus du Ministère de l’Ecologie et du Développement durable... (lire le document pdf ci-après).

  • imprimer
  • Partager :
  • twitter
  • facebook
  • delicious
  • google