Accueil > Éduquer > Pistes et ressources pédagogiques > Cap sur les droits de l’enfant > Lien avec les programmes scolaires

Dossier Cap sur les droits de l’enfant

Lien avec les programmes scolaires

, par CICODES

Les droits de l’enfant sont au cœur de l’éducation à la citoyenneté et au vivre ensemble. A ce titre, leur apprentissage est en lien avec les programmes d’enseignement et le socle commun de compétences.
De plus, la note de service n° 2014-122 du 22 septembre 2014, parue au BO n° 35 du 25 septembre 2014, a pour objectif d’encourager les équipes éducatives à mener des actions, adaptées à l’âge et au niveau de scolarité des élèves, visant à faciliter la compréhension par ces derniers des dispositions de la Convention relative aux droits de l’enfant et à développer avec eux une réflexion sur les sujets évoqués.

Socle commun et droits de l’enfant

En école primaire et au collège, les droits de l’enfant peuvent être abordés en lien avec les compétences du socle commun de connaissances, de compétences, et de culture, modifié par le décret n° 2015-372 du 31 mars 2015. Par ce socle commun, la scolarité « donne aux élèves une culture commune, fondée sur les connaissances et compétences indispensables, qui leur permettra de s’épanouir personnellement, de développer leur sociabilité, de réussir la suite de leur parcours de formation, de s’insérer dans la société où ils vivront et de participer, comme citoyens, à son évolution ».
Parmi les 5 domaines qui compose le socle commun, le domaine 3 et 5 associent les connaissances et compétences visées à l’éducation aux droits de l’enfant.

Le 3ème domaine, « Formation de la personne et du citoyen », a pour objectif de permettre à l’élève « de développer dans les situations concrètes de la vie scolaire son aptitude à vivre de manière autonome, à participer activement à l’amélioration de la vie commune et à préparer son engagement en tant que citoyen ».
Plusieurs apprentissages et acquisitions sont visées :
- l’apprentissage et l’expérience des principes qui garantissent la liberté de tous, comme la liberté de conscience et d’expression, la tolérance réciproque, l’égalité, notamment entre les hommes et les femmes, le refus des discriminations, l’affirmation de la capacité à juger et agir par soi-même ;
- l’acquisition de connaissances et à la compréhension du sens du droit et de la loi, des règles qui permettent la participation à la vie collective et démocratique et de la notion d’intérêt général ;
- la connaissance, la compréhension mais aussi la mise en pratique du principe de laïcité, qui permet le déploiement du civisme et l’implication de chacun dans la vie sociale, dans le respect de la liberté de conscience.

Le 5ème domaine, « Représentations du monde et l’activité humaine », est consacré à la compréhension du monde.
Plusieurs apprentissages et acquisitions participent de l’éducation citoyenne :
- la découverte des caractéristiques des organisations et des fonctionnements des sociétés et de la diversité des expériences humaines et des formes qu’elles prennent (les découvertes scientifiques et techniques, les diverses cultures, les systèmes de pensée et de conviction, l’art et les œuvres, les représentations)
- la formation du jugement
- la réflexion sur soi et sur les autres, l’ouverture à l’altérité, pour aborder de façon éclairée de grands débats du monde contemporain.

Les domaines d’enseignement en primaire et collège

En primaire, les droits de l’enfant peuvent être évoqués lors de l’enseignement moral et civique (EMC) [1]. Les enseignements s’articulent autour de 4 dimensions : la sensibilité, le droit et la règle, le jugement et l’engagement.
Pour les élèves du cycle 2 et 3, l’enseignement moral et civique comprends l’acquisition de compétences et de connaissances liées aux droits de l’enfant : le respect des pairs et des adultes, le respect des différences, l’interconnaissance, la tolérance, la conscience de la diversité des croyances et des convictions, les règles de coopération, la convention internationale des droits de l’enfant et la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen, l’égalité de droit entre les femmes et les hommes, l’égalité des droits et la notion de discrimination, les notions de droits et devoirs du citoyen, de stéréotypes et préjugés et la participation démocratique.
L’éducation aux droits de l’enfant peut bien entendu être également abordée à travers d’autres enseignements. En français, cela peut être à travers la compréhension de la convention simplifiée des droits de l’enfant par exemple ou encore par la réalisation d’un panneau de présentation d’un des droits de la convention.

Au collège, les droits de l’enfant peuvent être abordés lors des enseignements relatifs à l’Histoire-Géographie-Education Civique.

En 6ème, le programme d’éducation civique aborde l’enseignement suivant : « Expliquer les droits et les obligations de l’enfant ».

En 5ème, le programme de géographie comporte une partie intitulée « Des sociétés inégalement développées » et comporte les inégalités devant la santé, devant l’alphabétisation, devant les risques et la pauvreté dans le monde.
En éducation civique, la première partie du programme « Des êtres humains, une seule humanité » aborde la distinction entre différences individuelles et collectives et les principes d’égalité de droit et de non discrimination. La seconde partie « L’égalité, une valeur en construction » permet d’aborder les droits obtenus visant l’égalité, et notamment la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Enfin la 4ème partie, « Une action solidaire » a pour objectif de mettre en place un projet à finalité solidaire et de faciliter l’action collective entre élèves, impliquant une ouverture sur l’extérieur.

En 4ème, le programme d’histoire comporte une partie intitulée « L’Europe et le monde au XVIIIe siècle » qui présente l’Europe des Lumières et les traites négrières et l’esclavage et introduit la droits humains. De même, la deuxième partie consacrée à « La révolution et l’empire » pourra être exploitée pour aborder la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, ses figures et principes.
En géographie, la 3ème partie du programme est construite autour des « Questions de la mondialisation ». Les relations d’interdépendances mondiales et les conséquences humaines et sociales de la mondialisation sont au cœur du thème intitulé la mondialisation et ses contestations.
En éducation civique, trois parties s’articulent pour aborder la situation française relative aux droits humains : « L’exercice des libertés en France », « Droit et justice en France » et la notion de « Sûreté ».

En 3ème, la 2ème partie du programme d’éducation civique permet d’aborder l’exercice de la citoyenneté en France : « La vie démocratique ». Enfin, la 3ème partie « La défense et la paix » tourne autour de la résolution des conflits dans le monde.

Des fiches ressources présentant chacune de ces parties des programmes sont téléchargeables sur le site EDUSCOL : http://eduscol.education.fr/

Agenda Tous les événements

Sur nos sites Tous les sites

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous